Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Lundi 19 décembre 2016 Bienheureux Urbain V, pape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5463
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Lundi 19 décembre 2016 Bienheureux Urbain V, pape   Lun 19 Déc - 8:14:31

Seigneur Jésus, avec toi je me relève !


Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.


Evangile selon St Luc chapitre 1, 5-25


Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth. Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge. Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur.
Toute la multitude du peuple était en prière au dehors, à l’heure de l’offrande de l’encens. L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens. À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit. L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ; il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. »
L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. » Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet. Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui.
Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »

Prière d'introduction


Seigneur Jésus, nous nous préparons à la belle fête de ta venue parmi nous à Noël en tant que vrai Dieu et vrai homme. Renouvelle en moi cette grâce ce matin dans ma prière. Viens, Seigneur Jésus, sois avec moi pour m’apporter la joie de ta présence.

Demande


Seigneur Jésus, viens effacer ma honte et donne-moi la joie de ton salut.

Points de réflexion


1. Zacharie et Élisabeth était l’un et l’autre justes devant Dieu et suivaient les commandements de Dieu. C’est un magnifique éloge ! Cette phrase de l’Évangile nous rappelle que la vraie grandeur de l’homme, sa vraie dignité se trouvent dans la justice d’être en relation avec le Seigneur et de vivre selon sa volonté. Lorsque l’homme marche sans Dieu et se renferme dans son orgueil et son égoïsme, il se déshumanise. Seigneur, fais que je n’oublie pas de marcher avec toi dans ma vie et de reconnaître que sans toi je ne peux pas arriver à mon plus haut potentiel, au bonheur que je cherche si ardemment. Aide-moi à chercher avant tout ta très sainte volonté. C’est le chemin le plus certain vers la vraie grandeur.

2. Pourtant Zacharie et Élisabeth ne sont pas épargnés par les épreuves de la vie. Le schéma si présent dans l’Ancien Testament que Dieu récompense le juste et punit l’homme injuste est toujours présent dans la mentalité de leur époque. Même si le récit de Job avait complètement remis en question cette façon de voir l’agir de Dieu dans la vie des personnes, elle n’avait pas encore complètement disparu. Le fait qu’Élisabeth était stérile était perçu par son entourage comme une honte, peut-être même comme une punition de la part du Seigneur pour un mal commis. En l’appelant à devenir mère du précurseur, Dieu se penche sur sa blessure et dans sa miséricorde il transforme sa honte en bénédiction, en signe d’élection. Dans sa fragilité l’agir de Dieu se fait encore plus évident et plus éclatant. Pour les gens, c’était évident que Dieu était intervenu pour la faire mère de Jean puisqu’elle ne pouvait rien y faire. Le Seigneur choisit souvent ce qui est faible et fragile pour réaliser de grandes choses. Seigneur, viens agir en moi, penche-toi aussi sur ma faiblesse et transforme-la en signe de ta présence, de ta miséricorde.

3. Quand notre orgueil est blessé à cause de nos fautes ou nos faiblesses, toute aide venant de l’extérieur devient une provocation ou du moins quelque chose de suspect. On se complaît dans notre impuissance et on nourrit notre pessimisme et notre désespoir. Zacharie était peut-être tombé dans le piège. Il n’osait plus espérer avoir un jour une descendance, même après l’annonce de l’ange du Seigneur. Suis-je atteint comme Zacharie par cette morosité qui paralyse et qui m’empêche de proclamer les merveilles du Seigneur et d’y croire vraiment ?

Dialogue avec le Christ


Seigneur Jésus, parfois je me pose la question : « À quoi bon être juste et marcher avec toi si cela ne m’épargne pas les soucis de la vie ? » Mais c’est justement avec toi que je peux vaincre mes difficultés. C’est justement dans mes moments de faiblesses que ta présence, ton amour, ta miséricorde deviennent encore plus évidentes. Avec toi je me relève et je n’y suis pour rien. Béni sois-tu, Seigneur ! Donne-moi, Seigneur, l’humilité d’accepter ma fragilité et d’accueillir ton aide avec espoir et optimisme.

Résolution


Penser à la dernière fois que le Seigneur dans sa Providence m’a sauvé d’une situation difficile et l’en remercier.

Père Richard Tardiff, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Lundi 19 décembre 2016 Bienheureux Urbain V, pape
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleine Lune du 14 décembre 2016
» Méditation du Mercredi 27 avril 2016 Bienheureux Amédée
» Méditation du Lundi 09 mai 2016 Saint Pacôme
» Méditation du Lundi 13 juin 2016 Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur de l'Église
» Méditation du Lundi 13 avril 2015 Saint Martin 1er, pape et martyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: