Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La joie parfaite dans l'ouverture au prochain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: La joie parfaite dans l'ouverture au prochain   Lun 3 Nov - 16:47:57

Le lundi de la 31e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 2,1-4.

Frères, s'il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres, si l'on s'encourage dans l'amour, si l'on est en communion dans l'Esprit, si l'on a de la tendresse et de la pitié, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l'unité. Ne soyez jamais intrigants ni vantards, mais ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,12-14.
Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Il disait à celui qui l'avait invité : " Quand tu donneras un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes

Textes de l’Évangile au quotidien

A l'écoute des textes de ce jour, j'ai ressenti combien le Seigneur s'efforce de nous convaincre de nous détourner de nous-mêmes, afin de le trouver et de le rencontrer, Lui, qui se rend présent dans et par le prochain. Or, ce mouvement, de nous décentrer de nous-mêmes, il faut bien admettre qu'il nous est très malaisé de l'accomplir. En définitive, lorsque nous y parvenons, c'est une grâce qui nous est faite. Je me suis efforcé à un bref examen de conscience et je n'ai pu que le constater : je suis toujours en train d'essayer de sortir de la "question existentielle" qui se pose à chacun d'entre nous.

Mais je me souviens qu'il n'en fut pas toujours ainsi. Je l'ai déjà rapporté : durant les trois premières années qui ont suivi ma conversion (entre 1985 et 1988), j'ai véritablement vécu hors de moi-même. Tous les contre-temps me trouvaient joyeux. Je ne ressentais pas l'imprévu comme un défaut à mon programme, un empêchement à travailler; mais, d'instant en instant, un désagrément se transformait en occasion d'aimer. Très souvent, un service rendu m'était retourné jusque dans mon travail; et en plusieurs occasions, l'argent prêté se retrouvait multiplié dans mes ventes... il n'en est plus du tout ainsi. Mais j'ai gardé la mémoire de ces petites manifestations spirituelles, que seul l'abandon de confiance absolu peut rendre possible.

Les Philippiens auxquels s'adresse saint Paul ne sont pas loin de vivre effectivement ce "Royaume" qui est parmi nous. Pour eux comme pour nous, il ne manque, sans doute, qu'un petit éclat de la Joie parfaite qui prévaut dans les Cieux. En effet, s' "il y a plus de joie dans les Cieux pour un qui se repent que pour cent justes qui n'ont pas besoin de repentir[/i]", c'est que la Joie est le "mouvement primordial" qui devrait animer toutes les créatures. Convertissons-nous à la Joie et rien ne nous semblera impossible.


.
Post Scriptum : commentaire écrit sur mon nouveau petit ordi portable, le second en dix jours à peine. Que tout aille bien de nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
etienne lorant
Assidu
Assidu
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 61
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Jésus, salut pour tous ceux qui le désirent   Lun 7 Déc - 10:22:44

Lundi de la 2e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 35,1-10.
Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,17-26.
Un jour que Jésus enseignait, il y avait dans l’assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons.
Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus.
Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus.
Voyant leur foi, il dit : « Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner : « Qui est-il celui-là ? Il dit des blasphèmes ! Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ?»
Mais Jésus, saisissant leurs pensées, leur répondit : « Pourquoi ces pensées dans vos cœurs ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire : “Tes péchés te sont pardonnés”, ou dire : “Lève-toi et marche” ?
Eh bien ! Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité sur la terre pour pardonner les péchés, – Jésus s’adressa à celui qui était paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ta civière et retourne dans ta maison. »
À l’instant même, celui-ci se releva devant eux, il prit ce qui lui servait de lit et s’en alla dans sa maison en rendant gloire à Dieu.
Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu. Remplis de crainte, ils disaient : « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui !
»


Textes de l’Évangile au quotidien

Parmi toutes les personnes présentes dans la maison de Pierre, ce jour-là, nous pourrions toutes et tous prendre place selon la disposition particulière de notre âme. Sont présents aussi bien des voisins que la nouvelle de la présence de Jésus attire, que des dignitaires de Jérusalem dont la présence signifie que Jésus est déjà sous la surveillance des autorités religieuses. Notre prêtre nous a donc suggéré d'imaginer cette scène en nous y insérant selon notre disposition individuelle - puisque la scène décrite permet à tous d'y entrer, non - de la même manière que nous sommes venus à l'Eucharistie ce matin.

La question posée à tous, c'est celle de la qualité de notre foi. Notre foi est-elle de pure curiosité ? Ou bien sommes-nous venus avec l'intention de prier pour un malade ? Ou encore : pour y obtenir des grâces de force en une époque de plus en plus troublée ?

A toutes et à tous, Jésus répond par la foi et nous appelle à faire preuve de foi. Les hommes qui ont percé le toit de la maison de Pierre ont manifesté une grande foi en n'hésitant ni devant les difficultés, ni devant l'entrée par effraction. Et comme pour nous inviter encore à un acte de foi, Jésus commence par remettre les péchés de l'homme sur la civière : "Qu'est-ce qui est préférable pour un homme: la guérison de son corps mortelle ou le salut de son âme immortelle ?"

En définitive, quel que soit le chemin, ce sont toujours le pardon, la rémission des péchés et le salut de l'âme qui auront la priorité.

Il m'a bien semblé, en repartant, que cette homélie nous invitait à ne pas négliger le sacrement de confession (ou de réconciliation) auquel nous sommes invités à l'occasion de chaque grande fête de l’Église.

.
Revenir en haut Aller en bas
 
La joie parfaite dans l'ouverture au prochain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture : Qu’est-ce que la joie parfaite ? St François d'Assise
» Saint François d'Assise et la Joie parfaite...
» La joie dans l'ouverture à autrui
» Jésus que VOTRE joie demeure dans nos coeurs !
» Mets dans tes mains un peu de joie(J.C.Gianadda)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: