Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il n'y a pas d'amour sans liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 796
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Il n'y a pas d'amour sans liberté   Lun 10 Oct - 10:36:27

Le lundi de la 28e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4,22-24.26-27.31.5,1.
Frères, il est écrit qu’Abraham a eu deux fils, l’un né de la servante, et l’autre de la femme libre. Le fils de la servante a été engendré selon la chair ; celui de la femme libre l’a été en raison d’une promesse de Dieu. Ces événements ont un sens symbolique : les deux femmes sont les deux Alliances. La première Alliance, celle du mont Sinaï, qui met au monde des enfants esclaves, c’est Agar, la servante. Tandis que la Jérusalem d’en haut est libre, et c’est elle, notre mère. (...) Dès lors, frères, nous ne sommes pas les enfants d’une servante, nous sommes ceux de la femme libre. C’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,29-32.
En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.»


Cy Aelf, Paris

Les textes de la Liturgie de ce jour ont beaucoup inspiré notre prêtre qui a partir de ces lectures a établi une distinction très nette entre deux formes de croyance en Dieu et deux types de pratique religieuse.

En effet, entre l'ancienne alliance - que l'apôtre Paul désigne comme étant celle de "la servante" - et la nouvelle alliance qui est celle de "la femme libre", il y eut, dès Abraham, une double descendance : celle de la soumission à la Loi - sur laquelle repose tout l'Ancien Testament; mais ensuite, remontant de "la femme libre", le Christ est venu pour instaurer la Nouvelle Alliance. Cette seconde alliance, la nôtre, se poursuit toujours.

Le don que le Christ a fait de lui-même a rétabli la liberté de la foi, telle qu'elle doit être: en effet, une religion établie en fonction de multiples règles obligatoires... finit par enfermer la relation à Dieu dans une forme de pharisaïsme contraire au dessein.

Puisqu'en vérité, chacun de nous le sait très bien : il n'y a pas d'amour sans liberté. Et Il n'y a pas non plus d'amitié sans liberté. Jésus rappelle que la conversion obtenue par Jonas, de la ville entière de Ninive, ne saurait procéder - devant Dieu, de la seule crainte du châtiment; de même, pourquoi la reine de Saba a-t-elle quitté son royaume - au risque de le perdre, évidemment - si sa motivation n'était pas de celles procédant d'un cœur ouvert ?

Notre prêtre a terminé en nous faisant valoir qu'une messe obligatoire chez les "lefebvristes" perd toute sa valeur devant Dieu aussitôt qu'on y vient sans l'amour du Christ mais par stricte obéissance...

.
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10247
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'amour sans liberté   Lun 10 Oct - 13:15:17

Citation :
Notre prêtre a terminé en nous faisant valoir qu'une messe obligatoire chez les "lefebvristes" perd toute sa valeur devant Dieu aussitôt qu'on y vient sans l'amour du Christ mais par stricte obéissance...

Et combien de personnes viennent à la Messe sans convictions
de la présence réelle du Christ au Tabernacle et dans la Sainte Eucharistie,
la reçoive comme un symbole tout simplement,
alors je me pose la question, est-ce mieux que chez les Lefebvriste?
qui eux y croient vraiment !


_________________


“Seigneur, crée en moi toute la sainteté dont Tu peux revêtir un pécheur sauvé par Ta grâce.”
Revenir en haut Aller en bas
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 796
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'amour sans liberté   Mar 11 Oct - 16:24:02

Voici une bonne nouvelle - que j'avais complètement ignorée jusqu'à ce jour et qui pourrait réconcilier tout le monde:

Le Vatican a publié des normes pour mieux accompagner le retour partiel à l'ancien rite autorisé par Benoît XVI en 2007.

Le nombre des messes célébrées en latin a doublé en France depuis bientôt quatre ans. Précisément depuis le 7 juillet 2007 où Benoît XVI a permis aux catholiques qui le désiraient de suivre la messe selon le missel de 1962, avant la réforme liturgique du Concile Vatican II.
Très sensible au sujet, le Pape allemand avait ainsi publié un motu proprio, décret définissant deux formes de la liturgie romaine: «ordinaire» pour la messe conciliaire; «extraordinaire» pour la messe préconciliaire. Il s'était donné trois années pour évaluer sa mise en œuvre. Après ce temps d'observation, le Saint-Siège a publié vendredi une «instruction» pour préciser quatre points.

L'esprit de cette réforme tout d'abord: il n'y a pas de «contradiction» entre les rites. La liturgie ancienne est considérée comme «un trésor à conserver précieusement». Pour autant, cette mixité doit «favoriser la réconciliation au sein de l'Église». Et s'il est demandé aux évêques d'accueillir «généreusement» les groupes qui désirent des messes en latin, Rome attend en retour que «jamais» ces fidèles n'aident ou n'appartiennent à des groupes qui «nient la validité ou la légitimité» de la forme ordinaire de la messe ou «s'opposent au Pontife romain».
200 messes «extraordinaires» chaque dimanche

Second point: alors que le motu proprio exigeait, pour être recevable, que toute demande de messe extraordinaire émane d'un groupe «stable» issu de la même paroisse, cette condition géographique disparaît. Désormais, les demandeurs peuvent même appartenir à des diocèses différents. Troisième ajustement: Rome «suggère» mais sans l'imposer que les évêques prévoient que leurs séminaristes puissent apprendre à célébrer selon l'ancien rite. Enfin, le Saint-Siège rappelle que la commission Ecclesia Dei, qui dépend de la congrégation pour la Doctrine de la foi, est compétente «en tant que supérieur hiérarchique» - donc au-dessus des évêques - pour appliquer le motu proprio

Tout est sous ce lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10247
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'amour sans liberté   Mer 12 Oct - 0:30:48



_________________


“Seigneur, crée en moi toute la sainteté dont Tu peux revêtir un pécheur sauvé par Ta grâce.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a pas d'amour sans liberté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a pas d'amour sans liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas d'Amour sans le Pardon (Message de Jésus à J.N.S.R. le 11 Mars 1998)
» Mon Amour est sans limite!
» Sans fin, Seigneur, nous chanterons ton amour
» Je suis ton Père. L'Amour que J'ai pour toi est sans limite.
» L'amour du Seigneur est sans fin pour ceux qui le craignent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: