Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Juin) Mois du Sacré Coeur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Lun 2 Juin - 17:46:39

 d26  Mois du Sacré-Coeur

Premier Jour

Prions, afin que pendant tout ce mois il ne se commette pas de péché mortel dans notre famille.

Jésus et les petits enfants.
Jésus est assis entouré de ses disciples ; là-bas, parmi la foule, son regard paternel a aperçu de petits enfants qui se tenaient craintifs auprès de leur mère et il leur a tendu les bras. Ces enfants ont compris cet appel du Cœur, et ils accourent vers Jésus qui les embrasse, les bénit, les garde près de lui, leur parle du Ciel. Les Apôtres, craignant que ces enfants ne fatiguent leur maître, veulent les éloigner… « Non, dit Jésus, laissez-les près de moi. » Quelle scène touchante !
Ô Jésus, moi aussi je suis enfant ; moi aussi je viens à vous, caressez-moi, bénissez-moi, parlez-moi du Ciel. Si je reste toujours simple, innocente, douce, vous me voudrez toujours, n’est-il pas vrai ?… Oh ! éloignez-vous donc, pensées, désirs, affections, qui ôteriez de mon cœur ce qui plaît à Jésus.

Je me préparerai avec piété à ma prochaine Communion.




Au fil des jours
Liturgie et méditation

_________________


Dernière édition par Nicole le Lun 2 Juin - 17:51:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Lun 2 Juin - 17:50:48

 d26 Mois du Sacré-Coeur

Deuxième Jour

Prions pour les âmes qui sont coupables de péché mortel et ne songent pas à se confesser.
Jésus est debout près de la tombe de son ami et il pleure… Ô Jésus, vous les aimez donc bien vos amis ! Que vos larmes me touchent et qu’elles me montrent bien la tendresse de votre Cœur ! – Elles éveillent en moi un souvenir à la fois pénible et émouvant, celui de ces jours où, mon âme morte à la grâce, vous veniez à elle et vous pleuriez sur son sort… Mon Ange gardien, témoin de vos larmes, disait en rappelant la parole des Juifs : Comme Jésus aime cette enfant ! Merci de votre bonté, ô mon Dieu !
Lazare s’attache à vous…, moi aussi je veux que toutes les facultés de mon âme, que mon être tout entier soient employés à votre service, et pour commencer aujourd’hui :

Je serai fidèle à remplir tous mes devoirs en vue de plaire à Dieu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Mar 3 Juin - 1:44:41

 d26 Mois du Sacré-Coeur

03 juin  Troisième Jour

Prions pour les personnes à qui Dieu réserve aujourd’hui quelque épreuve pénible.

Jésus et la pauvre veuve de Naïm qui pleure son enfant.
Il vous semble, à votre âge, que vous n’aurez jamais de grandes douleurs… Hélas ! elles viendront pour vous aussi, ces peines qui torturent le cœur en lui arrachant tout ce qu’il aime. Souvenez-vous alors qu’il y a sur terre un Jésus qui voit toutes les douleurs et qui vous consolera si vous allez à lui. – C’est dans la Communion surtout que Jésus nous dit : « Ne pleurez pas… je vous conduirai où sont ceux que vous aimez ; venez, ne me quittez plus. » - Donnez-moi, mon Dieu, l’amour de l’Eucharistie !... là est la consolation, là est la paix… là je sais qu’on ne me trompe pas… là il m’est si doux d’entendre ces paroles : « Ne pleurez point. »

J’irai avec empressement faire ma visite au Saint Sacrement.



 r5 

Au fil des jours
Liturgie et méditation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Mois du Sacré-Coeur ! Quatrième Jour.   Mer 4 Juin - 1:39:30

Mois du Sacré-Coeur

Quatrième Jour

Prions en union avec les personnes qui ont fait la sainte Communion aujourd’hui.

Jésus et la Samaritaine.

Je vous vois, Seigneur, accablé de fatigue, sur le bord du puits de Jacob, attendant tous ceux qui passent, à tous disant : « Donnez-moi à boire ; j’ai soif de votre cœur, donnez-le moi ; j’ai soif de votre innocence, conservez-la moi… » Que de fois, Jésus, je vous ai refusé cette aumône, pour la donner à l’étourderie, à la passion, à la vanité !... et vous ne vous rebutez point, et vous la demandez toujours… Ô Jésus, oui, je veux vous donner ce soulagement que vous voulez et dont vous semblez avoir besoin… Aujourd’hui que voulez-vous ?... fidélité à mes devoirs, amour dans mes prières ?... Me voici, Seigneur… demandez.

Je dirai avec plus d’attention mes petites prières pendant la journée.


La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus
Exposition sur l'histoire de cette dévotion
« Réprimer l'impatience, enchaîner la colère, lui arracher ses victimes, arrêter les paroles amères, soumettre enfin à la loi souveraine de Dieu la créature révoltée, ce n'est qu'une des parties du rôle modérateur de la douceur. Réprimer est bien ; agir est mieux.

C'est alors que la douceur, montant des sources du coeur sous la pression du plus généreux amour, broyant sans pitié tout orgueil et tout égoïsme, se doit répandre dans tout l'être, s'étendre, l'envelopper, l'oindre et le parfumer tout entier, semblable à l'huile qui sort du pressoir où étaient entassées les olives les plus belles, les plus grasses et les plus mûres (Cant. I, I) : c'est à ce prix que le chrétien est digne de Jésus, dont le nom est "une huile répandue", parce que son Coeur est la douceur en sa plénitude.

Dans l'âme, la douceur est la bienveillance des pensées, l'indulgence des jugements, la créance facile au bien, l'espérance soutenue, l'encouragement donné à tout effort, l'applaudissement à tout succès, la consolation empressée auprès de toute peine ; c'est la condescendance, la patience et la longanimité ; c'est, d'un mot, le plus doux des mots : la bonté : le bon coeur, l'esprit bon, le bon caractère, la bonne humeur.

Puis, épanchée au dehors, la douceur brille dans le regard simple, limpide et bienveillant ; dans la parole affable, modeste et discrète ; dans le sourire aimable ; dans l'accueil ouvert et prévenant ; dans la modération du ton, de l'attitude et de la démarche ; dans la condescendance à se faire tout à tous, à écouter, à s'intéresser et à se dévouer. Rien de rude, rien de brusque, rien de dur ; pas d'empressement fébrile ; pas de signes, pas de gestes qui trahissent l'impatience devant la lenteur, l'ennui de l'importunité, la fatigue sous la surcharge ; aucune raideur, aucune hauteur, aucun dédain ; même à l'égard de ceux qui ont eu des torts, commis des offenses et fait injure, de ceux qui poursuivent l'assouvissement d'une haine ou la satisfaction d'une rivalité, pas de ressentiment, de dépit, voire de froideur.

Dieu ! que voilà bien les traits d'une vertu peu ordinaire, toute surnaturelle, le chef d'oeuvre de l'Esprit de suavité ! Ne voyez-vous pas réunies dans cette fleur exquise les nuances les plus harmonieusement mêlées de l'amour, que saint Paul énumérait ainsi, les assemblant et fondant en la douceur : "Les fruits de l'Esprit sont l'amour, la joie, la paix, la bénignité, la bonté, la patience et la longanimité, la douceur." (Gal. V, 22). S'il fallait résumer les traits constitutifs et les effets de la douceur, je dirais en deux mots : qu'être doux c'est être parfaitement bon et parfaitement patient ; c'est tout entier se donner à tous, et tout supporter de tous. »



R.P. Albert Tesnière, Somme de la Prédication Eucharistique -
Le Coeur de Jésus-Christ, Livre premier (La douceur, I), Paris,
Bureau des Oeuvres Eucharistiques, 1896.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Ven 6 Juin - 1:29:26

 d26 Cinquième Jour

Prions pour les âmes faibles qui sont sur le point de se laisser entraîner au mal.

Jésus et le père affligé, le priant de guérir son enfant.
Le Cœur de Jésus ne peut résister aux larmes, à celles surtout qu’on verse pour les autres… - « Va, dit-il à ce père aimant, ton fils est guéri. » Ah ! qui donc n’a autour de soi des âmes dont l’état est bien autrement dangereux que celui de ce jeune enfant ?... pour les guérir, allez à Jésus ; priez, pleurez et attendez… Mon Dieu, faites-moi bientôt, pour ceux que j’aime et que je veux saints, faites-moi bientôt entendre cette parole : « Console-toi, ils vivent tous pour le Ciel ! »

Je me mortifierai aujourd’hui en ne disant aucune parole méchante.

La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus
Exposition sur l'histoire de cette dévotion
« Etre patient envers soi-même est une grâce dont on ne peut assez apprécier les fruits. C'est le plus court chemin qui mène à l'amélioration, c'est le moyen le plus prompt de former en nous un esprit intérieur, après ces transformations immédiates que la main de Dieu opère tout d'un coup dans les âmes. La patience envers nous-mêmes nous porte à nous montrer doux et indulgents envers les autres, et nous détourne de l'esprit de critique, en nous rappelant sans cesse le souvenir de nos imperfections. Elle ravive en nous le sentiment de la complète dépendance où nous sommes par rapport à Dieu et à la grâce, et produit en même temps une grande sérénité et une parfaite égalité d'humeur, parce qu'elle est un effort, mais aussi un effort tranquille et soutenu. Elle est la source constante de mille actes de la plus véritable humilité. En un mot, à l'aide de cette vertu, nous exerçons sur nous-mêmes une action qui semble venir du dehors, comme si nous n'étions plus nous-mêmes, mais les maîtres ou les anges gardiens de nous-mêmes. Et quand on a obtenu de pareils résultats dans la vie extérieure comme dans la vie intérieure, que reste-t-il pour arriver à la perfection ?... »

R.P. Frédéric-William Faber (1814-1863), Progrès de l'âme dans la vie spirituelle (ch. IX), Trad. M. F. de Bernhardt, Paris, Pierre Téqui, 1928 (Nouvelle édition).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Ven 6 Juin - 1:39:41

Mois du Sacré-Coeur

 d26 Sixième Jour

Prions en union avec les religieuses qui gardent perpétuellement le silence.

Jésus et la paralytique de la piscine.
Il y a 38 ans que ce malheureux est là, attendant sa guérison et ne pensant pas à la demander à celui-là seul qui peut la lui donner, au bon Dieu… Jésus passe… ; le malade ne songe pas non plus à Jésus, c’est ce bon maître qui lui dit : Veux-tu être guéri ?... – Je n’ai personne pour me venir en aide, répond le malade. – Ah ! tu ne connais donc pas Jésus, pauvre malheureux !... Demande-lui donc qu’il te guérisse. – Il ne le demande pas même ; et cependant Jésus le guérit… Que vous êtes bon, ô Jésus ! vous faites du bien même quand on ne sait pas vous le demander… et moi qui vous prie, me laisserez-vous ? Non, non ! j’en suis sûre !

Je ferai aujourd’hui, un acte de bonté pour plaire à Dieu
.


La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus
Exposition sur l'histoire de cette dévotion

1er vendredi du mois, dédié au Sacré-Coeur de Jésus

« N'ayez pas l'ambition d'être saints d'un seul coup,
mais petit à petit... Il n'y a rien de petit quand l'amour est grand.
La vertu est une croissance, et la grâce, comme la nature, ne procède pas par bonds violents.

Cependant comme à l'heure de la marée le flot monte,
monte toujours, de même en ces heures de recueillement, si vous êtes fidèles,
l'amour en vous doit monter : laissez-le tout envahir et tout submerger.

Soyez puissants dans une seule idée.
Quittez tout, oubliez tout : ayez l'obsession de Jésus, la folie du Christ :
"Vous, rien que vous, Seigneur... votre Coeur... votre gloire... la soif des âmes !
Vous aimer, travailler pour vous, vous, vous seul... Ma vie c'est votre vie.
- Et la récompense ?
- Nulle autre que vous aimer et vous faire aimer, Seigneur. (1)
- A l'agonie, à l'heure de la justice ?
- Vous aimer et me confier en votre miséricorde.
- Et au ciel ?
- Votre Coeur encore, Jésus : une petite place dans votre Coeur,
près de saint Jean, de Marguerite-Marie... Vous aimer aussi, là-Haut, et voir votre Règne !"
Apôtres du Sacré-Coeur, vivez en aimant, vivez en chantant l'amour.
Amour pour amour !

           Folie pour folie ! Coeur pour Coeur ! »

(1) : "Pourvu que le Coeur de mon aimable Jésus soit connu et aimé
et qu'il règne, cela me suffit." Sainte Marguerite-Marie (Vie et Oeuvres, II, 579).

R.P. Mateo Crawley-Boevey, Vers le Roi d'Amour (Paray, Fribourg,
Sept-Fons, Notes manuscrites), Oeuvre de Propagande du Sacré-Coeur, Lyon, 1920.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Sam 7 Juin - 1:29:25

Mois du Sacré-Coeur

 d26 Septième Jour

Prions, afin que nous profitions bien des instructions qui nous sont faites.

Jésus et le lépreux.
Entendez ce cri parti du cœur, ce cri plein de confiance et plein d’amour : « Seigneur, si vous voulez, vous pouvez me guérir ! » et en même temps, ajoute l’Evangile, le lépreux se jetait à genoux et suppliait les mains jointes… Jésus s’arrête, il tend la main, il touche les plaies du malade. « Je le veux, dit-il, sois guéri ! » - Oh ! pourquoi donc ne suis-je pas guérie de mon orgueil, de ma sensualité, de ma nonchalance, moi, que vous touchez si souvent dans la sainte Communion ? Est-ce que la confiance me manquerait !... Mon Jésus, je crois, j’espère… Oh ! guérissez-moi !...

Je ferai aujourd’hui mes prières à l’église, comme si réellement je voyais Jésus.


La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus
Exposition sur l'histoire de cette dévotion
« L'Esprit-Saint va venir en nous avec sa lumière, sa force et son feu divin. L'Esprit de vérité continuera et complètera les enseignements de Notre-Seigneur ; - l'Esprit de force ou de consolation nous encouragera et nous fortifiera dans les épreuves de la vie ; - l'Esprit d'amour nous unira fermement à Notre-Seigneur et à son Père. Mais il nous demande de nous préparer et de correspondre à ces grandes grâces...
L'Esprit-Saint va venir en nos âmes pour y apporter et entretenir la vie, comme la sève va du corps de la vigne dans ses branches ; mais il faut que les branches soient attachées à la vigne et soigneusement émondées pour qu'elles donnent des fruits...

Faisons un retour sur nous-mêmes. Connaissons-nous assez l'Esprit-Saint, ce qu'il est dans l'adorable Trinité, les dons qu'il apporte, le besoin que nous avons de lui ? Le désirons-nous avec une ardeur qui réponde au besoin que nous avons de lui et aux avantages que nous pouvons attendfre de sa venue ? Sommes-nous préparés à le recevoir par un désir sincère d'accomplir toute la loi avec un amour filial ?

Venez, Esprit d'amour, du Coeur de Jésus, j'ai soif de vous recevoir, je ne puis plus vivre sans vous. Venez, je veux être docile. J'écouterai ce que vous me suggérerez. Venez et pardonnez-moi mes résistances passées. Ma règle et l'union sont avec vous, voilà désormais ma vie. »

P. Léon Dehon, L'année avec le Sacré-Coeur, Tome I
(Veille de la Pentecôte), Etablissements Casterman,
Tournai - Paris, s.d. (1909).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Dim 8 Juin - 1:20:21

   Huitième Jour

Prions, afin que le bon Dieu nous accorde la grâce de repousser les tentations
que nous éprouverons aujourd’hui.

Jésus et les affligés.
Quelle impression devaient faire sur les cœurs ces paroles de Jésus : « Vous tous, qui êtes dans la peine et dans la souffrance, venez à moi et je vous soulagerai. » Personne encore n’avait parlé ainsi ; personne, surtout, n’avait accueilli comme Jésus… Aussi, voyez : ce sont les pauvres, les malades, les délaissés qui l’accompagnent. – Qui les voulait auparavant ? Qui ne les chassait de sa société ? Oh ! Jésus, apprenez-moi à avoir un bon cœur, à aimer ceux que personne n’aime, à chercher ceux que tout le monde repousse… Donnez-moi de pouvoir consoler beaucoup dans ma vie.

J’essayerai, aujourd’hui, d’être utile à quelqu’une de mes compagnes.


« Le Saint-Esprit qui habite en nous
St François de Sales, Traité de l'amour de Dieu, Livre 11, chap. 15.
Les oeuvres de St François de Sales sont en lecture et téléchargement ici.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Mar 10 Juin - 2:10:55

 d26 Prions pour celles de nous qui en ont le plus besoin.

Jésus et le peuple manquant de pain en plein désert.

 Il y a des paroles bien émouvantes ; Jésus voit la foule qui le suivait oubliant, dans sa ferveur, les choses nécessaires à la vie, et il dit : « J’ai pitié de ce peuple ; depuis trois jours qu’il me suit il n’a presque rien pris… Je ne veux pas le renvoyer à jeun, de peur que les forces lui manquent… » Vous pensez donc à tout, à tout, bon Maître ; et je m’inquiéterais !... Oh ! si je vous suis, si je vous sers, ne pensant pas même à ma vie matérielle, je puis donc être assurée que vous y pourvoirez vous-même par un miracle, s’il le faut ! Ô mon Dieu ! que je la comprends bien cette autre parole : « Cherchez d’abord le royaume du ciel et tout le reste vous sera donné par surcroît !... » Le monde ne comprends pas, le monde se moque… Je crois, je crois, mon Dieu !

Je dirai une dizaine de chapelet, pour demander à la Sainte Vierge beaucoup d’abandon à la Providence.


 r2 
La dévotion au Sacré-Coeur de Jésus
Exposition sur l'histoire de cette dévotion
« Père, je me réfugie près de vous, dans le creux de votre Tendresse. J'ai besoin de vous aimer sans rien dire. Et d'abord de « réaliser » que vous m'aimez, malgré ce que je suis. Ce qui m'aide à comprendre que vous ayez pour moi, tel que je suis, un Amour merveilleusement paternel, c'est de penser que tous les obstacles qui peuvent, de mon fait, arrêter votre amour ne sont rien en comparaison des obstacles créés par ma nature d'homme... Si vous avez traversé l'infini pour venir à moi, vous traverserez bien la laideur dont je me suis entouré comme d'un fossé plein d'eau. Au fond, dans certain non sum dignus, entre un extraordinaire orgueil. Comme si mon indignité me venait surtout de mes péchés !... Je cherche une comparaison. Peut-être celle-ci : le paysan invité par le roi et qui est confondu par la bonté du roi, laquelle il fait consister en ceci : que le roi l'invite, lui, bien qu'il soit plus pauvre que tel de ses cousins... Quelle méconnaissance ! C'est imaginer que le roi l'invite pour son mérite. Et il ne l'invite que parce qu'il est paysan. L'amour qu'a pour moi mon Père est cet amour qui s'adresse à moi parce que je suis homme, ou plutôt en tant que je suis homme ; seulement, en même temps, et parce qu'il est divin, il m'enveloppe en tant que je suis moi. Tout le reste, mes fautes et mes mérites, c'est une peine ou une joie donnée à son amour et qui en nuance le caractère.

Donc, une chose certaine, et que je dois me répéter : je suis aimé, moi, moi-même, et couvé par une tendresse cachée, mais vigilante. Si j'étais en état de péché, je n'aurais qu'à dire : « Pardon », pour réveiller sur le visage du Père le sourire prêt à parler. Si je suis seulement tiède, et sans vraie beauté, avec la poussière des péchés véniels collée à ma peau, alors encore il me faut croire que l'Amour me regarde, comme une maman son enfant espiègle qui vient encore de se barbouiller le visage avec la confiture qu'il a volée.
Mon Dieu, mon Dieu, gardez-moi cette assurance que j'ai (par l'effet d'une grâce) de votre amour ! Que je ne cesse pas de vous voir comme je vous vois ! Petite opinion de moi, mais immense opinion de vous.
S'il fallait que je fusse digne de votre amour pour oser l'accepter, vous ne seriez plus vous, vous ne seriez plus l'Amour. Je fais un acte de foi éperdu, mais qui ne me coûte pas, dans votre indulgence sans limite. Vous m'aimez, vous m'aimez : faites que je vous aime. »


Auguste Valensin s.j. (1879-1953), La Joie dans la foi (Notre Père),
Aubier, Editions Montaigne, Paris, 1954.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Ven 13 Juin - 2:10:57

 d26 Mois du Sacré-Coeur

Prions, afin d’obtenir beaucoup de dévotion pour la Ste Vierge.

Jésus et S. Pierre qui l’a renié.
Pauvre Apôtre, quel remords dans son âme coupable et quelle frayeur à la pensée de revoir Jésus ! Peut-ê honteux et tremblant, cherchait-il à voir, sans être aperçu, ce bon Maître qu’il a renié… Son Maître aussi le cherchait… Qu’y eut il donc, ô Jésus, dans votre regard ? Oh ! ce n’était pas « la colère », ce n’était pas « la plainte », ce n’était pas « le reproche » ; colère, plainte, reproche auraient tué l’Apôtre… Il ne devait y avoir là que « l’amour » !... Que vous êtes bon, ô Jésus ! Aussi, quelles sur soient mes fautes, je ne vous fuirai jamais !

Je réciterai, aujourd’hui, un acte d’espérance du fond du cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10577
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    Sam 14 Juin - 1:33:40

 d26 Mois du Sacré-Coeur

Prions pour les pauvres pécheurs endurcis.

Jésus et le bon larron.


Toute la vie mortelle de Jésus peut se résumer en un seul mot,
« miséricorde ». – N’est-ce pas aussi ce qui résume sa vie eucharistique ?
Il n’a jamais repoussé personne. – Il a été toujours au-devant des malheureux
et des coupables. – Il a toujours intercédé pour ceux mêmes qui le repoussaient ;
et dès qu’il voyait dans une âme la plus petite volonté de revenir au bien,
il avait pour elle des prévenances qui, dit un Saint, donnent presque envie
d’être coupable. – Le voleur attaché en croix reconnaît sa faute, et lui,
qui n’a plus que quelques instants à vivre, il entend ces consolantes paroles :
« Vous serez avec moi dans le Paradis. » Oh ! dites-les-moi ces paroles, ô Jésus !

Je me confesserai avec plus de soin.



 main 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Juin) Mois du Sacré Coeur !    

Revenir en haut Aller en bas
 
(Juin) Mois du Sacré Coeur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juin le mois du Sacré-Coeur de Jésus
» Juin le mois du Sacré-Coeur de Jésus
» Juin : Mois du Sacré Coeur de Jésus
» Juin, le mois du Sacré-Coeur de Jésus
» Juin, le mois du Sacré-Coeur de Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Un moment sacré-
Sauter vers: