Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'eau qui purifie

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1009
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: L'eau qui purifie   Mar 13 Mar - 11:17:51

Livre d'Ézéchiel 47,1-9.12.
En ces jours-là, au cours d’une vision reçue du Seigneur, l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison, et voici : sous le seuil de la Maison, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient. L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison, au sud de l’autel. L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. L’homme s’éloigna vers l’orient, un cordeau à la main, et il mesura une distance de mille coudées ; alors il me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux chevilles. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser l’eau : j’en avais jusqu’aux genoux. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser : j’en avais jusqu’aux reins. Il en mesura encore mille : c’était un torrent que je ne pouvais traverser ; l’eau avait grossi, il aurait fallu nager : c’était un torrent infranchissable. Alors il me dit : « As-tu vu, fils d’homme ? » Puis il me ramena au bord du torrent. Quand il m’eut ramené, voici qu’il y avait au bord du torrent, de chaque côté, des arbres en grand nombre. Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre, et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. »

Psaume 46(45),2-3.5-6.8-9a.10a.
Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s'effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dieu s'y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l'univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
Venez et voyez les actes du Seigneur,
il détruit la guerre jusqu'au bout du monde.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 5,1-16.
À l’occasion d’une fête juive, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha. Elle a cinq colonnades, sous lesquelles étaient couchés une foule de malades, aveugles, boiteux et impotents. [...]Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans. Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Veux-tu être guéri ? » Le malade lui répondit : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne ; et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. » Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. » Et aussitôt l’homme fut guéri. Il prit son brancard : il marchait ! Or, ce jour-là était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à cet homme que Jésus avait remis sur pieds : « C’est le sabbat ! Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. » Il leur répliqua : « Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit : “Prends ton brancard, et marche !” » Ils l’interrogèrent : « Quel est l’homme qui t’a dit : “Prends ton brancard, et marche” ? » Mais celui qui avait été rétabli ne savait pas qui c’était ; en effet, Jésus s’était éloigné, car il y avait foule à cet endroit. Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : « Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t’arriver quelque chose de pire. » L’homme partit annoncer aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. Et ceux-ci persécutaient Jésus parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

L'eau est, avec l'air et le feu, l'un des principaux éléments qui permettent, de maintenir et la vie et de la faire foisonner.
Mais c'est bien de l'eau qu'il est question ce matin. L'eau qui lave et purifie, l'eau que l'on boit avec avidité après une longue marche sous le soleil.  L'eau qui lave et qui soutient la vie. Certains ajoutent encore: la terre comme étant parmi les éléments indispensables à la vie - mais c'est bien de l'eau qu'il est question aujourd'hui. Non pas seulement l'eau qui se boit, l'eau qui nettoie, mais aussi: qui purifie. Il y aurait beaucoup à disserter à propos des éléments, mais ce qu'a retenu notre prêtre, c'est l'avertissement donné par Jésus au malade qu'il a guéri:  «Te voilà guéri. Ne pèche plus, il pourrait t’arriver quelque chose de pire.»    

En effet, on se pose la question: Comment est-il possible, pour cette homme paralysé, figé dans son brancard, puisse pécher de manière si grave qu'il pourrait lui advenir quelque chose de pire encore ?  Or, par le blasphème, oui, c'est tout à fait possible. Ce serait, dans le cas le plus grave, d'attribuer au démon une miséricorde que Dieu seul peut octroyer.  Le péché contre l'esprit ne peut être effacé.  "Prenons donc garde !", a insisté notre prêtre, car certains malades, après avoir prié en Eglise pour demander une guérison... ont ensuite consulté le "rebouteux", le petit sorcier local !  Gare aux mélange des genres !  Il est bien plus préférable de supporter des périodes de difficultés en nous accrochant à la prière et en supportant peines et souffrances morales qui feront grandir nos mérites. Car il faut bien avoir traversé l'ombre et l'obscurité pour goûter d'autant mieux la lumière qui rejaillit à Pâques !

.



.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'eau qui purifie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon samedi "Seigneur purifie mon coeur"
» Péridot
» La foi qui purifie
» Saint Louis (prière) et commentaire du jour "Purifie d'abord l'intérieur de la coupe"
» l'Amour peut tout changer, tout purifier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Espace "échanges" du forum :: Echanges Lectures Spirituel :: Textes bibliques-
Sauter vers: