Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Jeudi 22 décembre 2016 Sainte Françoise-Xavière Cabrini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5668
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Jeudi 22 décembre 2016 Sainte Françoise-Xavière Cabrini   Jeu 22 Déc - 8:40:00

Jésus, la promesse de Dieu pour nous


Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.

Evangile selon St Luc chapitre 1, 46-56


Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. » Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

Prière d'introduction


Marie, mène-moi à Jésus s’il te plaît !

Demande


Comme l’a formulé le Saint-Père François lors du Jubilé marial en s’adressant à notre Mère du Ciel : « Demandons-lui de savoir revenir toujours vers Jésus et de lui exprimer notre gratitude pour les nombreux bienfaits de sa miséricorde » (cf. Homélie, Jubilé marial, Rome, 9 octobre 2016).

Points de réflexion


1. L’une des raisons pour lesquelles Marie remercie le Seigneur est qu’« il se souvient de son amour de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais ». Cette promesse « faite à nos pères », c’est-à-dire dirigée aux patriarches du peuple d’Israël, nous touche-t-elle ? Est-ce de l’histoire ancienne, un beau souvenir, ou est-elle pour nous aussi ? La promesse dont il est question est l’alliance établie par le Seigneur lui-même, entre lui et Abraham. Cette promesse consiste en une descendance, une terre et un Dieu : être le père d’une multitude de nations, desquelles sortiront des rois ; recevoir une terre, un pays en possession perpétuelle ; et que le Seigneur sera leur Dieu. C’est une alliance perpétuelle. (cf. Gn 17, 1-9) Cette multitude de nations veut dire toutes les nations, et donc ni plus ni moins que nous tous. En effet, nous sommes nous aussi, fils d’Abraham. Comme nous l’explique saint Paul : « Comprenez-le donc : ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux, les fils d’Abraham » (Ga 3, 7). Par la foi nous sommes descendance d’Abraham, et donc héritiers de la promesse divine. Et Paul termine ce chapitre de la lettre aux Galates en disant : « Car tous, dans le Christ Jésus, vous êtes fils de Dieu par la foi » (Ga 3, 26). C’est grâce au Christ que nous avons la foi. La promesse de Dieu se réalise donc par l’arrivée du Messie. Il est à la fois le roi promis et celui qui réalise la promesse faisant de nous la descendance d’Abraham et une descendance royale. C’est ainsi que le Seigneur a voulu établir une alliance perpétuelle non seulement avec Abraham, mais avec chacun de nous. Nous recevons grâce au Christ un héritage non seulement incorruptible mais incomparable ! Le Père veut que nous soyons ses fils, par la foi, par le baptême. Fils de Dieu ! Nous ne serions jamais arrivés à le mériter. Quand un homme devient père, il l’est pour toujours. C’est ainsi que le Seigneur a voulu être en relation avec nous : avec lui, pour toujours ! Le Seigneur déborde d’amour pour nous et il nous le montre par la réalisation de sa promesse par la naissance de Jésus-Christ.

2. Quant à la terre, elle nous est aussi promise. Le peuple d’Israël a pu s’établir dans le pays de Canaan. Mais la promesse est bien plus importante : ce pays en possession perpétuelle est le règne qui ne passera jamais : le règne du Christ, terre que nous posséderons vraiment et définitivement au ciel. Saint Paul écrivait : « Ainsi, ceux qui se réclament de la foi sont bénis avec Abraham, le croyant » (Ga 3, 9). Nous sommes bénis nous aussi qui recevons cette terre. Cette terre c’est notre vrai « chez nous » duquel nous nous rapprochons un peu plus chaque jour. Puisque nous sommes fils dans le Fils, la demeure du Père est aussi la nôtre. Notre héritage de la terre s’accomplit encore une fois en Jésus.

3. Marie déborde de gratitude envers le Seigneur, pour elle personnellement et pour elle comme membre de ce peuple, les fils d’Abraham. C’est une dimension qui peut être plus difficile à saisir pour nous, étant donné que nous sommes une société plutôt individualiste. Ce qui est une joie pour son peuple est vraiment une joie pour elle. Ce que le Seigneur fait pour son peuple, il le fait pour elle. Il est leur Dieu et il est son Dieu. Marie reconnaît que Dieu est vivant, et qu’il agit dans sa vie. La promesse pour elle et pour le peuple de Dieu, elle la porte en elle, ce bébé sur le point de naître.
Apprenons de la mère de Jésus et notre mère à vivre cette alliance, comme nous y invite le pape François : « un modèle, mieux, le modèle à regarder, nous est présenté : Marie, notre Mère. Après avoir reçu l’annonce de l’Ange, elle a laissé jaillir de son cœur un chant de louange et de gratitude à Dieu : ‘’Mon âme exalte le Seigneur’’. Demandons à la Vierge de nous aider à comprendre que tout est don de Dieu, et à savoir remercier : alors, notre joie sera pleine. Seul celui qui sait remercier connaît la plénitude de la joie » (Homélie du Jubilé marial, Rome, 9 octobre 2016).

Dialogue avec le Christ


Seigneur, je te bénis et te remercie pour la promesse que tu nous as faite et que tu réalises : ton Fils Jésus. Je désire te recevoir, toi, Seigneur, qui viens à moi, toi qui viens dans ma vie. Seigneur, j’ai confiance en toi. J’ai confiance, tu conduis l’Histoire universelle et mon histoire personnelle.

Résolution


Regarder ma vie et tout ce que je reçois comme un don. Et remercier ceux qui en sont les auteurs.

Anne-Marie Terrenoir, consacrée de Regnum Christi

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Jeudi 22 décembre 2016 Sainte Françoise-Xavière Cabrini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Françoise-Xavière Cabrini
» Méditation du Jeudi 20 octobre 2016 Sainte Adeline
» Sainte Françoise Romaine et Saint Dominique Savio, commentaire du jour "Pardonne-nous nos offenses..."
» Sainte Françoise-Xavière Cabrini
» Sainte Françoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: