Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les anciens déportés déposent le fardeau de leurs douleurs aux pieds de leur Mère…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10631
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Quand les anciens déportés déposent le fardeau de leurs douleurs aux pieds de leur Mère…    Lun 6 Mai - 8:53:38


Quand les anciens déportés déposent le fardeau de leurs douleurs aux pieds de leur Mère…


La plus belle manifestation religieuse qui ait jamais eu lieu à Lourdes fut celle du 8 septembre 1946. On vit en cette journée les anciens prisonniers et déportés déposer le fardeau de leurs douleurs aux pieds de leur Mère.

Ils sont cent mille, venus de tous les coins de France après avoir vécu dans tous les stalags ou oflags d'Outre-Rhin. Dans leur camp, installé sur la rive droite du Gave, face au rocher sacré, les emplacements des délégations ont été disposés approximativement comme en Allemagne ; on y lit les noms de Stuttgart, Hambourg, Königsberg, et ceux plus sinistres de Buchenwald, Dachau, Ravensbrück.

Parmi les hommes, un groupe de Bretons a fait route à pied depuis Guingamp ; parmi les femmes, six on fait de même sorte 900 kilomètres en trente-deux jours (…).

Or, voici qu'il pleut, le jour de la Nativité de la Vierge. Confiant dans son intercession, S.E le cardinal Suhard chante cependant la messe en plein air sur le podium de l'Esplanade où dix-huit messes peuvent être célébrées en même temps ; et un radieux arc-en-ciel se déploie au-dessus des trois sanctuaires comme un immense espoir.

Ancien déporté de Compiègne, Mgr Théas, alors administrateur apostolique de Tarbes-Lourdes, demande à ceux qui furent ses compagnons de misère d'imiter le Christ en pardonnant, eux aussi, à leurs bourreaux, pour que l'amour triomphe de la haine et que renaisse la Chrétienté : le soleil revient ; la foule chante : Je crois en toi, mon Dieu.





A.Mabille de Poncheville,
Pèlerinages aux grands sanctuaires français de Marie
dans : Maria – études sur la Vierge Marie – sous la direction d'Hubert du Manoir, s. j. - Tome IV, 1956, p. 134-135





Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les anciens déportés déposent le fardeau de leurs douleurs aux pieds de leur Mère…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» doute orthographique dans un poème
» Douleurs aux intestins, en panique totale
» Quand un vol virtuel envoie dans une prison bien réelle
» Quand la littérature a une portée philosophique.
» Quand est née l'étude géographique? Qui est le premier géographe?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Une minute avec Marie-
Sauter vers: