Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La conversion - une seconde naissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 845
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: La conversion - une seconde naissance   Lun 24 Avr - 10:34:18

Le lundi de la 2e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 4,23-31.
En ces jours-là, lorsque Pierre et Jean eurent été relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit. Après avoir écouté, tous, d’un même cœur, élevèrent leur voix vers Dieu en disant: «Maître, toi, tu as fait le ciel et la terre et la mer et tout ce qu’ils renferment. Par l’Esprit Saint, tu as mis dans la bouche de notre père David, ton serviteur, les paroles que voici: ‘Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples? Les rois de la terre se sont dressés, les chefs se sont ligués contre le Seigneur et  son Christ?’ Et c’est vrai : dans cette ville, Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et le peuple d’Israël, se sont ligués contre Jésus, ton Saint, ton Serviteur, le Christ à qui tu as donné l’onction; ils ont fait tout ce que tu avais décidé d’avance dans ta puissance et selon ton dessein. Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces: donne à ceux qui te servent de dire ta parole avec une totale assurance. Étends donc ta main pour que se produisent guérisons, signes et prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur.» Quand ils eurent fini de prier, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils disaient la parole de Dieu avec assurance.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,1-8.
Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème; c’était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : «Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui.» Jésus lui répondit: «Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu.»  Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître?» Jésus répondit: « Amen, amen, je te le dis: personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le oyaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. »

© AELF, Paris


Comme est malheureuse, comme elle funeste l'attitude d'incrédulité !  Comme il est pénible d'entendre un Nicodème s'empêtrer dans une logique binaire, seulement digne du calcul mental ?  N'est-il donc pas capable de considérer qu'un homme qui ouvre son cœur à l'amour, est autre que celui qui se confine dans des raisonnements ?

Si l'on en reste à la logique, la naissance d'un homme devrait être un drame, puisque l'homme doit mourir un jour.  Dire cela ou dire: "Un homme peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître?», c'est d'un épouvantable fatalisme... Exactement ce dont le Seigneur est venu nous libérer.

Mais naître de nouveau, c'est tout simplement se convertir. Ici, je dois m'éloigner de l'homélie de ce matin pour évoquer encore le bouleversement de ma propre conversion. Jusqu'au troisième dimanche d'août 1985, je fus un homme voué à la réussite mais qui avait compris ceci: ni l'argent, ni le pouvoir, ni la renommée, ni les amours ne sauraient combler le cœur et lui donner accès à un bonheur véritable.

Ayant admis dans cela, écrasé par la certitude du malheur, j'ai regardé vers le crucifix de ma communion solennelle et je suis tombé à genoux au pied de mon lit: je voyais un homme parfaitement pur et bon qui était en train de mourir pour que je cesse d'être malheureux. Et il en fut ainsi. Plus de trente ans ont passé sans que cet événement  cesse d'animer mon être. Ni la maladie, ni les décès, ni les soucis, ni le célibat, ni les vexations de la part de certains religieux, rien n'a pu entamer la joie fondamentale qui envahit l'être de quiconque a reconnu l'amour pur et sans limite qui procède de Jésus-Christ...

.
Revenir en haut Aller en bas
 
La conversion - une seconde naissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» inscription en seconde
» Entrée en seconde, question
» De la Seconde à la 1S1 puis TS1
» difficulté à bâtir ma progression annuelle en seconde
» Inscription seconde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: