Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sacrifices et le banquet de l'Agneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Les sacrifices et le banquet de l'Agneau   Jeu 20 Aoû - 10:09:27

Jeudi de la 20e semaine du temps ordinaire

Livre des Juges 11,29-39a.
En ces jours-là, Jephté était un vaillant guerrier. L’esprit du Seigneur s’empara de lui, et il traversa les pays de Galaad et Manassé, et Mispa de Galaad. De là il passa la frontière des fils d’Ammone.
Jephté fit alors ce vœu au Seigneur : « Si tu livres les fils d’Ammone entre mes mains,
la première personne qui sortira de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai victorieux appartiendra au Seigneur, et je l’offrirai en sacrifice d’holocauste. »
Jephté passa chez les fils d’Ammone pour les attaquer, et le Seigneur les livra entre ses mains.
Il les battit depuis Aroër jusqu’à proximité de Minnith et jusqu’à Abel-Keramim, soit le territoire de vingt villes. Ce fut une très grande défaite, et les fils d’Ammone durent se soumettre aux fils d’Israël.
Lorsque Jephté revint à Mispa, comme il arrivait à sa maison, voici que sa fille sortit à sa rencontre en dansant au son des tambourins. C’était son unique enfant ; en dehors d’elle, il n’avait ni fils ni fille.
Dès qu’il l’aperçut, il déchira ses vêtements et s’écria : « Hélas, ma fille, tu m’accables ! C’est toi qui fais mon malheur ! J’ai parlé trop vite devant le Seigneur, et je ne peux pas reprendre ma parole. »
Elle lui répondit : « Mon père, tu as parlé trop vite devant le Seigneur, traite-moi donc selon ta parole, puisque maintenant le Seigneur t’a vengé de tes ennemis, les fils d’Ammone. »
Et elle ajouta : « Je ne te demande qu’une chose : laisse-moi un répit de deux mois. J’irai dans les montagnes pour pleurer ma virginité avec mes amies. »
Il lui dit : « Va ! » Et il la laissa partir pour deux mois. Elle s’en alla donc, avec ses amies, dans la montagne, et pleura sa virginité.
Les deux mois écoulés, elle revint vers son père, et il accomplit à son égard le vœu qu’il avait prononcé.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,1-14.
En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux anciens du peuple, et il leur dit en paraboles :
« Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils.
Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.
Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : “Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.”
Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ;
les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.
Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville.
Alors il dit à ses serviteurs : “Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes.
Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.”
Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.
Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce.
Il lui dit : “Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?” L’autre garda le silence.
Alors le roi dit aux serviteurs : “Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.”
Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »



Textes de l’Évangile au quotidien


Pourquoi les sacrifices humains dans les rapports à Dieu - mais encore : pourquoi les sacrifices d'animaux ? A cause d'une relation d'échange, telle que les hommes se la représentaient. En effet, que peut offrir l'homme à Dieu en échange de ses bienfaits - et dans le cas précis: une victoire dans un combat ? Dieu n'avait-il pas exigé d'Abraham qu'il Lui sacrifie son fils Isaac ? Quand bien-même Dieu a arrêté le bras d'Abraham, l'exigence avait été formulée. Ces sacrifices humains n'étaient certes pas la particularité du peuple juif. De l'autre côté de la planète, les incas offraient à leurs dieux les cœurs de leurs enfants. Cependant, dans la relation à Dieu, il n'y a rien à offrir pour obtenir. Déjà dans le premier chapitre d'Isaïe, le Seigneur s'exclame : "Que m'importent vos innombrables sacrifices, dit le Seigneur. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux ; au sang des taureaux, des agneaux et des boucs, je ne prends pas plaisir.
La seule chose que l'homme peut offrir à Dieu, c'est en définitive de changer son cœur.

C'est ici que l'on rejoint l’Évangile du banquet des noces, un banquet où l'on n'a pas à venir avec ses plus beaux vêtements, puisque le seul qui vaille, c'est celui du cœur et de l'âme. Il est certainement blanc, c'est-à-dire : dépouillé de toutes les poussières et les souillures de la marche pour arriver à la salle de noces. Ce sont bien de nos péchés, des souillures de nos péchés et de nos égoïsmes, qu'il faut se défaire. "Et c'est ce qui explique la confession et aussi le purgatoire" a dit encore notre prêtre.

Mais pourquoi y aura-t-il des pleurs et des grincements de dents ? Car du purgatoire et de l'enfer, les damnés contemplent la félicité parfaite des saints et de la multitude des fidèles défunts. "Attention, a conclu le prêtre, que même la crainte de Dieu peut se changer en des scrupules qui sont autant de manque de foi !"

.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 514
Age : 52
Date d'inscription : 17/07/2013

MessageSujet: Re: Les sacrifices et le banquet de l'Agneau   Jeu 20 Aoû - 12:50:24

je voudrai juste rajouter à ce magnifique commentaire et a celui posté par Jean Claude, ce que nous a également dit notre prêtre :

Le vêtement de noce, qu'est ce, sinon la robe de baptême !
Et il nous faut ainsi comprendre, que lorsque l'homme arrive aux portes du banquet éternel, sans le vêtement de noce, donc sans être baptisé,
notre Seigneur l'appel quand même Mon Ami !
Il ne le repousse pas, Il lui demande juste de maintenant dire oui à l'Amour qu'il vient de connaître.

Le fait qu'il soit ensuite rejeté dans les ténèbres, n'est pas le fait d'une injustice de la part de Dieu, mais le seul fait de cet être qui par son silence, s'obstine à refuser de lui même l'Amour proposé, alors qu'il en a maintenant la parfaite connaissance.

Se revêtir de la robe de baptême, pour ceux qui sont de religion différente que la notre, c'est de saisir parfaitement l'intensité de miséricorde d'Amour qu'ils n'avaient alors jusque là pas perçus avant de quitter cette vie terrestre, et d'y dire oui de tout leur cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les sacrifices et le banquet de l'Agneau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sacrifices et le banquet de l'Agneau
» LE BANQUET DES NOCES DE L'AGNEAU
» Saint Jean Eudes et commentaire du jour "Heureux les invités aux noces de l'Agneau"
» contre la pub pour la peau d'agneau
» Saint Marcel Pape et Martyr, commentaire du jour "Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: