Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aimer comme nous sommes aimés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 757
Age : 60
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Aimer comme nous sommes aimés   Ven 24 Mar - 16:24:18

Le vendredi de la 3e semaine de Carême

Livre d'Osée 14,2-10.
Ainsi parle le Seigneur: Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu; car tu t’es effondré par suite de tes fautes.  Revenez au Seigneur en lui présentant ces paroles: « Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon. (...) Voici la réponse du Seigneur: Je les guérirai de leur infidélité, je les aimerai d’un amour gratuit, car ma colère s’est détournée d’Israël. Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban. Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban. Ils reviendront s’asseoir à son ombre, ils feront revivre le froment, ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban. Éphraïm ! Peux-tu me confondre avec les idoles ? C’est moi qui te réponds et qui te regarde. Je suis comme le cyprès toujours vert, c’est moi qui te donne ton fruit. Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ? Oui, les chemins du Seigneur sont droits: les justes y avancent, mais les pécheurs y trébuchent. ! »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,28b-34.
En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ?» Jésus lui fit cette réponse:«Voici le premier:‘Écoute, Israël: le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.’ Et voici le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là.» Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai: Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices.» Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Cy Aelf, Paris

Ce scribe est venu interroger Jésus non pas pour le mettre à l'épreuve, mais pour recevoir une confirmation de son propre cheminement. Il connaissait ce qui figure en partie dans le Deutéronome et dans Lévitique. En effet, le tout premier commandement de l'amour de Dieu ne peut se vérifier que dans l'amour du prochain. Quiconque aime réellement ne peut manifester son amour qu'en passant par son prochain.  

Or, ce n'est pas quelque chose de simple, d'inné, d'aimer son prochain!  Car l'homme est prompt à émettre des jugements sur son prochain, à l'évaluer en rapport avec lui-même - et il est tellement simple de percevoir les défauts plus que les qualités !  

Jésus ira encore plus loin lorsqu'il s'écriera (en saint Matthieu) : - "Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.…"

Ainsi, l'amour de Dieu ne peut se vérifier que dans l'amour du prochain, quel qu'il soit, fût-il même un persécuteur, parce que Dieu aime tous les hommes y compris ceux qui font le mal. Si quelqu'un parmi nous est capable d'abandonner tout projet de revanche envers quelqu'un qui l'a blessé, celui-là est proche de Dieu.

Notre monde - de notre temps - est secoué par de terribles et affreuses manifestations de haine.  Mais, a conclu notre prêtre, si nous voulons contribuer à l'édification du Royaume, ce sera en manifestant que nous pouvons aimer comme Dieu aime... c'est-à-dire jusqu'au don intégral de soi pour l'amour de Dieu.

.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 51
Date d'inscription : 17/07/2013

MessageSujet: Re: Aimer comme nous sommes aimés   Ven 24 Mar - 16:48:07

Merci de ce doublon Etienne.

Puis je me permettre de poster à ta suite, le commentaire que j'ai moi même posté cette nuit, sur le site de prière "Hozana", à propos de ce que j'ai eu dans la prière après l'Heure Sainte, à propos des lectures du jour ...


Notre offrande !

► « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »

On ne découvre pas ce verset ... on le connait bien. Et on y adhère entièrement.
Mais !
Mais effectivement, car il nous faut certainement le mettre en parallèle avec la dernière partie d'un verset de la première lecture de ce jour; Osée 14, verset 3, la dernière phrase.

► "Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres"

Maintenant, pour nous : Comment vivons nous réellement l'institution de la Sainte Eucharistie à chaque messe ? Est ce véritablement le sacrifice ultime de Dieu à notre place, pour nous permettre de pouvoir accéder au Royaume de l'Amour sans fin, en prenant l'entièreté de nos péchés sur Lui ?
"Oui bien sûr " C'est là la réponse instantanée que tous chrétiens se doivent de faire, puis d'essayer de la compléter ...
Mais trop souvent, il y manque une notion essentielle. Pour qu'un sacrifice soit, quelque soit les religions passées ou actuelles, il y a la nécessité de l'offrande.
Pour les Hébreux, c'était l'offrande d'un taureau, d'un agneau, d'une colombe ...
Pour les Incas, c'était un sacrifice humain ...
Pour nous catholiques, quel est donc notre offrande pour le Sacrifice Ultime ... nos pièces à la quête du dimanche ? Un peu maigre non ? ... mais pour les messes en semaine, il n'y a pas de quête ! Alors ?
Alors, la réponse est dans ce verset de la première lecture de ce jour : "Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres". Nos prières !

Prenons donc du temps lors des messes, pour pouvoir réellement déposer notre offrande à l'autel !
Restons silencieux et à notre place, mais remettons nos prières du coeur, dans les mains de notre ange gardien. Prenons du temps oui, pour lui donner nos prières personnelles, celles pour tous les défunts au Purgatoire, (et pas seulement que nos proches), celles pour la conversion profonde des hommes et des femmes qui vivent sans Dieu, ou le refusent. Celles pour les saints désirs des Cœurs unis de Jésus et de Marie dans leur plan d'Amour et de salut pour tous.
Et demandons lui qu' il les porte lui même à l'autel du saint sacrifice.
En UDP, et d'offrandes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aimer comme nous sommes aimés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aimer comme nous sommes aimés
» « Pour aimer comme Jésus a aimé... » (Un chant «accrocheur» du Père Marcelo Rossi)
» Méditation Quotidienne : Aimer comme Dieu nous aime : d'un véritable amour
» Le Seigneur nous a aimés comme on n'a jamais aimé
» Nous sommes comme des livres ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: