Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Dimanche 26 avril 2015 4e dimanche de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Claude
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5845
Age : 70
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Méditation du Dimanche 26 avril 2015 4e dimanche de Pâques   Dim 26 Avr - 8:28:29

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis »


Cette méditation est disponible au format audio: Ecouter en ligne.


  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Evangile selon St Jean chapitre 10, 11-18


Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.
Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse.
Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui.
Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.
Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau.
Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »


Prière d'introduction


« Seigneur, tu es mon berger. Rien ne pourrait me manquer » (Ps 23). « Je viens à toi comme une brebis qui dépend en tout de son pasteur. Prends-moi dans tes bras dans ce moment de prière, près de ton cœur » (Is 40,11).


Demande


Tu as tout donné pour moi, tu as offert ta vie, pour que ma vie à moi, brebis de ton troupeau, ne soit pas exposée aux loups ou aux mercenaires. Ouvre les yeux de mon cœur pour que je puisse voir et recevoir à nouveau le don que tu me fais de ta propre vie.


Points de réflexion


1. « Je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît et je connais le Père ». Le Seigneur parle ici d’un haut niveau de connaissance. Imagine un moment, si tu le peux, la profonde intimité qu’il y a au sein de la Trinité, la connaissance mutuelle et éternelle que le Père et le Fils ont l’un de l’autre. Et c’est avec cette même profondeur que Jésus nous connaît !
En revanche, comment peut-il dire que nous le connaissons, nous aussi, dans la même mesure ? Dieu n’est-il pas toujours un très grand mystère pour nos petites intelligences ? Quelle est cette connaissance que Jésus pense que nous, ses brebis, avons de lui ? « Connaître » dans le langage biblique, c’est beaucoup plus que la compréhension intellectuelle d’un sujet. Connaître quelqu’un, c’est être en communion d’intimité avec lui, c’est-à-dire l’aimer. La connaissance est une condition pour aimer. Nous ne pouvons pas aimer ce que nous ne connaissons pas. Et donc, pour être aimé il faut se donner à connaître aux autres, au risque qu’ils n’aiment pas ce que nous dévoilons de nous-mêmes. Être connu et aimé comporte le risque de la vulnérabilité.
Jésus nous connaît et nous aime tels que nous sommes, et nous avons l’assurance que cet amour est fidèle, qu’il ne change pas, qu’il va jusqu’au bout, en donnant sa vie par amour pour nous. Il nous a fait connaître son amour, Il a pris le risque de se faire connaître en dévoilant son affection pour nous. Maintenant qu’on le connaît, comment ne pas l’aimer ?


2. « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur ». Peut-être ces brebis n’ont-elles pas connu leur bon pasteur avec la même profondeur que nous. Peut-être ces brebis ne savent-elles pas que quelqu’un est prêt à donner sa vie pour elles, à les aimer jusqu’au bout. Que puis-je faire pour que ce bon pasteur soit aussi connu de ces brebis ? Comment arriver à ce qu’il n’y ait qu’un seul troupeau ?


Dialogue avec le Christ


Mon bon berger, merci pour le don de ta vie et ton amour. Donne-moi de me laisser aimer par toi, car il n’est pas toujours facile de se laisser aimer. C’est en recevant ton amour que j’apprends à aimer. Que je puisse te connaître et aimer de plus en plus pour, ensuite, te donner à connaître à ces brebis qui sont encore loin de ton troupeau.


Résolution


Je lirai un passage d’Évangile pour mieux connaître le Christ et son amour pour moi.


Carmen Fernandez, consacrée de Regnum Christi

_________________
« Qui se tient à cet enseignement,
reste attaché au Père et au Fils » (2 Jn 9)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Dimanche 26 avril 2015 4e dimanche de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation du Jeudi 23 avril 2015 Saint Georges, martyr ; saint Adalbert, évêque et marty
» Textes Liturgiques du jour : 6 Avril 2015, Lundi dans l'Octave de Pâques
» papottes avril 2015
» Textes Liturgiques du jour : 7 Avril 2015, Mardi dans l'Octave de Pâques
» Pleine lune du 4 avril 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: