Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Mardi 20 septembre 2016 Saint André Kim, saint Paul Chong et leurs compagnons, martyrs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5751
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Mardi 20 septembre 2016 Saint André Kim, saint Paul Chong et leurs compagnons, martyrs   Mar 20 Sep - 9:13:29

La communauté des croyants est la vraie famille de Jésus


Cette méditation est disponible au format audio: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Evangile selon St Luc chapitre 8, 19-21


La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule. On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

Prière d'introduction


Seigneur Jésus, tu es vraiment présent ici. Même si je ne suis pas dans une église, je sais que tu es là, tu m’écoutes et tu veux me parler. Tu veux me dire combien tu m’aimes, tu me montres tes cinq plaies en m’expliquant que c’est pour moi que tu as souffert la Passion. Seigneur, convaincs-moi de l’amour infini que tu as pour moi ! Sainte Vierge Marie, toi qui as été comblée de l’amour du Seigneur, aide-moi à faire l’expérience profonde de cet amour !

Demande


Seigneur, aide-moi à donner la priorité à ta volonté et à ton amour !

Points de réflexion


1. Ce passage de l’Évangile se trouve dans la première partie de la vie publique du Christ, quand il parcourt la Galilée pour annoncer le Royaume de Dieu directement aux foules. C’est le moment où il semble le plus actif, c’est ici que les pages de l’Évangile regorgent de déplacements, de discours et de miracles. Jésus opère de nombreuses guérisons, chasse des démons, engage des discussions violentes avec les pharisiens et enseigne en paraboles. Devant une telle activité, il n’est pas étonnant que les foules se pressent autour de ce nouveau rabbi. C’est la scène que nous montre saint Luc aujourd’hui : une telle affluence de personnes envahit la maison que sa mère et ses frères ne peuvent y entrer.
Jésus-Christ est tellement attirant, on se presse pour l’écouter ! Mais en même temps, il n’a rien d’un manipulateur, il ne prétend pas séduire les foules par de beaux discours. Il ne contraint personne, il respecte infiniment notre liberté. Les gens aiment l’entendre, mais combien sont prêts à le suivre ? Moi aussi, je fais partie de ces foules qui écoutent l’Évangile. Je prends plaisir à entendre parler de l’amour de Dieu, mais suis-je prêt à accomplir la volonté du Père ? Or, Jésus me révèle ici que rien n’est plus important.

2. Pendant le discours sur la montagne, Jésus avait déjà parlé de la priorité qu’il faut donner à la volonté de Dieu : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” Qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Mt 7, 21). Aujourd’hui, il m’apprend que c’est seulement en accomplissant sa volonté que je peux entrer dans sa famille, que je peux devenir sa mère ou son frère. Entrer dans la famille de Dieu ! C’est le rêve de tous les hommes depuis Adam et Ève, qui voulaient être comme des dieux (Gn 3, 5). Et c’est tellement simple d’en faire partie ! Il me suffit de mettre en pratique la volonté de Dieu.
Cette famille, j’en fais partie depuis le baptême, qui m’a rendu enfant de Dieu. Dans la première communauté chrétienne, les disciples formaient une vraie famille, ils avaient un seul cœur et une seule âme (Ac 4, 32). Le caractère familial de l’Église ne veut pas seulement dire que je suis le frère ou la sœur du Christ, mais aussi que les autres chrétiens sont mes frères et sœurs. Je peux m’en rappeler quand je les vois à la messe : même les personnes les plus désagréables de ma paroisse ou de ma communauté sont mes frères et sœurs.
Si on approfondit davantage, on se rend compte que la famille du Christ, c’est la Sainte Trinité, ce tourbillon d’amour dans lequel les trois personnes de la Trinité s’aiment réciproquement. Et, là aussi, le Christ m’invite à y entrer ! Il a dit pendant la dernière Cène « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure » (Jn 14, 23). C’est pour cela que Dieu m’a créé. Il veut me faire participer à son éternité bienheureuse. Mais il me laisse libre, il ne veut pas m’y forcer. C’est à moi d’accepter librement sa volonté.

3. Donner la priorité à l’accomplissement de la volonté de Dieu implique une rupture. Nous avons naturellement tendance à chercher la satisfaction de nos désirs personnels. C’est cet égoïsme naturel qu’il faut briser pour mettre en pratique la Parole de Dieu et entrer ainsi dans sa famille. Pour Abraham, entrer dans la famille de Dieu a signifié une rupture avec sa propre famille : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai » (Gn 12, 1). De même pour Ruth la Moabite, qui abandonne son pays et ses dieux pour suivre le Dieu d’Israël (Ruth 1, 16). Abandonner mon égoïsme naturel, mes projets purement humains et ma vision superficielle de la vie, c’est justement ce à quoi Jésus m’invite en disant : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique ». Il veut élever mon regard à la perspective de la foi, au-delà des liens purement humains.
Et qui mieux que Marie a compris ces paroles ! Elle sait bien que son fils ne la renie pas, au contraire. La Sainte Vierge est doublement mère, puisque, depuis l’Annonciation, elle n’a jamais cessé d’accomplir la Parole de Dieu. « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1, 38 ).

Dialogue avec le Christ


Seigneur, je te remercie pour tes exigences ! Chaque année, tu me demandes de faire plus d’efforts, de renoncer un peu plus à ma volonté pour me dédier un peu plus à la tienne. Donne-moi le sens des priorités : ta volonté et ton amour d’abord, le reste ensuite !

Résolution


Aujourd’hui, je ferai un examen de conscience pour identifier mon plus grand désir et pour juger si ce désir plaît au Seigneur.


Frère Benoît Terrenoir, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Mardi 20 septembre 2016 Saint André Kim, saint Paul Chong et leurs compagnons, martyrs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint André Dung Lac et ses compagnons Martyr, commentaire du jour "La victoire du Fils de l'homme, qui est venu et qui vient"
» Office des lectures du Samedi 20 septembre St André Kim, St Paul Chong et leurs compagnons
» Saint Paul Miki et ses compagnons Martyrs, commentaire du jour "Jésus vit une grande foule..."
» Textes Liturgiques du jour : 27 Septembre 2016, Temps Ordinaire
» Textes Liturgiques du jour : 29 Septembre 2016, Saint Michel, Saint Gabriel, Saint Raphaël ; Archanges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: