Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le témoignage d'Etienne

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 995
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Le témoignage d'Etienne   Mar 26 Déc - 11:40:06

Livre des Actes des Apôtres 6,8-10.7,54-60.
En ces jours-là, Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants. Intervinrent alors certaines gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins, et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d’Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne, mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.
Ceux qui écoutaient ce discours avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. Mais lui, rempli de l’Esprit Saint, fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit.» Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.


Psaume 31(30),3bc.4b.6.8a.9b.17.20cd.
En tes mains je remets mon esprit ;

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 10,17-22.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.

D'un jour à l'autre, la Liturgie nous fait passer de l'émerveillement de la splendeur - dans l'humilité, de la naissance du Sauveur... à la toute première - et sauvage - mise à mort d'Etienne... Cependant, le Psaume nous réconforte aussitôt en nous rappelant que Jésus, au moment de rendre le dernier soupir, sur la croix, n'a jamais cessé de citer les Écritures... lesquelles nous reportent toujours, quasi incessamment, à l'oeuvre de l'Esprit saint dans nos âmes. Jésus a donc souffert sur la croix sans cesser un seul instant d'être tout entier uni à l'Esprit saint.

Peut-on dire que le disciple Etienne ait désiré la mort, - comme la désirent les suicidaires ?  Certes non ! Mais, tout saisi qu'il fut par l'Esprit Saint, son âme tout entière comme envahie d'une telle source de lumière spirituelle... il ne pouvait qu'ouvrir la bouche afin que les hommes présents puissent goûter, eux aussi, à la source la splendeur de l'amour de Dieu... Il faudrait, plus souvent, relire les témoignages des convertis, lesquels, très souvent, regrettent que le langage humain soit limité aux sons des paroles et à la succession des mots. Le chant y remédie quelque peu mais, fondamentalement, un homme qui a connu une "effusion"de l'Esprit Saint",  se retrouve souvent comme prisonnier de sa propre chair, de sa langue,  comme l'écrivain est soumis, lui aussi, aux contraintes du choix des mots, de la grammaire et de la concordance des temps...  

N'en doutons pas: s'il y a des poètes, c'est que le langage "normal" est très souvent insuffisant pour rendre compte de l'inspiration et de l'esprit lui-même. En toute vérité : "La chair ne sert de rien, c'est l'Esprit qui vivifie".  N'est-il pas extraordinaire qu'en mourant, Jésus ait cité le Psaume 30 ?  Du reste, l’Évangile confirme  tout cela : "Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous."




.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le témoignage d'Etienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: