Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Jeudi 14 juillet 2016 Saint Camille de Lellis, prêtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5680
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Jeudi 14 juillet 2016 Saint Camille de Lellis, prêtre   Jeu 14 Juil - 8:38:59

« Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger »


Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.

Evangile selon St Matthieu chapitre 11, 28-30


« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »


Prière d'introduction


La vie quotidienne est très souvent agitée, fatigante et parfois même pesante. Mais au plus intime de moi-même, je sais que ma solitude et mon isolement pourront résister à la tempête qui agite les flots du quotidien. Je sais que ma vie a un but et un sens et que rien n’est inutile. À moi seulement de savoir trouver le calme et la sérénité dans un monde qui s’éloigne de la foi qui est la mienne


Demande


Seigneur, tu sais que je suis sans force et que ma patience est souvent soumise à l’épreuve. Seigneur accorde-moi la grâce de me mettre à ton école pour porter le poids de mes journées sans me décourager.

Points de réflexion


1. « Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger ». Seigneur, comment veux-tu que j’accepte cette parole sans réticence ? Mon quotidien est souvent un peu lourd mais, de plus, il y a des moments très difficiles. Il arrive qu’un ami qui tenait une place importante dans ma vie, parte, disparaisse ; et là le fardeau est lourd et le joug n’est pas facile à porter. Seigneur apprends-moi à marcher avec toi, à te suivre et à prendre cette croix-là, aussi. Alors que tu étais sans force après les coups de fouets des soldats, tu as porté le bois de la croix. Son poids était très lourd mais tu l’as porté avec une énergie indescriptible, l’énergie de l’amour, amour pour que l’homme soit sauvé et libéré de son péché et amour pour que ton Père soit glorifié.

2. « Devenez mes disciples ». Seigneur, qu’est-ce qui te donne ce courage alors que tu es parvenu à la limite de ta résistance physique et humaine ? Seigneur, au fond de moi, je vois que ce ne peut qu’être l’espérance, la force de l’espérance qui te fait dépasser l’obstacle insurmontable. Tu sais que le cœur de ton Père est un cœur miséricordieux, prêt à oublier tous nos refus, tous nos rejets, tous les affronts que l’homme déchu est capable de lui lancer. Tu sais qu’il nous attend les bras ouverts. Tu sais tout et tu sais qu’il nous aime et qu’il veut te rendre l’amour que tu manifestes pour lui et pour nous. Seigneur, devenir ton disciple ? Tu sais bien que tout me manque, j’ai les mains vides et le cœur blessé à mort par l’amoncellement des événements quotidiens.
Seigneur, dans la vie de tous les jours aussi, cette vie fade, routinière et répétitive, cette vie lassante, sans gros obstacles apparents. Cette vie qui aboutit à la tiédeur et à l’érosion de mes intentions, de mes résolutions pour rester près de toi. Tu veux que j’ouvre mon cœur à ta grâce et je sais que tu es là, que tu ne me quitteras pas. Seigneur augmente ma foi, mon espérance et ne permets pas que la tiédeur vienne à bout de mes forces.

3. « Et vous trouverez le repos pour votre âme ». L’Apocalypse nous rapporte un discours avec l’Église de Laodicée : je sais que tu rejettes sa conduite parce qu’elle n’est ni froide ni chaude, qu’elle est tiède. Mais tu lui demandes de se repentir : tu te tiens à la porte et tu frappes. Et tu attends que je t’ouvre, et là, tu rentreras et tu feras siéger le vainqueur avec toi.

Dialogue avec le Christ


Seigneur, ne me laisse pas m’enfermer dans la routine qui est stérile : accorde-moi une foi sans hésitation et sans murmure. Tu es là et tu ne m’abandonneras pas : tu l’as promis et tu tiens toujours tes promesses.


Résolution


Réciter le Magnificat Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, De la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais ».

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Jeudi 14 juillet 2016 Saint Camille de Lellis, prêtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14 juillet : Saint Camille de Lellis
» Saint Camille de Lellis et commentaire du jour "Le Christ nous appelle tous à la conversion"
» Méditation du Vendredi 14 juillet 2017 Saint Camille de Lellis, prêtre
» Vie de Saint Camille de LELLIS
» Saint Camille de Lellis (+ 1614) Saint du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: