Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Mardi 20 juin 2017 Saint Silvère, pape et martyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5757
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Mardi 20 juin 2017 Saint Silvère, pape et martyr   Mar 20 Juin - 8:48:01

« Aimez vos ennemis »


Cette méditation est disponible au format audio: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evangile selon St Matthieu chapitre 5, 43-48


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Prière d'introduction


Dieu éternel et tout-puissant, tu m’as appelé à vivre parmi mes frères, et tu nous as bénis. Je te rends grâce pour tous les dons de la création ; j’élève ma louange pour le simple fait d’exister, d’avoir une intelligence pour te rencontrer, un cœur pour t’aimer. Je te bénis avec la création tout entière, qui est sortie de ta bouche et de tes mains, pour que tout être te loue et te bénisse. Amen.

Demande


Donne-moi le courage, la force et la lucidité pour bénir mes ennemis.

Points de réflexion


1. « Aimez vos ennemis ».

Jésus bouleverse la morale de l’ancienne alliance qui mesurait de façon très immédiate la distinction entre bien et mal, entre juste et injuste. Pour Jésus, les temps sont accomplis, les esprits ont mûri. Les apparences ou les appartenances ne suffisent plus pour distinguer la justice de l’injustice.
Jésus établit la loi de l’amour universel et inconditionnel. Le soleil et la pluie en sont les témoins. La loi de l’amour est en définitive le seul chemin de paix des cœurs et des âmes en vue de la vie éternelle ; ce ne sont pas le rapport de force et l’opposition qui doivent rythmer notre histoire, mais l’espérance qui nous libère des angoisses du temps.

2. « … afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ».

Être fils de Dieu, c’est être cohéritiers, avec le Christ, du Royaume éternel. Ceci est un privilège immérité. Personne ne peut s’arroger cette dignité du fils : nous ne pouvons que la recevoir humblement, en suivant l’exemple que nous donne le Christ.
Jésus est venu en ce monde pour nous conférer la dignité filiale. Or, les prétendants du « trône de Moïse », jaloux, se sont opposés à lui pour défendre leur pouvoir. En recevant son pardon, nous bénéficions d’un don encore plus sublime : être fils de roi ! Suis-je prêt à renoncer à mes revendications étriquées pour accueillir ce qui vient d’en-haut ?
3. « … quelle récompense méritez-vous ? »
Si Jésus parle de récompense, il affirme que notre agir a une incidence sur notre destin éternel. Pour nous aider à surmonter la disproportion qu’il y a entre nos actions « méritoires » et les mérites de sa Passion, Jésus établit une analogie de proportionnalité, nous invitant à une charité sans limites.
Chacun, en donnant ce qu’il peut, se met dans une disposition d’ouverture de cœur pour accueillir la grâce de Dieu. Cela est indispensable, car Dieu ne forcera jamais le passage. L’amour de Dieu et du prochain n’est-il pas une récompense bien plus précieuse que l’attachement protecteur à nos blessures ? Ne mérite-t-il pas plus notre attention ?

Dialogue avec le Christ


Ô Jésus, nous étions ennemis de Dieu par le péché, mais il ne nous a pas abandonnés. Tu es venu du Père non pas pour nous juger, mais pour nous sauver. De tout mon cœur, je regrette mon péché qui se joint au péché du monde et qui t’a valu l’abominable châtiment au Calvaire. Je ne veux plus me plaindre, mais retourner en bénédiction ce que me font mes ennemis. Car Dieu est mon seul trésor, auquel j’ai accès avec toi et par le don de son Esprit. Amen.

Résolution


Je rendrai un petit service humble et caché à un proche qui m’exaspère.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Mardi 20 juin 2017 Saint Silvère, pape et martyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 23 juin 2017 Méditation - Le Coeur Sacré de Jésus au Très Saint Sacrement !
» Textes Liturgiques du jour, 13 Juin 2017 : 10ième semaine du Temps Ordinaire
» Méditation du Mardi 27 juin 2017 Saint Cyrille d'Alexandrie, évêque et docteur de l'Eglise
» Méditation du Mardi 13 juin 2017 Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur de l'Eglise
» 21 juin 2013: Saint-Louis de Gonzague est le patron des malades du SIDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: