Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Sept Saints Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les Sept Saints Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie   Mar 17 Fév - 23:11:44



Les Sept Saints Fondateurs de l’Ordre des Servites de Marie
Extait de la liturgie des Heures -- Office des Lectures



Dans sa providence infinie, à toutes les époques, Dieu enrichit son Église de nouvelles familles religieuses. Ainsi, dès le XIIIe siècle, il a suscité chez beaucoup de laïcs, hommes et femmes, le désir de suivre le Christ de plus près et de vivre l’Évangile plus radicalement.
Ils quittent les affaires du monde et se convertissent de tout leur coeur à Dieu. Ils décident de mener une vie de pénitence. Assez souvent il en résultait de nouveaux groupes religieux à qui, en raison de leur caractère évangélique, pauvre et humble, on donnait le nom de Frères de la Pénitence, Pauvres du Christ, Humiliés, Mineurs, ou autres noms de ce genre. Parmi eux brillèrent d’un éclat tout particulier les familles fondées par François d’Assise, laïc pénitent, et par Dominique, chanoine d’Osma.

C’est l’époque où sévit la lutte entre Frédéric II et le Siège apostolique. C’est l’époque où les villes d’Italie sont déchirées par les guerres civiles et les luttes partisanes.

Ces sept marchands, unis par l’amour fraternel, donnaient depuis longtemps un bel exemple de vie évangélique et de service des pauvres et des malades, quand ils décident de se retirer dans la solitude pour mener ensemble une vie de Pénitence.

Ayant renoncé à leur commerce, ils quittent leurs maisons et distribuent leurs biens aux pauvres et aux églises. Puis, ils revêtent l’habit de simple étoffe brute qui de leur temps était propre aux pénitents et se retirent, d’abord, dans une petite maison en dehors de l’enceinte de la ville. Là, ils continuent à servir leur prochain et à l’aider dans ses besoins tant matériels que spirituels. Ils offrent ainsi un remarquable témoignage de charité.

Plus tard, vers l’an 1245, ils veulent satisfaire leur désir de contemplation, s’adonner sans cesse à la prière et éviter que les chefs du parti gibelin ne les obligent à prendre parti pour eux. Aussi, sur le conseil d’Ardingo, évêque de Florence, et de saint Pierre de Vérone, alors en séjour à Florence, qui approuvait leur esprit et leur genre de vie, ils montent vers les solitudes du Mont Senario, non loin de Florence. Là, ils se construisent une petite habitation et une petite église en l’honneur de sainte Marie.

Ils mènent une vie austère et pénitente où l’on retrouve certains éléments de la vie érémitique et certains de la vie cénobitique. Ils tirent leur nourriture du travail manuel. Ils psalmodient en commun et s’adonnent aussi à la prière solitaire. Dans le silence et la contemplation, ils prêtent une oreille attentive à la Parole de Dieu et ne refusent pas la fréquentation de ceux et celles qui, dans leurs doutes et leurs angoissent, montent jusqu’à eux pour demander l’appui de leur conseil et de leur charité.
(...)

Leur réputation de sainteté se répand et beaucoup demandent à se joindre à eux. Ainsi, peu à peu, tout en conservant le nom de Serviteur de sainte Marie, ils choisissent la vie instituée par les Apôtres, selon la règle de Saint Augustin, à laquelle s' ajoutent des statuts réguliers.
(...)

Ces sept hommes sont appelés, à juste titre, nos ancêtres et nos Pères pour avoir fondé l’Ordre des Serviteurs de sainte Marie. L’ordre commença aussitôt à se répandre en Toscane et dans les autres régions du centre de l’Italie où il diffusa la lumière de l’Évangile et le culte de la Vierge Marie.
(...)

Comme un même lien de vraie fraternité avait uni ces sept hommes durant leur vie, ainsi la postérité les embrassa dans une seule et même vénération. Léon XIII, en 1888, les canonisa collectivement sous les noms de Bonfils, Bienvenu, Manet, Amédée, Hugues, Sostène, Alexis. Leurs corps sont ensevelis au Mont Senario, dans le même sépulcre, afin qu’une même châsse conserve, une fois morts, ceux que la vie fraternelle avait unis.


Prière

AUX SEPT SAINTS FONDATEURS DE L'ORDRE DES SERVITES


Ô très glorieux Patriarches, héros de la plus sublime sainteté, qui vous a rendus dignes d'être choisis par la Mère de Dieu elle-même pour propager la dévotion à ses douleurs ! Séparés du monde et vivant dans les cavernes sauvages du mont Senario, vous avez mortifié votre chair par des pénitences inouïes et vous avez nourri votre esprit par la contemplation assidue des plus sublimes Vérités de la foi. C'est ainsi que vous vous êtes préparés à la glorieuse mission, confiée à vous et à votre Ordre, de déraciner du coeur des peuples les vices et les iniquités, en propageant la compassion aux douleurs de la Vierge bénie.

Portant profondément imprimées dans votre coeur la Passion du Fils et les douleurs de Sa Mère, vous vous êtes employés à apaiser les discordes civiles, à convertir les pécheurs, à ramener les âmes égarées à l'obéissance du Pontife romain. Du haut de ces trônes de gloire où vous régnez maintenant avec Jésus-Christ, abaissez un regard sur nous, pauvres mortels, qui luttons encore dans cette vallée d'épreuves et de combats. Le démon avec ses suggestions, le monde avec ses flatteries, la chair avec ses aiguillons nous environnent comme des lions furieux pour nous dévorer. Prenez donc pitié de nous, et répandez dans notre coeur une partie au moins de cette tendre compassion aux douleurs de Marie dont vous avez été continuellement pénétrés, afin qu'à la vue de notre Mère accablée d'une si grande douleur, nous résistions aux séductions du vice, et nous ne renouvelions point, par le péché, la Passion du divin Rédempteur, cause des douleurs de Marie. Obtenez-nous encore la docilité et la promptitude à répondre aux inspirations divines, le détachement des faux biens de ce monde, l'esprit de mortification et de pénitence. Faites aussi que, suivant sur la terre vos exemples dans la voie de la perfection et de la sainteté, nous méritions d'être vos compagnons au ciel, et de chanter éternellement avec vous les miséricordes du Rédempteur crucifié et les gloires de la Reine des martyrs. Ainsi soit-il.

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Sept Saints Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Sept Saints Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie
» Les Sept-Saints
» Le culte des Sept Saints
» Saint Paul Miki et ses compagnons Martyrs, commentaire du jour "Jésus vit une grande foule..."
» L'amour, la paix par les 7 archanges de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Accueil :: Découvrons notre belle Religion-
Sauter vers: