Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Samedi 18 février 2017 Sainte Bernadette Soubirous, vierge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5757
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Samedi 18 février 2017 Sainte Bernadette Soubirous, vierge   Sam 18 Fév - 9:30:37

La Transfiguration : de la souffrance à la gloire

 
Evangile selon St Marc 9, 2-13


Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l'écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d'une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et ils s'entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d'entre les morts ». Ils l'interrogeaient : « Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? » Jésus leur dit : « Certes, Élie viendra d'abord pour remettre tout en place. Mais alors, pourquoi l'Écriture dit-elle, au sujet du Fils de l'homme, qu'il souffrira beaucoup et sera méprisé ? Eh bien ! je vous le déclare : Élie est déjà venu, et ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu, comme l'Écriture le dit à son sujet. »

Prière d'introduction


« Dieu, fais-nous revenir ; que ton visage s'éclaire, et nous serons sauvés ! » (Psaume 79, 4) Seigneur, nous sommes plongés dans les préoccupations du monde et sombrons dans l'esprit désespérant de la routine. Nous voulons nous en sortir, nous élever dans les hauteurs, avec l'aide de ta grâce.

Demande

Aide-moi, Dieu tout-puissant, à lever mon regard vers toi, à m'inspirer de ta Parole, qui est pure, afin que mes lèvres prononcent toujours davantage des discours animés par ton Esprit et que je devienne ainsi témoin lumineux de ton évangile. Mène-nous vers la montagne du Tabor, où nous pouvons voir avec plus de recul et de clarté notre vie, nos joies et nos souffrances.

Points de réflexion


1. La splendeur du dialogue entre Dieu et les hommes.

En ce temps de méditation, Jésus nous invite à le suivre, au moins en pensée et dans la prière, à nous mettre à l'écart du vacarme du monde, des nuées de voix et de stimulations, à monter sur la montagne du Thabor et à le contempler face à face.
Au-dessous flotte la brume spirituelle de l'humain, d'un regard horizontal, mesquin, de conversations parfois viciées de superficiel, d'engouement pour des réalités contingentes. L'air d'en bas peut même être contaminé par nos passions (impatience, énervement, envie, malveillance, etc.) et s'exprime en médisance ou mauvais esprit (cf. Jacques 3). L'expression de saint François de Sales, « le bruit fait peu de bien et le bien fait peu de bruit » s'applique exactement à l'air de la vallée et à l'air que l'on respire sur le Thabor. En haut, il se produit une rencontre, un échange de vérité entre les personnes - Jésus, Moïse, Élie - et une conversation de Dieu avec les hommes (« écoutez-le »). Seule la voix du Seigneur est toute pure, fidèle à ses promesses. Sa parole est droite et irréprochable, comme de l'argent passé au feu, affiné sept fois (Cf. Ps 11, 7).
2. Une nuée lumineuse au lieu de l'ombre des tentes.

À la fois enthousiaste et intimidé, Pierre n'a rien d'autre à proposer que de retenir cette expérience, de la documenter, en construisant trois demeures, trois temples ; comme s'il voulait saisir et reproduire cet événement. Or, un tel événement ne peut être figé par aucun matériau ni obtenu par aucune astuce ou effort humains. Ce qui reste des grands moments de l'histoire du salut ne sont pas des « tentes », mais les témoignages et fruits spirituels des hommes de Dieu, dont les plus hauts représentants sont les prophètes Moïse et Élie. En eux, la puissance de Dieu est à l'œuvre. Elle couvre les nouveaux serviteurs de sa nuée lumineuse, pour les investir de ses desseins. La Nouvelle Alliance révélée, non pas scellée, en ce jour sur le Thabor sera une extension de l'Ancienne Alliance ; elle est destinée au monde entier. L'ombre des « tentes » est remplacée par le rayonnement de ceux qui agiront sous l'emprise de l'Esprit.
3. Le contraste entre les théories humaines et le plan divin « Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Elie doit venir d'abord ? » (Mc 9, 11).
La réponse de Jésus découvre l'incompétence spirituelle des intellectuels de Dieu : dans leur science des Écritures ils n'ont pas reconnu l'accomplissement en faits et gestes de la parole de Dieu. Mais il serait trop facile de blâmer les « scribes et les pharisiens » (les pauvres !) ; le Seigneur m'invite en effet à lire ma propre conscience à la lumière de l'Écriture, au lieu de faire la morale aux autres, et à y reconnaître la transcendance de ce que je vis à tout moment. Mon vécu s'inscrit, en réalité, dans le plan providentiel de Dieu. Souvent, hélas, cela nous dépasse, et nous nous arrêtons dans les joies, pour en abuser et nous détourner de Dieu, ou dans les peines, pour refuser la croix et critiquer celui qui nous l'annonce et qui nous appelle à la conversion. Dans la joie, comme dans l'épreuve, soyons à l'écoute de Dieu dont le message nous surprendra toujours, autant qu'il nous mène vers la plénitude la plus parfaite.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, éclaire-moi de ta lumière de Thabor, pour reconnaître ma misère, pour accepter ma croix et croire en la splendeur de la vie nouvelle que tu promets après les douleurs ; que je puisse témoigner par ma vie de ta grandeur.

Résolution

Je trouverai trois compliments à faire intérieurement à la personne que je supporte le moins (reconnaître ses qualités et actions vertueuses, la féliciter intérieurement et remercier Dieu pour un tel exemple / pour ce qu'il fait en elle).
Père Jaroslav de Lobkowicz, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Samedi 18 février 2017 Sainte Bernadette Soubirous, vierge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation du Samedi 18 février 2017 Sainte Bernadette Soubirous, vierge
» Sainte Bernadette Soubirous Vierge (1844-1879)
» Prière à Sainte Bernadette Soubirous
» Méditation du Samedi 29 juillet 2017 Sainte Marthe
» Films - SAINTE BERNADETTE SOUBIROUS de Jean Delannoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: