Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yves Boulvin est formateur en relations humaines, psychologue et consultant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Yves Boulvin est formateur en relations humaines, psychologue et consultant.   Mer 14 Juil - 2:15:40




d26 Je découvre mon enfant de lumière

Auteur: Yves Boulvin est formateur en relations humaines, psychologue et consultant. Il organise depuis de nombreuses années des stages en entreprise,parallèlement à son activité de thérapeute. Il anime depuis plus de dix ans les émissions Foi et psychologie retransmises sur différentes radios francophones.

Nous regardons trop souvent la boue de notre vie quand Dieu voit l’or qui y est caché et nous le rappelle avec un tendre amour. Nous nous fixons sur le négatif de la photo alors que Dieu ne cesse de faire resurgir la Lumière qui est entrée au départ de notre existence. Cette Lumière, Il nous la redonne à chaque instant en nous aidant à transformer tout ce que nous vivons de négatif en positif. En effet, dans la photographie, et nous pouvons prendre cette analogie pour notre vie, plus il y a de lumière au moment où l'on prend la photo et plus le négatif est lumière. Si nos parents ou éducateurs se contentent de voir ce négatif qui n’est qu’un difficile accouchement de nos dons, ils risquent de nous y enfermer, et s’ils contribuent à le casser, le déchirer, jamais la photo ne sortira en positif. Dieu est le Révélateur qui va nous faire prendre conscience de l'aspect positif et libérateur qui se trouve au coeur même de nos expériences difficiles ou douloureuses. Il va nous inspirer d’être aussi de petits révélateurs les uns pour les autres pour nous aider à renaître et à mettre à jour la vraie Lumière qui nous habite. Alors le bonheur, n’est-ce pas de découvrir toute cette richesse intérieure et de la manifester ?

Enfant maquillé – Enfant blessé

Au fur et à mesure des difficultés de ma vie, je me suis entouré d'une muraille pour protéger la vulnérabilité de mon enfant intérieur, si bien que j'ai pu rester longtemps dans l'ignorance de son existence. Lorsque je suis dans mon paraître, que je me cache derrière des masques, je suis cet enfant maquillé qui cherche à se faire accepter ; c'est lui qui constitue la couche extérieure de ma personnalité. En-dessous se trouve mon enfant blessé, en manque d'amour, qui demande avec maladresse, qui profère des jugements, qui manipule, qui joue à des jeux destructeurs ou fait des reproches dans l'espoir de s'entendre dire qu'il est aimé, qu'il est important. Tout au fond de moi, recroquevillé, s'est blotti mon enfant de lumière ; il a besoin d'être appelé à la vie parce qu'il en est la colonne vertébrale ; c'est mon axe, c'est en lui que résident mes qualités, les dons que je ne connais pas, que j'ai perdus de vue ou que j'ai dévoyés.

Je suis enfant de Dieu

Tous les jours, si je veux bien y prêter attention, mon corps se rappelle à moi. Je peux sentir aussi bien la vie qui y circule que les blocages et duretés qui s'y sont cristallisés.
Tous les jours, si je suis vigilant, je peux ressentir mon psychisme blessé (cf. Feu et Lumière 214). Mais, ce que je suis vraiment au plus profond de moi, ce qui définit réellement mon être, comment le découvrir ? J'ai un corps, j'ai un "look", j'ai un psychisme, j'ai tout un système de défenses et de carapaces, mais comment découvrir qui je suis, comment découvrir l'enfant de Dieu qui est en moi ?
Qui d'entre nous prend chaque jour, ne fût-ce qu'un quart d'heure pour se ressentir, se visualiser enfant de Dieu, non pas comme on se voit dans un miroir, à l'envers et déformé, avec un regard critique et accusateur mais en vérité et en profondeur tel que Dieu nous a créé. Si nous nous regardions quelques minutes par jour comme un enfant lumineux, rayonnant, heureux, rempli d'amour, nous accoucherions d'une partie de nous-même enfouie dont bien souvent nous ignorons même l'existence.
« Je suis un enfant de lumière, traversé par l'Amour de Dieu, rempli de paix, de joie et d'amour et je fais du bien autour de moi. »
Répéter cette phrase nous révèlerait progressivement le Petit Prince, la Petite Princesse qui nous habite, le cygne au-delà du vilain petit canard.

Le découvrir

Voici quelques pistes pour découvrir mon enfant de lumière :
- Je peux l'identifier à travers tout ce qui me touche et me bouleverse profondément, lorsque ébranlé intérieurement, mes défenses tombent et que je suis au contact de ma vulnérabilité profonde, du petit agneau en moi.
- Je peux le reconnaître à travers ce qui m'émerveille : un petit enfant, la beauté d'un visage ou d'un paysage, la musique, etc... Mais aussi dans tout ce qui me ressource, me régénère, fait jaillir en moi la Vie. Qu'ai-je découvert qui me revitalise vraiment sur tous les plans ?
- Mon enfant de lumière se manifeste aussi à travers ce qui me tient le plus à coeur, mes aspirations profondes, mes idéaux, mes "rêves fous", tout ce à quoi j'ai cru à un moment donné de ma vie et auquel j'ai dû renoncer car, dans mon entourage, on l'a qualifié d'impossible ou de chimérique. Il est important pour moi d'y revenir, de reconsidérer les choses aujourd'hui, par moi-même, tout en prenant en compte mon évolution, le contexte actuel et mon âge.
- Je peux retrouver mon enfant de lumière à travers ce qui m'a fait le plus souffrir, ce qui m'a le plus blessé ou ce qui m'a aigri. Le retournement que Dieu me propose, c'est de retrouver l'aspiration profonde qui a été contrariée à ce moment de ma vie.
- Je peux reconnaître encore qui je suis vraiment à travers ce que j'admire chez les autres, ce qui m'attire fortement chez eux car de même que l'on est irrité chez autrui par des défauts qu'en vérité on n'a pas vraiment mis en lumière en soi, de même on admire chez eux des valeurs, des qualités ou des comportements qui rappellent le potentiel que l'on a soi-même intérieurement.
- Je peux enfin, d'une façon paradoxale voir mon enfant de lumière à travers les défauts que je me reproche le plus. Si par exemple je me reproche toute malhonnêteté ou tout mensonge, c'est que m'habite en profondeur le goût de la vérité et c'est celui-ci que Dieu me révèle avant tout.

- Quand je regarde ma vie et que j'y cherche un fil conducteur, je vais considérer ce qui en fait la trame : quelle recherche, quel désir, quelle aspiration ? Qu'ai-je aimé par-dessus tout ? Quelle action me donne un sentiment de plénitude ? Dans quoi me sens-je véritablement moi-même? Qu'est-ce qui m'a fait repartir, rebondir après une épreuve ou un deuil ? Qu'est-ce qui m'a guidé dans les choix les plus importants de ma vie ? Et aujourd'hui, qu'est-ce qui en moi remue, a envie de vivre et que je refoule en me disant : « Je n'y arriverai pas, ce n'est pas possible, c'est trop tard. »

Si maintenant je rentrais vraiment dans la liberté des enfants de Dieu et si j'organisais ma vie d'après ce qui m'habite en profondeur, que serais-je et que ferais-je qui me corresponde vraiment, qui donne du sens à ma vie, me rende heureux et me donne l'impression de m'ouvrir à ma pleine mesure ?

Prendre ma place

Découvrir mon enfant de lumière, c'est faire jaillir en moi d'une façon originale et spécifique le Don de Dieu, c'est prendre ma place, rien que ma place, mais toute ma place dans le monde, c'est me sentir bien et en accord avec moi-même, retrouver le goût de vivre, libérer la force positive qui m'habite. L'accueil humble, émerveillé et reconnaissant de ce que je suis vraiment me fera quitter les rapports de force, les jeux de pouvoir, les comparaisons, les jalousies et toutes ces susceptibilités qui viennent d'une dévalorisation et d'un manque de confiance en moi.
Découvrir mon être intérieur me donnera la joie, la paix et me fera rentrer dans une dynamique de complémentarité où j'ai besoin des autres comme les autres ont besoin de moi, à l'image de ce qui se passe dans un orchestre ou entre les pièces d'un puzzle.






(Auteur: Yves Boulvin -
Parution F&L n° 217 de Mai 2003)


Revenir en haut Aller en bas
 
Yves Boulvin est formateur en relations humaines, psychologue et consultant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yves Boulvin est formateur en relations humaines, psychologue et consultant.
» Je remercie par Yves Boulvin
» Je ne me découragerai jamais par Yves Boulvin
» Yves Boulvin/foi et psychologie
» Témoignage/ Yves Boulvin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Espace "échanges" du forum-
Sauter vers: