Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Dimanche 23 avril 2017 2e dimanche de Pâques, dimanche de la miséricorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5680
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Dimanche 23 avril 2017 2e dimanche de Pâques, dimanche de la miséricorde   Dim 23 Avr - 8:57:15

« Huit jours plus tard, Jésus vient »


Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.

Evangile selon St Jean chapitre 20, 19-31


C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Prière d'introduction


Seigneur Jésus, il y a une semaine, nous avons célébré la nuit de Pâques. Tu as vaincu la mort, tu es ressuscité ! Tu es apparu aux saintes femmes et aux apôtres, et ce matin, tu es présent ici, avec moi. Je ne te vois pas, mais je sais que tu es là. Sainte Vierge Marie, toi qui as accompagné les apôtres pendant ces jours qui ont suivi la Résurrection de ton fils, je t’en prie, veille sur moi ! Guide ma prière !

Demande


Seigneur, merci pour le grand don de la foi !

Points de réflexion


1. Ce passage de l’Évangile me ramène une semaine en arrière, au soir de Pâques. Malgré les témoignages de Marie Madeleine et des autres femmes qui disent avoir vu le Seigneur vivant, les apôtres restent emmurés dans leur déception et refusent de croire. Et c’est là que, tout à coup, Jésus vient. Il faut imaginer leur surprise ! En un instant, Pierre, Jean et les autres passent de la stupéfaction à l’espoir, puis à la joie, une joie sans mesure. Cette apparition, ils ne l’oublieront jamais. Ils en témoigneront tout au long de leur vie. Cette foi qu’ils refusaient d’accorder aux paroles de Marie Madeleine, ils la garderont désormais jusqu’au martyre.
Quelle chance ils ont eue de te voir face à face, Seigneur ! L’expérience de la Résurrection les a heurtés de plein fouet, ils n’ont quasiment pas eu le choix : la foi leur est tombée dessus. Comme je voudrais, moi aussi, te voir en chair et en os, Seigneur ! Qu’il serait facile de croire si tu te manifestais en pleine lumière ! Pourtant, « Heureux ceux qui croient sans avoir vu ». Tu attaches plus de prix à l’humble foi de ceux qui, de génération en génération, accueillent le témoignage des apôtres. Deux mille ans plus tard, c’est moi qui me retrouve au bout de cette chaîne ininterrompue depuis le soir de Pâques. Merci pour le don de la foi, Seigneur !

2. Ce soir-là, tu dis aux apôtres : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ».

Tu leur donnes le pouvoir de pardonner les péchés en ton nom. Ce pouvoir est tellement grand que les pharisiens avaient été scandalisés quand tu avais remis les péchés du paralytique. De la part d’un simple mortel, d’un pécheur comme les autres, ce serait blasphématoire... Ils ne savaient pas que tu étais Dieu !
Qu’il est grand, le pouvoir de pardonner les péchés ! Pendant la confession, le Christ se sert des apôtres et de leurs successeurs, les évêques et les prêtres, pour m’arracher des griffes de Satan. Si j’ai sauté dans l’abîme du péché mortel, il m’attrape au vol et me ramène sur le sentier du ciel. Est-ce que je profite de ce sacrement ? Seigneur, aide-moi à me confesser avec foi et humilité !

3. À la fin de ce passage évangélique, saint Jean nous donne la clé de son Évangile : s’il a mis par écrit les signes réalisés par Jésus, c’est « pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom ». L’Évangile est là pour me faire connaître les signes ; les signes, pour me transmettre la foi ; la foi, pour me donner la vie éternelle. Le but ultime de l’Église, de l’histoire, de la morale, de toute la vie humaine, n’est rien d’autre que cela : la vie éternelle.
Le catéchisme de l’Église catholique l’affirme dès la première ligne : « Dieu, infiniment parfait et bienheureux en lui-même, dans un dessein de pure bonté, a librement créé l’homme pour le faire participer à sa vie bienheureuse ». Seigneur, tu ne m’as pas créé pour cette courte vie terrestre, mais pour le bonheur sans fin du paradis ! Aide-moi à lire l’Évangile de telle façon que je partage déjà ta vie bienheureuse ici sur terre, avant de vivre éternellement avec toi au ciel !

Dialogue avec le Christ


Seigneur Jésus, tu as accompagné les apôtres encore quarante jours après ta Résurrection, pour leur montrer que tu serais toujours avec eux ! Aide-moi à vivre continuellement en ta présence ! Maman Marie, veille sur moi, aide-moi à profiter du sacrement de la confession et de la lecture de l’Évangile pour croire chaque jour davantage que ton fils est vivant ! Intercède auprès de lui pour qu’il me fasse déjà participer à la vie éternelle !


Résolution


Aujourd’hui, je déciderai la date de ma prochaine confession.

Frère Benoît Terrenoir, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Dimanche 23 avril 2017 2e dimanche de Pâques, dimanche de la miséricorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des prestations sociales revalorisées au 1er avril 2017
» Medjugorje 2 avril 2017
» MEDJUGORJE : Message du 2 avril 2017, à Mirjana (Vidéo)
» Textes Liturgiques du jour : 5 Avril 2017, 5ième semaine du Temps de Carême
» Textes Liturgiques du jour : 7 Avril 2017, 5ième semaine du Temps de Carême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: