Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Vendredi 11 mars 2016 Sainte Rosine, martyre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5836
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Vendredi 11 mars 2016 Sainte Rosine, martyre   Ven 11 Mar - 8:23:28

La personne qui veut révéler l’amour dans la vérité


Cette méditation est disponible au format audio: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evangile selon St Jean chapitre 7, 10-30


Après cela, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche.
Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.
On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au Temple ; et là il enseignait. Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. »
Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas.
Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »
On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.


Prière d'introduction


Seigneur Jésus, tu es le Fils de Dieu incarné, l’image du Dieu invisible, le premier-né avant toute créature, le sacrement visible de son amour. Par toi, chaque personne a été créée à son image et ressemblance : tu es venu nous racheter de nos péchés, restaurer notre dignité humaine originelle jusqu’à nous diviniser en habitant dans nos cœurs. Il ne faut donc pas m’étonner si les autres personnes, dans leur vocation prophétique, reflètent le Dieu invisible d’une façon visible : qu’elles soient remplies de ton amour pour qu’il soit ainsi. Dieu est amour et l’homme et la femme sont créés pour aimer. L’amour se communique. L’amour ne peut être accueilli que par l’amour. L’amour ne cherche pas son propre intérêt, sauf en voulant engendrer son semblable. La personne qui aime avec justice et miséricorde transmet la connaissance de Dieu.

Demande


Que par ta miséricorde, Seigneur Jésus, je te connaisse et celui qui t’a envoyé, pour que je puisse aimer comme je suis aimé par toi, avec toi et en toi.


Points de réflexion


1. Le « secret » de l’amour. L’amour ne peut être accueilli que par l’amour. L’amour ne cherche pas son propre intérêt, sauf en voulant engendrer son semblable. L’amour respecte la vraie identité des personnes, trouvée dans leur origine. L’égoïsme cherche son propre intérêt : sans un esprit qui construit la communion, il est aveugle au bien des autres personnes et leurs intérêts. Souvent jaloux, il est capable de la haine qui détruit toute tentative de l’amour de créer la communion autour de soi. Pour cela, en se confiant en ses disciples qui cherchaient à vivre son amour en communion avec lui, Jésus leur enseigna : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer » (Mt 7, 6), ce qu’il met en pratique à ce moment de l’Évangile : « Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret ». La raison de cette discrétion est comprise, y compris par des gens qui restent encore « neutres » à son égard : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ? Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ? » Le Christ se cache de ceux qui cherchent ouvertement à faire perdre son œuvre ; en revanche, le Christ continue à se révéler où règne l’espérance d’être accueilli par des personnes dignes de lui et de son amour.

2. La « connaissance » de l’égoïsme. La connaissance de l’amour ne peut pas être superficielle. Même les gens qui ont l’intelligence de reconnaître que le Christ se cache prudemment de ses ennemis déclarés malgré son audace de continuer sa mission de transmettre l’amour – s’ils restent « indifférents » à son témoignage comme des spectateurs tièdes, ils vont se contredire en proclamant : « Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est ». Dans leur paresse spirituelle, ils inventent des fausses identités pour les autres personnes plus passionnées qu’eux : le jugement « nous savons d’où il est » est faux parce qu’ils savent qu’il enseigne mais sans avoir su assimiler son enseignement et la vérité de son origine personnelle ; la spiritualité « le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est » est morte, en professant leur propre mort spirituelle, comme si la mission du Christ fût futile, incapable d’instruire des hommes ignorants de Dieu. Ce sont, en fait, leurs cœurs de pierre qui sont stériles et leur fausse théologie, gratuite. Sans avoir accueilli la grâce qui vient du Christ, ils deviennent coupables dans leur « neutralité » supposée, en donnant un faux témoignage sur lui et sur sa mission, fruit de leur tiédeur. Ce que Jésus va finalement faire connaître à ses gens-là, c’est : « Aussi, puisque tu es tiède – ni brûlant ni froid – je vais te vomir de ma bouche ! » (Ap 3, 16). De ceux qui agissent avec la violence de la haine, il est au moins possible d’acquérir la connaissance du Christ par sa négation, en pouvant reconnaître sa vertu par l’opposition de leur vice.

3. La « révélation » de la personne. La personne ne peut être accueillie que par une autre personne, créée à l’image et à la ressemblance de Dieu. Dans la Sainte Trinité, la personne divine du Père engendre la personne du Fils dans la personne de l’Esprit Saint dans une communion de l’amour. Jésus est le Fils de Dieu incarné, l’image du Dieu invisible, le premier-né avant toute créature, le sacrement visible de son amour : le visage de la miséricorde pour nous les hommes. Son cri qui révèle son désir d’être connu et aimé est un acte d’amour, de miséricorde, en communiquant la vérité de sa propre personne : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé ». Mais qui va le connaître et l’aimer en vérité ? Notre prière doit nous réconcilier avec lui.

Dialogue avec le Christ


Seigneur Jésus, habite mon cœur pour que je puisse communiquer la vérité et l’amour qui vient de toi, soit en recevant ton amour des personnes qui le transmettent, soit en le donnant, en ayant modelé mon propre cœur et agir selon la mission de ton Sacré-Cœur. Donne-moi la prudence de savoir quand tu désires que mon amour œuvre « en secret » et quand je dois émettre « un grand cri » : « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1Cor 9, 16).

Résolution


Faire deux actes de charité : l’un qui reste « discret » pour obtenir son fruit, l’autre « ouvert » qui peut servir comme un bon exemple aux autres.

Père Shane Lambert, LC

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Vendredi 11 mars 2016 Sainte Rosine, martyre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes Liturgiques du jour : 25 Mars 2016, Vendredi SAINT : Célébration de la PASSION du SEIGNEUR
» Méditation du Jeudi 03 mars 2016 Saint Guénolé
» Textes Liturgiques du jour : 18 Mars 2016, Temps de Carême
» Textes Liturgiques du jour : 23 Mars 2016, Semaine Sainte
» Textes Liturgiques du jour : 24 Mars 2016, Semaine Sainte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: