Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 fête du Sacré Coeur de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 514
Age : 52
Date d'inscription : 17/07/2013

MessageSujet: fête du Sacré Coeur de Jésus   Jeu 11 Juin - 22:32:56

LITANIES DU SACRÉ-CŒUR DE JÉSUS


Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus-Christ, ayez pitié de nous,
Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus-Christ, écoutez-nous,
Jésus-Christ, exaucez-nous,


Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité-Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, souveraine majesté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, temple saint du Seigneur, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, fournaise ardente de Charité, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, plein d'amour et de bonté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, Roi et centre de tous les cœurs, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel sont tous les trésors de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel réside toute la plénitude de la divinité, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, objet de complaisance du Père céleste, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, percé de la lance, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent dans votre amour, ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur
Jésus, doux et humble de cœur, rendez mon cœur semblable au vôtre.




PRIONS


Dieu, tout-puissant et éternel, regardez le Cœur de votre Fils bien-aimé: 
soyez attentif aux louanges et aux satisfactions qu'il vous rend au nom des pécheurs. 
Apaisé par ces divins hommages, pardonnez à ceux qui implorent votre miséricorde au nom de ce même
Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.
Amen.






Méditation :

Jn 19, 31-37
Comme c'était le vendredi, il ne fallait pas laisser des corps en croix durant le sabbat (d'autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque). Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu'on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.
Des soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis du deuxième des condamnés que l'on avait crucifiés avec Jésus.
Quand ils arrivèrent à celui-ci, voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l'eau.
Celui qui a vu rend témoignage, afin que vous croyiez vous aussi. (Son témoignage est véridique et le Seigneur sait qu'il dit vrai.)
Tout cela est arrivé afin que cette parole de l'Écriture s'accomplisse : Aucun de ses os ne sera brisé.
Et un autre passage dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu'ils ont transpercé.


La Passion selon saint Jean est d'un réalisme frappant. L'apôtre qui a suivi le Seigneur jusqu'aux derniers instants de sa vie terrestre est le seul à nous révéler les détails si bouleversants que nous venons d'entendre. Ils sont criants de vérité, et ils nous disent l'intensité du drame dans sa dimension spirituelle.


Le Fils de l'Homme s'est livré librement, il a donné sa vie en rançon pour acquérir notre liberté. La mort et le péché ont cru trouver dans ces instants l'occasion inespérée d'affermir leur pouvoir en tuant la seule menace à leur empire de ténèbres. Car la mort ne supporte pas la force de la vie : le dynamisme de la vie, sa beauté, sa créativité, sa fécondité, sont insupportables à celle qui ne peut que détruire. Le prince des ténèbres s'est jeté voracement sur le Dieu assumant la faiblesse humaine, et il s'est imaginé capturer définitivement l'humanité dans son esclavage. La victoire lui semblait acquise, un constat de décès devait la couronner. Quelques soldats sont dépêchés pour cela. Ils brisent les jambes des brigands condamnés avec le Seigneur, pour hâter leur mort. Jésus, lui, ne respire déjà plus. Mais le bourreau ne permettra pas d’ensevelir un crucifié qui n’a pas été percé ; c'est donc avec une lance que l’on signe l'avis de décès de Jésus.


Contre toute attente, ce fut la révélation d'une source de vie. Le corps de Jésus, même mort, est source de vie ! A l'instant où l'Ennemi crut sa victoire totale, jaillit la source qui ne tarira jamais. À l’instant où le démon pensait que l’humanité tout entière sombrait, s’ouvrait, béant, le refuge des pécheurs. La blessure ouverte du Cœur de Jésus jamais ne se fermera. En laissant transpercer son Cœur, Jésus nous enseigne que l'amour qu'il nous porte est vie, vie surabondante et intarissable. Cet événement choquant et violent ne peut être expliqué que par la folie de l'amour de Dieu pour les hommes. Il a souffert sa Passion jusqu'au bout, le bois de sa croix pesait de tous nos péchés, le bois du supplice déchirait de tous nos mépris de Dieu. Mais aussi nombreux soient-ils, aussi grands soient-ils, l'ensemble de tous nos péchés ne pouvait venir à bout de l'amour miséricordieux de notre Seigneur. Après avoir aimé jusqu'à la dernière goutte de sang, ce cœur a choisi d'être blessé pour nous ouvrir aux dimensions de l'infini de la Miséricorde.


Cette eau jaillissant de la fontaine de vie purifie nos cœurs. Elle fait taire les bruits incessants de nos bonnes raisons de ne pas aimer et laisse résonner les promesses de jadis : « j'ai aimé Israël dès son enfance. Je l'ai appelé mon fils. C'est moi qui lui ai appris à marcher, le soutenant de mes bras ». Ce cœur blessé déchire la nuit de nos tiédeurs et réveille la chaleur première de notre alliance avec le Seigneur. Et il nous interpelle : « qui aimera l'amour ? » Oserons-nous nous abandonner ? Oserons-nous nous laisser étourdir par la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur abyssales de l'amour de Dieu ?


Alors que nous étions encore ses ennemis, Jésus-Christ nous a ouvert son cœur. Il nous a ouvert les portes du Ciel, pour que nous puissions « accéder auprès de Dieu en toute confiance ». Nous avons été libérés de nos anciens esclavages. Avançons-nous donc joyeusement, dans l'action de grâce. Laissons-nous recréer par la Miséricorde qui se donne et se vit dans le sacrement de la réconciliation avec le Dieu trois fois saint.


Approchons-nous de la table eucharistique où ce Cœur se donne en nourriture pour fortifier l'homme intérieur et nous transformer en lui. Alors, enfin, nous connaîtrons « l'amour du Christ qui surpasse tout ce qu'on peut connaître ».

Frère Dominique
Revenir en haut Aller en bas
 
fête du Sacré Coeur de Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."
» Chapelet pour préparer la fête du Sacré Coeur de Jésus
» Image du Sacré-Coeur
» 11 juin : Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
» Etes vous membre de la Garde d'honneur du Sacré Coeur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Un moment sacré-
Sauter vers: