Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Mercredi 21 octobre 2015 Sainte Céline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5845
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Mercredi 21 octobre 2015 Sainte Céline   Mer 21 Oct - 8:30:57

« À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup »

Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evangile selon St Luc chapitre 12, 39-48

Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »
Pierre dit alors : « Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? »
Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ?
Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !
Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.
Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles.
Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.
Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, celui-là n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage.

Prière d'introduction

Mon Seigneur et mon Dieu, merci de m’inviter à être avec toi pendant ces quelques minutes de méditation, mais aussi à chaque instant. Toi, tu es toujours à mes côtés, béni sois-tu ! Tu veilles sur moi, béni sois-tu ! Tu veux que ce moment soit une rencontre sincère entre nous, béni sois-tu !

Demande


Aide-moi à comprendre ce que tu veux me dire à travers cette Parole qui m’a l’air un peu dure à entendre au premier abord. Aide-moi à l’accueillir avec un cœur ouvert, reconnaissant, et à la mettre en pratique. 

Points de réflexion

1. « C'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme va venir ». Cela peut nous faire penser à la dernière venue du Christ, au moment où il viendra nous chercher pour nous emmener dans son Royaume. Effectivement, nous ne connaissons ni la date ni l’heure, mais nous savons que cela arrivera. Cette pensée, loin de nous affoler, doit au contraire nous encourager. « Christ reviendra », il ne nous abandonne pas, il viendra nous chercher pour nous emmener dans la maison du Père, où il nous prépare une place. « Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez ». « Que votre cœur ne se trouble pas ! » (cf. Jn 14, 1-3).

2. Dieu veut être avec nous, pour l’éternité. Et moi ? Il ne me forcera pas. Mais si je vis en cherchant à être avec lui, en communion avec lui, en revenant vers lui en confiant dans son amour plus grand que mes fautes quand je m’éloigne, alors je lui montre le désir profond de mon cœur. D’ailleurs, Il ne vient pas qu’au jugement dernier, il vient à ma rencontre de multiples façons dans la journée. La manière dont je l’accueille lui démontre mon amour. Il vient dans l’Eucharistie, dans le sacrement du pardon et tous les sacrements, dans sa Parole, dans la prière, dans mon cœur n’importe où n’importe quand si je lui ouvre, dans les autres : « Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli, nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. (…) En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25, 35-36.40). A quels moments dans ma vie, cette année, dans ma semaine, hier, ai-je fait l’expérience que Jésus venait à ma rencontre, me rendait visite ? S’est-il senti accueilli, reçu avec joie, chez lui ? Ne soyez pas trop rapide à répondre non ! Laissez-le vous dire qu’il ne s’attend pas à un hôtel cinq étoiles, mais à un cœur désirant être avec lui. Il a confiance en nous, et nous demande de donner sans peur ni retenue tous les dons qu’il nous fait.

3. Cependant, de nombreuses fois, nous ne voyons pas Jésus venir à notre rencontre, Il parait absent, « en voyage », occupé ailleurs. Il est donc tentant de penser comme dans cet Évangile, « Mon maître tarde à venir ». Mais au lieu de se décourager, de ne plus vivre pour Dieu et les autres et de vivre pour soi, sachons espérer, même sans voir les résultats immédiats (sinon ce n’est plus de l’espoir !). Le Seigneur saura nous donner « en temps voulu », notre « ration de blé ». Un des pères de l’Église, Bède le Vénérable, nous encourage : « Remarquez qu'au nombre des vices de ce mauvais serviteur, le Sauveur met la pensée où il était que son maître tarderait à venir, tandis qu'il ne met point au nombre des vertus du bon serviteur qu'il espérait le prompt retour de son maître, mais simplement qu'il a rempli fidèlement son devoir. Le mieux pour nous est donc de supporter patiemment l'ignorance où nous sommes de ce que nous ne pouvons savoir, et de nous appliquer seulement à être trouvés dignes de la récompense qui nous est préparée ».

Dialogue avec le Christ

« Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit. Tu le sais, ô mon Dieu ! Pour t’aimer sur la terre. Je n’ai rien qu’aujourd’hui ! (…) Que m’importe, Seigneur, si l’avenir est sombre ? 
 Te prier pour demain, oh non, je ne le puis !
 Conserve mon cœur pur, couvre-moi de ton ombre ; Rien que pour aujourd’hui. Si je songe à demain, je crains mon inconstance 
; Je sens naître en mon cœur la tristesse et l’ennui. 
 Mais je veux bien, mon Dieu, l’épreuve, la souffrance ; Rien que pour aujourd’hui. Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle 
; Ô Pilote divin ! Dont la main me conduit. Sur les flots orageux guide en paix ma nacelle 
; Rien que pour aujourd’hui. (…) Cette grappe d’amour, dont les grains sont des âmes, 
 Je n’ai pour la former que ce jour qui s’enfuit.
 Ah ! Donne-moi, Jésus, d’un apôtre les flammes ; 
 Rien que pour aujourd’hui (…) » Mon chant d’aujourd’hui, sainte Thérèse de Lisieux (extraits). 

Résolution

Accueillir d’une manière concrète le Christ qui frappe à ma porte aujourd’hui : en réalisant avec amour, et non comme une corvée, une œuvre de miséricorde, ou en étant attentive aux personnes qui ont besoin de moi, ne serait-ce que par une écoute attentive ou un sourire sincère.

Mélanie Duriez, consacrée de Regnum Christi

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Mercredi 21 octobre 2015 Sainte Céline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation du Mercredi 20 Mars 2013 de la férie, Saint Herbert
» [Exposition] Gateway to Space - 18 juillet au 25 octobre 2015 à Bruxelles (Belgique)
» Manifestation contre la réforme du collège, le 10 octobre 2015 à Paris
» Méditation du Vendredi 16 octobre 2015 Sainte Edwige, religieuse, sainte Marguerite-Marie Alacoque, vierge
» Pleine Lune 27 Octobre 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: