Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Mardi 25 Février 2014 Saint Nestor de Pamphylie, évêque et martyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10594
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Méditation du Mardi 25 Février 2014 Saint Nestor de Pamphylie, évêque et martyr    Mar 25 Fév - 8:58:38

Deuxième annonce de la Passion et appel au service des plus humbles



Evangile selon St Marc chapitre 9, 30-37

Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu'on le sache.
Car il les instruisait en disant : « Le Fils de l'homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l'interroger.

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiez-vous en chemin ? »
Ils se taisaient, car, sur la route, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
S'étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d'eux, l'embrassa, et leur dit :
« Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille ne m'accueille pas moi, mais Celui qui m'a envoyé. »

Prière d'introduction

Sur tes chemins, Seigneur, ta parole nous éclaire, même si elle paraît obscure à nos cœurs et nos pensées endurcis. Je remets en toi ma confiance, vivant chaque jour que tu me donnes, à la louange de ton nom.

Demande

Donne-moi, Seigneur Jésus, de voir la lumière et le feu d'amour jaillir de ta croix, afin qu'elle soit pour moi et pour mon prochain le signe de l'espérance qui a le dernier mot.

Points de réflexion

1. Une attente contaminée. En parfaite harmonie avec le plan de Dieu, Jésus réalise sa mission messianique en paroles et en actes. Les prédications enthousiasmantes et les miracles spectaculaires augmentent sa notoriété ; sa renommée prend l'ampleur qu'il mérite : le peuple des fils d'Israël met en lui son espérance. Le groupe de disciples projette, dans cette même dynamique de croissance, la configuration du royaume de Dieu, attendu désormais dans un proche avenir. Mais quel royaume attendent-ils exactement ? Évidemment, à leur projet se mêle l'ambition et crée, inconsciemment, comme une nouvelle hiérarchie, parallèle à celle des grands-prêtres qui est en place. Fâcheuse contamination spirituelle ! Non seulement, cette attitude latente dans les cœurs des Apôtres provoque le refus justifié des classes sacerdotales de Jérusalem (le Sanhédrin), mais elle est aussi diamétralement opposée à l'âme de l'évangile. Révisons nos attentes : que Dieu soit aimé par-dessus toute chose, ainsi soit notre seul désir (1er commandement).

2. L'inéluctable scandale. Quel effet le discours du Christ sur sa véritable destinée a-t-il sur les Apôtres ? À entendre la suite des discussions, on peut constater que nos « amis » se voilent la face. « Qui est le plus grand ? » Tentation bassement humaine ! Un réflexe qui ne subsiste pas moins en nous qu'en l'exemple cité. Heureux ceux qui savent s'y surprendre. Il n'y aura qu'une façon pour secouer les esprits de ses compagnons intimes. Le scandale de la croix trace une croix sur l'ambition d'ascension au pouvoir et redresse le regard d'un horizon mondain, sur le royaume, à une ouverture surnaturelle et transcendante. La façon dont Jésus sera traitée est scandaleuse ! Et pourtant, Jésus n'a rien dit ! C'est la réflexion sur l'aberration qui nous fera reconnaître les conséquences de nos comportements abusifs, de notre péché. Il ne veut pas briser l'orgueil par l'orgueil, la présomption par la justification. Il veut nous faire réfléchir; il veut fléchir notre cœur endurci, faire parler notre conscience : « misérables que nous sommes, nous avons trahi notre Seigneur ». Que la honte qui pesait sur les Apôtres à l'interrogation de Jésus « De quoi parliez-vous en chemin » attendrisse nos cœurs pour aimer davantage le Christ Jésus.

3. Jésus, le serviteur et l'enfant Alors que les adultes, dans leur mission de donner un sens à leur vie et à la création, tendent, lorsqu'ils s'éloignent de Dieu, à créer un monde virtuel d'influences culturelles et de jeux de domination idéologique, avec ses forces socio-politiques, l'Évangile sème les germes surnaturels d'un royaume de vérité et d'amour, qui va jusqu'au sacrifice de soi : « Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier… et le serviteur de tous ». Voici la maxime qui définit le règne social du Christ : L'homme et la femme du Royaume de Dieu ne viennent pas pour être servis, mais pour servir et pour donner sa vie à l'exemple du Christ, pour avoir en échange la vie nouvelle et éternelle. Quel échange plus avantageux peut-il nous être offert ! Tandis que le serviteur donne tout, l'enfant au contraire reçoit tout. Il a soif d'être aimé. Il accueille donc l'amour, pour se laisser transformer par l'amour, pour mûrir dans l'amour. Ainsi portera-t-il, en son temps, des fruits d'amour : amour de Dieu et amour du prochain. Par lui, Dieu exprime son amour, dans la dynamique d'échange et de don. Jésus privilégie particulièrement l'enfant, parce que, dans sa fragilité, il est exposé à l'abus des puissants de ce monde. Un appel est adressé à ses disciples de garantir l'accueil de l'enfant, en son nom (auteur de la nature), dans le cadre naturel de la famille et du mariage, afin que s'établisse le règne de Dieu.

Dialogue avec le Christ

Jésus-Christ, tu es le roi de notre vie. Tu as donné ta vie, après nous avoir servi pendant toute ta vie. Tu nous as invités à te suivre en disciples pour apprendre la sagesse de ton cœur doux et humble. Aide-nous à adopter les mêmes attitudes que toi, qui, étant Dieu, as renoncé aux privilèges de ta divinité et qui t'es laissé anéantir, dans l'obéissance, par la croix. Aide-moi à y croire et à construire ma vie nouvelle à partir de ta croix qui devient aussi la mienne et à partir de ma croix qui devient la tienne.

Résolution

Je ferai mon signe de croix au moment de la prière avec une ferveur particulière.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Mardi 25 Février 2014 Saint Nestor de Pamphylie, évêque et martyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Nestor de Pamphylie Evêque, martyr, commentaire du jour "L'homme...s'attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu'un"
» Méditation du Mardi 23 Septembre 2014 Saint Pio de Pietrelcina (Padre Pio), prêtre
» Méditation du Mardi 28 juin 2016 Saint Irénée, évêque et martyr
» Saint Nestor de Pamphylie et commentaire du jour "Quel père, parmi vous, donnerait une..."
» Méditation du Vendredi 28 Février 2014 Saint Auguste Chapdelaine, missionnaire et martyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: