Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapelet pour dire: me voici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chapelet pour dire: me voici   Sam 26 Avr - 9:23:24

Me voici! Nous voici!
ange1


Jésus, nous venons Te prier. Tu es là, dans le tabernacle, Tu es vivant, Tu nous attends car Tu nous aimes. Jésus, nous venons Te prier en priant Marie. En regardant Marie, nous Te regardons, car lorsque nous la prions, lorsque nous la regardons, elle nous tourne vers Toi et nous dit : "Aimez-Le!"

Jésus, Tu es là. Tu nous appelles, nous voici! Nous venons Te prier, nous venons faire ta volonté.


Mystères joyeux


Premier mystère joyeux : l'Annonciation



Marie, nous te contemplons chez toi, à Nazareth. Tu travailles activement mais calmement : tu pries. Tu pries le Seigneur Sabaoth d'envoyer bien vite le Messie qu'Israël attend depuis si longtemps. Car Israël n'en peut plus d'attendre : depuis des siècles, les malheurs se sont accumulés sur ce peuple souvent infidèle, mais qui maintenant essaie de vivre la Loi de Moïse, la Loi de Dieu. Et la paix règne sur le monde. Israël est en paix. Certes, il y a toujours les Romains, ces occupants, respectueux des croyances juives, mais des occupants, ce sont des occupants, des maîtres dans le pays, des païens idolâtres, haïs et méprisés. Et Israël veut sa liberté, Israël veut son Messie, le Messie attendu, annoncé par les prophètes...

Marie, tu travailles et tu pries. Tu supplies le Seigneur d'envoyer le Messie promis. Tu travailles avec attention ; pourtant, soudain tu ressens comme une présence près de toi ; tu lèves les yeux... Non tu ne rêves pas : quelqu'un est bien là, qui te salue comme tu n'as jamais été saluée, qui te parle et te dit des paroles qui ne sont pas de la terre : "Marie, tu as trouvé grâce devant l'Eternel. Voici que tu vas concevoir un Fils qui sera appelé Fils de Dieu. Si tu acceptes la volonté du Très-Haut, l'Esprit-Saint te couvrira de son ombre. Marie, veux-tu ?"

Marie ne connait que la volonté de Dieu. Depuis sa plus tendre enfance, elle n'a cessé de faire la volonté de son Seigneur : c'est sa vie, c'est sa joie, c'est son bonheur. Elle s'est donnée au Seigneur, elle appartient au Seigneur. L'Annonce de l'Ange la comble d'une joie infinie, surhumaine : "Me voici, Seigneur! Je viens faire ta volonté. Qu'il me soit fait selon ta Parole."

"Qu'il me soit fait selon ta Parole, la Parole de Dieu!" dit Marie à l'Ange.

Et Jésus vint parmi nous. Et l'Incarnation se réalisa...

Ô Marie, toi qui as su dire : "Me voici, qu'il me soit fait selon la Parole et la Volonté du Père", apprends-nous, quand nous venons prier devant le saint tabernacle, apprends-nous à dire à Jésus : "Jésus, Tu es là. Me voici, je viens faire ta volonté."

Deuxième mystère joyeux : la Visitation bible1 main



Marie vient de dire OUI à Dieu. Marie, pleine de l'Esprit-Saint est heureuse. Marie fait la volonté de Dieu et la volonté de Dieu est toujours bonheur pour l'homme. Dieu n'a pas créé le mal. Dieu n'a pas inventé la souffrance. Dieu n'a pas institué le malheur, ni la détresse. La dépression nerveuse, dont souffrent tant de nos contemporains, ne vient pas de Dieu. Tout cela, mal, souffrance, malheur, détresse, dépression, tout cela vient du Malin qui prend son plaisir à nous détruire, à détruire l'homme qu'il estime trop aimé de Dieu. Et puis, Satan ne peut tolérer d'avoir à s'incliner devant un homme, cet homme fut-il Dieu incarné. Satan est bien trop orgueilleux, et surtout il nous déteste...

Marie, elle qui fait avec joie la volonté de Dieu, possède un tel bonheur qu'elle ne peut s'empêcher d'aller le partager. Sa vieille cousine est enceinte, de six mois; Marie part sur le champ pour l'aider. Car l'Amour qui vient de Dieu ne peut que se partager puisqu'il est don.

"Me voici!" pense soudain Marie qui salue Elisabeth. Et Elisabeth s'étonne que "la mère de son Seigneur vienne jusqu'à elle." Car Elisabeth, a reconnu que celle qui vient jusqu'à elle est la mère du Messie. Son enfant aussi a reconnu Celui qu'il devra un jour précéder et annoncer. Son enfant a reconnu Celui dont il devra annoncer la venue aux hommes, celui dont il devra préparer le chemin. L'enfant d'Elisabeth, rempli lui aussi de l'Esprit-Saint, a reconnu le Rédempteur, et tout joyeux, dit à sa façon de petit bébé encore à naître : "Me voici, je viens. Quand il sera temps, je ferai ta volonté..."

"Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté, je viens répondre à ton appel." Apprends-nous, Seigneur, à répondre nous aussi à ton appel, chaque fois qu'il le faudra, à l'exemple de Marie et de Jean-Baptiste, à ton exemple aussi. Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté, celle que Tu as choisie pour chacun d'entre nous, celle que Tu veux pour moi. Me voici, Seigneur, je viens... apprends-moi à trouver le vrai bonheur dans Ta volonté, dans ton Amour.


Troisième mystère joyeux : la Nativité


Marie a dit "Oui!" à l'Ange. Jean-Baptiste a tressailli de joie dans le sein de sa mère lors de la venue de Jésus. Joseph aussi a dit oui quand "l'Ange lui demanda de prendre chez lui son épouse, car ce qui avait été engendré en elle venait du Saint Esprit."

Joseph aussi avait dit : "Me voici pour faire Ta volonté." Joseph ne savait pas encore qu'il aurait à répéter cette petite phrase : "Me voici!" de nombreuses fois au cours de sa vie terrestre. Ainsi, il n'y avait encore que quelques jours, un Edit de César auquel il fallait bien se soumettre, avait obligé Joseph à entreprendre un long voyage, bien risqué pour une femme sur le point d'accoucher. C'était bien risqué, oui, mais, en y regardant de plus près, Joseph avait compris qu'il le fallait, que c'était annoncé par les prophètes : le Messie devait naître à Bethléem. Alors, une nouvelle fois, Joseph avait répondu : "Me voici!"

Joseph et Marie ont répondu : "Me voici!" à l'appel du Seigneur, et, grâce à eux, le Seigneur vient sauver son peuple, vient nous délivrer du pire des esclavages, l'esclavage du péché. Les parents terrestres de Jésus ont dit : "Me voici!" Ils ont accepté les douleurs, les peines de la vie, et tout récemment, ils ont compris que l'ordre de César, c'était ta volonté, ô Dieu, ta volonté de naître à Bethléem, comme les prophètes l'avaient annoncé.

L'heure de Marie est arrivée, l'heure de sa délivrance, l'heure de Te mettre au monde, Jésus. Ton petit corps est prêt, Jésus ; maintenant il n'attend plus que ta divinité, ta divinité qui doit s'unir à lui. Ta divinité, ta deuxième nature qui doit s'unir à ta nature terrestre pour former l'homme unique que Tu seras : une seule personne ayant deux natures. Le Verbe de Dieu redit encore au Père son hymne éternel : "Me voici! Tu n'as voulu ni holocauste ni oblation. Alors, j'ai dit : me voici, je viens pour faire ta volonté. Me voici, Père!"

Maintenant, Tu es là, Jésus, Te voici, parmi nous, au milieu de nous. Te voici homme parmi les hommes. Les anges éclatent en cris de joie, les anges exultent à cause de la paix donnée aux hommes de bonne volonté. Les anges éveillent les bergers pour leur annoncer la merveilleuse Nouvelle, la bonne Nouvelle. Et les bergers aux coeurs simples et purs ont compris ce qui sera caché aux sages et aux savants. Les bergers arrivent près de Toi, avec quelques présents, pauvres comme eux, mais si riches d'amour. Les bergers sont là, Jésus, devant Toi, et ils T'adorent en disant : "Nous voici Seigneur!"

Jésus, chaque Eucharistie est pour nous comme une Nativité. Permets Seigneur, que chaque jour, lorsque nous venons Te recevoir, d'un coeur simple, pauvre et pur comme le coeur des bergers de la Nativité, nous puissions Te dire et Te redire : "Me voici, Seigneur! Parle Seigneur, ton serviteur écoute!"

Quatrième mystère joyeux : la Présentation de Jésus au Temple
bible2

O Jésus, Te voici pour la première fois chez ton Père, dans la Maison de ton Père du Ciel, pour la première fois depuis que Tu es arrivé sur la terre, au milieu des hommes. Jésus, Tu es un tout petit bébé, mais déjà Tu viens. Te voici, Jésus pour obéir à la Loi, Ta Loi. Joseph et Marie sont là: ils Te présentent au Père. Humblement ils obéissent à Ta Loi. Les voici au Temple où Dieu les attend.

Joseph et Marie sont au Temple où Dieu les attend. Après les formalités rituelles de rachat du garçon premier-né, Marie et Joseph se réjouissent et Te présentent à l'admiration des assistants. Quel beau petit garçon! Sa beauté est vraiment exceptionnelle. Regardez ses yeux : comme ils sont intelligents. On dirait que cet enfant comprend déjà tout se qui se passe, on dirait qu'il nous comprend...

Mais soudain, au milieu de ce concert de louanges, une fausse note : celle du vieillard Syméon, ce juste respecté à cause de sa grande sagesse. Pourquoi ce juste prophétise-t-il que ce joli bébé si doux, si gentil, si gracieux, si insouciant, sera un signe de contradiction pour son peuple ? Pourquoi un glaive de douleur devra-il transpercer le coeur de sa mère ? Pourquoi cette ombre soudaine sur une journée dont rien n'aurait dû troubler la paix et la joie ?

Marie se tait. Marie ne comprend pas très bien, mais elle garde toutes ces choses dans son coeur. Marie est la servante du Seigneur à qui elle n'a jamais rien refusé. Et Marie, qui est là, redit dans son cœur : "Je suis la servante du Seigneur. Me voici, je suis là pour faire sa volonté."

Jésus, nous voici près de Toi. En priant Marie, c'est Toi que nous prions, et chacun d'entre nous peut dire : "Me voici, Seigneur". Nous non plus, nous ne comprenons pas toujours très bien ce qui arrive, mais nous gardons tes paroles dans notre coeur, et tout bas nous Te redisons : "Me voici, Seigneur, je viens pour faire ta volonté."


Cinquième mystère joyeux : le Recouvrement de Jésus au Temple



Les années ont passé. Jésus a douze ans. Maintenant, pour les juifs de son temps, Il est adulte. Maintenant Il pourrait mener sa vie à sa guise... mais cela ne se fait pas chez les juifs qui ont trop le sens de la famille. Et Jésus sait que son Heure n'est pas encore venue. Pour l'instant Il n'est qu'adolescent et Il sait qu'il doit continuer à vivre auprès de Joseph et de Marie. Jésus sait qu'Il doit, comme tous les juifs apprendre un métier manuel, ce métier qui Lui permettra de vivre en gagnant sa vie honnêtement.

Alors que s'est-il passé le jour de sa majorité ? Pourquoi Jésus fait-Il faux bond à ses parents. Pourquoi leur prépare-t-Il cette grande peine ? Car Il sait très bien que grande sera leur peine quand ils s'apercevront qu'Il n'est pas avec eux. Pourquoi Jésus s'attarde-t-Il pendant trois jours au Temple, au milieu des docteurs, les interrogeant, discutant avec eux, redressant certaines interprétations douteuses de la Loi ? On ne saura jamais pourquoi Jésus a agi ainsi, car Jésus n'a pas répondu à la question de sa mère angoissée : "Mon enfant, pourquoi avoir agi ainsi avec nous ? Voici que ton Père et moi nous Te cherchions tout angoissés." A la question angoissée de sa mère, Jésus répond seulement : "Ne saviez-vous pas que Je dois être aux affaires de mon Père ?"

La peine de Marie et de Joseph est encore plus grande. Le père de Jésus, n'est-ce pas lui, Joseph ? Oui, aux yeux des hommes, Joseph est bien le père de Jésus, mais, au fil de années, l'oubli de la réalité s'était installé et il était temps que Jésus ouvre de nouveau le coeur de ses parents et leur rappelle que son Père, son vrai Père, c'est Dieu. Que Lui, tout jeune adulte, vient d'accueillir de nouveau la Volonté du Père des Cieux et qu'Il vient de redire : "Me voici, ô Père, pour faire ta volonté." Il fallait aussi qu'Il leur demande de renouveler le don qu'ils avaient fait à Dieu douze ans plus tôt, et qu'il était temps pour eux, de redire : "Me voici..."

Les parents de Jésus n'ont pas compris ce qu'Il leur disait, mais ils gardaient toutes ces choses dans leur coeur ; et Jésus leur était de nouveau soumis, car son Heure, la grande Heure de la Rédemption, n'était pas encore venue.

Jésus, dans les périodes douloureuses que nous sommes souvent amenés à traverser, apprends-nous à Te dire : "Nous voici!"

Jésus, lorsque nous ne comprenons pas la signification de certains événements, apprends-nous à dire : "Nous voici!"

Jésus, Toi qui nous aimés, apprends-nous à comprendre ton Amour et à l'accepter, même s'il nous paraît parfois crucifiant.

Apprends-nous Jésus à redire à chacun de tes nouveaux appels : "Seigneur, je ne comprends pas bien, mais je sais que Tu nous aimes, je sais que Tu ne désires que notre bonheur. Seigneur, je suis dans le noir mais je Te fais confiance et je Te redis : me voici, je viens..."
ange2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet pour dire: me voici   Sam 26 Avr - 11:33:40

Merci Maryline,

De tout coeur avec toi en prières main

Bonne journée

Amitié
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet pour dire: me voici   Jeu 28 Aoû - 14:52:17

Merci beaucoup Maryline !!!

me voici Seigneur
je viens faire Ta volonté
qu'il me soit fait selon Ta Parole.

en Union de Prières pour que nous n'ayons pas peur de répondre "me voici" aux appels du Seigneur.
en Union de Prières pour les vocations !
main
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapelet pour dire: me voici   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapelet pour dire: me voici
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapelet pour dire: me voici
» Le chapelet :: pour initier les enfants
» Récitons le chapelet pour la paix dans le monde le 22/04
» juste pour dire quelques mots au sujet des réveillons en ce qui me conserne!!
» Chapelet pour nos prêtres/ Mystères lumineux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Les Chapelets :: Le Chapelet "classique"-
Sauter vers: