Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jusqu'au bout, la foi en la Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Jusqu'au bout, la foi en la Vie   Sam 22 Nov - 9:09

Le samedi de la 33e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Apocalypse 11,4-12.

Moi, Jean, j'ai entendu une voix qui disait : " Les deux témoins envoyés pour porter le message prophétique, ce sont eux les deux oliviers, les deux chandeliers, qui se tiennent debout devant le Seigneur de la terre.
Si l'on veut leur faire du mal, un feu jaillit de leur bouche et dévore leurs ennemis ; oui, ceux qui voudront leur faire du mal, c'est ainsi qu'ils doivent mourir.
Ces deux témoins ont (comme le prophète Élie) le pouvoir de fermer le ciel, pour qu'il ne pleuve pas pendant le temps fixé par leur prophétie. Ils ont aussi (comme Moïse) le pouvoir de changer l'eau en sang et de frapper la terre de toute sorte de plaies, chaque fois qu'ils voudront.
Mais, quand ils auront achevé de rendre leur témoignage, la Bête qui sort de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les fera mourir. Leurs cadavres resteront sur la place de la grande ville, à laquelle on donne les noms symboliques de Sodome et d'Égypte ; c'est bien là que leur Seigneur a été crucifié.
Des hommes de tous peuples, races, langues et nations viendront voir leurs cadavres pendant trois jours et demi, sans qu'il soit permis de les mettre au tombeau.
Les habitants de la terre en seront heureux, ils s'en réjouiront, ils échangeront des présents, parce que ces deux prophètes auront tourmenté les habitants de la terre.
Mais, après ces trois jours et demi, l'Esprit de vie, qui vient de Dieu, est entré en eux et ils se sont dressés sur leurs pieds. Alors une grande crainte est tombée sur ceux qui les regardaient,
et les deux témoins ont entendu une voix puissante, venant du ciel, qui leur disait : « Montez jusqu'ici ! » Ils sont montés au ciel dans la nuée, et leurs ennemis les regardaient.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 20,27-40.
Des sadducéens - ceux qui prétendent qu'il n'y a pas de résurrection - vinrent trouver Jésus,
et ils l'interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu'il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère.
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d'enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ? »
Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection d'entre les morts ne se marient pas,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection.
Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob.
Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. »
Et ils n'osaient plus l'interroger sur quoi que ce soit.


Textes de l’Évangile au quotidien

Ces deux hommes dont parlent l'Apocalypse seront comme Élie - et l'on connaît les grands signes accomplis par Élie, qui dût souffrir beaucoup car il n'était pas venu pour plaire au peuple, mais ils sont également comparable à Moïse qui avait reçu le pouvoir de châtier les hommes pour leur désobéissance. Si, à la fin, Satan l'adversaire les fera périr. Mais des types d'hommes, qui sont comme Elie ou comme Moïse, il y en aura d'autres, que le diable fera mourir aussi. Mais l'Esprit de Dieu les fera revivre et leurs ennemis les verront, glorifiés par Dieu.

En quoi ce passage de l'Apocalypse peut-il répondre à la question posée à Jésus par les Sadducéens ? Parce que ceux-ci ne croient pas en la résurrection. Ne croyant pas à la résurrection, en quoi croient-ils donc ? Lorsqu'ils sont malades, pourquoi prieraient-ils pour guérir ? Et pourquoi invoquer Dieu lorsqu'ils souffrent, moralement ou physiquement ? Si l'on ne croit pas en Dieu, on dira aussi: le malheur, c'est Dieu qui l'a voulu ainsi.

Ces textes m'incitent tout au contraire à contempler Dieu jusque dans son silence. Je vis de bizarres expériences ces derniers temps: le monde semble de plus en plus lourd à porter, mais à côté de cela je reçois des guérisons et de surprenantes et fortes intuitions... en des moments complètement inattendus. Le Seigneur est bien présent, je n'en ai pas douté, mais Il ne permettra jamais que je puisse m'en glorifier, certes non, car les épreuves sont là aussi.

Les Sadducéens sont pour moi les prototypes des bouddhistes qui passent des heures en position de yoga à contempler le "néant divin". Le néant est pratique, en quelque sorte, puisque s'il n'y a rien après la mort, il n'y a ni souffrance ni bonheur parfait et continuel, ni châtiment. Aussi, à mes yeux, ces adorateurs de néant sont peut-être les pires des hommes. Ils s'accrochent à toutes sortes d'idéologies funestes et font le jeu de Satan sans même s'en rendre compte... Pauvre monde sans foi !

.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 514
Age : 52
Date d'inscription : 17/07/2013

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout, la foi en la Vie   Sam 22 Nov - 14:32

Je suis presque d'accord avec tout ce que tu dis, Etienne, sauf pour l'avant dernière phrase, quoique tu ais spécifié "peut être".

Certes ces adorateurs du néant, mettant leur finalité dans la fin des incarnations successives pour devenir un être parfait, sont dans l'erreur absolue, mais ils ne refusent pas délibérément le salut qui est offert par le Christ , ils ne le rejettent pas, car pour beaucoup, ils n'en ont jamais entendu parlé. Depuis leur plus petite enfance, ils ont été uniquement confiné à être des adorateurs du néant, et eux au moins, ne se sont pas révoltés contre l'enseignement "spirituel" qui leur a été prodigué par leur pères et leur culture.
Et je crois que pour beaucoup, quand il comprennent et voient ce qu'est la Vérité, le Chemin et la Vie, au moment de leur trépas, ils admettent qu'Ils ont été dans l'erreur toute leur vie et s'empressent de dire Oui à notre Seigneur.

Certains affirment également que les pires des hommes sont ceux qui en ce moment sont très, je dirai même trop médiatisés. Ceux qui ont le couteau à la ceinture. Je ne veux pas porter de jugement sur eux, qui suis je pour le faire ?

Mais cependant, je sais que le pire des hommes, ce pourrait être moi même si, m'abstenant volontairement de continuer à vivre en Dieu pour être "libre" et pouvoir jouir de tous les plaisirs qu'offre le monde, m'étant laissé entraîner dans les ruse de Satan, j'en arriverai à le rejeter délibérément, alors qu'Il a tant fait pour moi, qu'Il m'a enseigné La Vérité, qu'Il m'a montré l’indicible Amour qu'Il à pour moi par son Sacrifice au Golgotha.
Alors pour cela, je ne veux faire de veines suppositions de qui pourrait être le pire des hommes, je veux simplement demander à Notre Seigneur de continuer à me donner la grâce de Son Esprit Saint pour que je puisse le louer sans discontinuer, et de me faire demeurer dans une profonde humilité pour me préserver jusqu'à ma dernière heure de toute pensée d'orgueil qui pourrait vraiment faire de moi le pire des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Bonjour Thierry   Sam 22 Nov - 17:16

Je trouve aussi intéressant, en te remerciant pour ce partage, de poster ici le témoignage d'une moscovite qui était athée et qui a été convertie d'un seul coup ... par la récitation d'un "Mantra" tout à fait particulier :

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,1-4.
Un jour, quelque part, Jésus était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean Baptiste l'a appris à ses disciples. »
Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : 'Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne.
Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour.
Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous soumets pas à la tentation. ' »

Dans son homélie, notre prêtre nous a parlé de multiples spiritualités qui existent dans le monde, en citant notamment le bouddhisme, qu'il considère comme une "spiritualité" négative, puisque son but est d'accéder au "néant divin" par des techniques aboutissant à effacer complètement le sens de l'ego. Mais la spiritualité et la prière de Jésus dépassent complètement toutes les autres spiritualités, y compris cette pseudo-spiritualité du néant.

A Moscou, du temps des Soviets, une jeune femme, professeur de philosophie marxiste, se mit un jour à pratiquer le yoga sous la tutelle d'un maître "yogi". Lors d'une séance, dans un parc, tandis que le yogi enseigne une nouvelle technique, un homme se suicide dans le fleuve - la chose était assez courante et personne ne bronche. Mais parce qu'elle est tout de même perturbée, Tatiana Goritcheva (*)reçoit de son maître yogi un mantra à réciter durant son exercice - c'est le Notre Père. (Dieu n'existant pas, cette courte prière convenait comme mantra (**).

Voici son témoignage: "Après avoir récité le "Notre Père" environ six fois, sans aucune foi dans l'existence d'un "père céleste", je reçus soudain la réponse. Le plus inattendu, le plus inimaginable eut lieu. Il devint clair pour moi qu'Il existait. Il m'aimait, il aimait tout ce qui m'entourait. C'était aussi clair qu'au premier jour de la création. Le misérable paysage s'illumina d'une gaieté inhabituelle, chaque herber, chaque feuille semblait jubiler. On aurait dit que tout le monde, le monde entier, sortait de à peine de Ses mains aimantes. Depuis, je Le remercie pour chaque journée de ma vie, offerte et créée."

Quelle spiritualité, si ce n'est celle de Jésus-Christ, Fils de Dieu, apporte-t-elle à l'homme, en plus du pardon: la foi, l'espérance et la charité ?

(*) Mantra : Le mantra a pour objectif de canaliser le mental discursif. Ses vertus, conjuguées à l'intention et à la concentration du récitant, sont bénéfiques. Il s'agit d'une formule sonore et rythmée, fondée sur la répétition de sons réputés bénéfiques pour le corps ou l'esprit. Définition wikipedia.

(**) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'au bout, la foi en la Vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'au bout, la foi en la Vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire bosser les troisièmes jusqu'au bout
» Enfin en retraite.. et "en ligne" jusqu'au bout (Père Guy Gilbert)
» « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu'au bout »
» « Il les aima jusqu'au bout »
» 63 - Il y aura une autre attaque très forte contre l'Église. Tenir jusqu'au Triomphe du Coeur ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: