Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A vin nouveau, outres neuves !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: A vin nouveau, outres neuves !   Lun 19 Jan - 10:19:45

Lundi de la 2e semaine du temps ordinaire

Lettre aux Hébreux 5,1-10.

Tout grand prêtre est pris parmi les hommes ; il est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés.
Il est capable de compréhension envers ceux qui commettent des fautes par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple.
On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron.
Il en est bien ainsi pour le Christ : il ne s’est pas donné à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré,
car il lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité.
Pendant les jours de sa vie dans la chair, il offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect.
Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance
et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel,
car Dieu l’a proclamé grand prêtre de l’ordre de Melkisédek.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,18-22.
En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent- ils pas ? »
Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.
Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »



Textes de l’Évangile au quotidien

Tant la première lecture que l’Évangile nous montrent comment, par l'incarnation du Messie, la relation de l'homme à Dieu est profondément transformée et poussée à sa perfection. "Grand prêtre de l'ordre de Melchisédech" est une formule assez mystérieuse pour frapper l'esprit des Hébreux auxquels s'adresse l’Épitre. En effet, ce prêtre mystérieux apparût à Abraham en apportant du pain et du vin et était déjà désigné comme "prêtre du Très-Haut". Si donc Dieu a proclamé Jésus "grand prêtre de l’ordre de Melchisédech", c'est qu'il n'y a personne au-dessus de lui. Et la conception même du sacrifice pour le pardon des fautes est transformée.

C'est le même bouleversement Jésus évoque lors de sa rencontre avec les pharisiens. Ces derniers, comme les disciples de Jean, continuent à devoir jeuner et offrir des sacrifices non seulement pour le peuple, mais aussi pour le pardon de leurs propres fautes.
Mais il en va différemment pour les disciples du Christ car, en Lui, les anciennes pratiques sont devenues inutiles. Le Christ est lui-même, le prêtre, l'autel et le sacrifice. Tout s'accomplit "par Lui, avec Lui et en Lui". Nous représentons-nous bien quel allègement cela représente, pour tout homme, dans sa relation à Dieu ?

La formule, brève, lapidaire, par laquelle Jésus conclut son enseignement : "A vin nouveau, outres neuves" me touche tout particulièrement par sa force, son dynamisme. Elle me rappelle cette autre parole : "Voici que je fais toutes choses nouvelles".
Et je prie: en ce temps de ténèbres, de violences et de chaos, "Jésus, que ma joie demeure !"

.
Revenir en haut Aller en bas
 
A vin nouveau, outres neuves !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A vin nouveau, outres neuves
» A vin nouveau, outres neuves !
» A vin nouveau, outres neuves !
» Les outres neuves !?!
» Jésus et les sommeliers !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: