Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Mardi 15 novembre 2016 Saint Albert le Grand, évêque et docteur de l'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5894
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Mardi 15 novembre 2016 Saint Albert le Grand, évêque et docteur de l'Église   Mar 15 Nov - 8:34:03

Ouvrir la porte de mon cœur à ton amour miséricordieux comme Zachée


Cette méditation est disponible au format audio: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evangile selon St Luc chapitre 19, 1-10


Entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie.
Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Prière d'introduction


Seigneur Jésus, tu es là au plus profond de mon cœur. Tu m’invites à « prier mon Père qui est présent dans le secret, lui qui voit dans le secret » (Mt 6, 6). Confiant d’être en la présence du Père, d’un père qui « n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous » (Rm 8, 32), je veux maintenant prendre le temps de méditer sur sa parole et sa volonté dans ma vie.

Demande


Jésus, donne-moi le courage de te prier. Le courage d’accepter ton amour, d’être aimé ; le courage et la force d’ouvrir mes yeux à la réalité de ton amour pour moi dans ma vie.


Points de réflexion


1. « Il cherchait à voir qui était Jésus ».

Voici la phrase-clé de tout commencement dans la vie spirituelle. L’évangéliste Luc nous montre ce que Zachée a entrepris pour rencontrer Jésus. Non pas seulement pour partir à sa rencontre en suivant la foule des villageois. Non, pour le rencontrer. Zachée voulait savoir qui était Jésus ; et il a mis les moyens pour y parvenir. Parce que Zachée cherchait Jésus depuis longtemps sans le savoir – il cherchait le salut. Il aura peut-être entendu que juste avant d’entrer dans Jéricho Jésus avait guéri un aveugle et intérieurement il se disposait déjà à être guéri par celui dont il ne connaissait que ce trait – un sauveur de cas désespérés. Zachée savait que, tout comme Bartimée, lui aussi ne voyait pas. Que depuis longtemps il avait aveuglé sa conscience à la distinction entre le bien et le mal.

2. « Jésus leva les yeux et lui dit… ».

Et voici la clé de tout progrès dans la vie spirituelle. Se laisser regarder par le Christ. Se laisser aimer par Jésus. L’accepter dans sa maison. Notre effort ne sera jamais suffisant. Rappelons-nous que c’est sur la croix que Jésus nous a rachetés. Que nous sommes déjà sauvés par son sacrifice sur le calvaire. Que maintenant c’est à nous d’accepter ou non le salut qu’il nous offre. Fermer la porte de notre cœur et choisir l’enfer, c’est-à-dire l’éloignement de Dieu, la vie sans Dieu ou ouvrir notre cœur à l’amour infini dont il a fait preuve sur la croix, à cet amour miséricordieux qu’il a pour moi. Le laisser nous aimer. Suis-je attentif aux preuves infinies de l’amour de Dieu pour moi ou ne vois-je que le malheur qui m’arrive ?

3. « Tous récriminaient ».

Ne comprendrons-nous donc jamais que Jésus « est venu chercher et sauver ce qui était perdu » ? Mais non, nous ne voulons pas que le médecin s’occupe des malades, nous aimons sa compagnie, et nous préférons « le garder pour nous » alors qu’au contraire Jésus nous envoie en disant : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples ». Suis-je ouvert à l’action de l’Esprit Saint dans l’Église ou est-ce que je préfère rester tranquille dans une paroisse refermée sur elle-même, et qui fonctionne « trop » parfaitement ? Alors, relire les mots du pape dans Evangelii Gaudium pourrait être un grand bénéfice (EG 93-97).

Dialogue avec le Christ


Seigneur Jésus, je sais que tu m’aimes, mais aide-moi à reconnaître l’œuvre de ta main aimante dans ma vie, dans mon quotidien. Aide-moi à t’écouter dans la prière, à passer du temps avec toi dans le silence de mon âme. Comme Zachée, aide-moi à ouvrir grand la porte de mon cœur à ton amour miséricordieux.

Résolution


Vivre la journée d’aujourd’hui en remerciant Dieu souvent, pour tout ce qu’il fait dans ma vie, en cherchant à être le plus concret possible dans ces prières spontanées.

Frère Loïc Chabut, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Mardi 15 novembre 2016 Saint Albert le Grand, évêque et docteur de l'Église
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 15 novembre Saint Albert le Grand
» 15 novembre Saint Albert le Grand
» Saint Albert le Grand et commentaire du jour "L'exemple du figuier"
» Prière pour demander l'humilité - Saint Albert le Grand
» Saint Albert Le Grand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: