Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux mains la soulèvent et l'assoient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10636
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Deux mains la soulèvent et l'assoient    Dim 24 Fév - 9:05:07


Deux mains la soulèvent et l'assoient


De janvier 1938 à avril 1946, Jeanne Fretel subit treize opérations dont huit abdominales. Dès 1940, le professeur Alphonse Pellé, de la faculté de Rennes, diagnostique une péritonite tuberculeuse. (…) L'appétit est nul, les vomissements sont constants. Dans les derniers mois, elle a quotidiennement jusqu'à cinq piqûres de morphine (...) Les signes méningés sont apparus. Le pus et le sang viennent abondamment par les voies naturelles, vomissements et selles. On l'a renvoyée sans espoir, pour y mourir à l'hospice de Pont-chaillou.

En Juin 1948, le R.P. Pagés, dominicain, lui offre une place au pèlerinage du Rosaire. Le 29 septembre, elle reçoit l’extrême-onction pour la troisième fois. Le 4 octobre on l'embarque pour Lourdes en état comateux. Elle ne s'aperçoit ni du voyage, ni de l'arrivée.

Le lendemain alors qu'elle est étendue, inconsciente, à la messe des malades, devant l'autel de sainte Bernadette, un docteur obtient à grand-peine du prêtre qu'on mette sur ses lèvres entrouvertes une parcelle d'hostie. Elle a à peine reçu la communion qu'elle se reconnaît enfin à Lourdes. Très calme, elle prie, ne souffrant plus, mais ne songe pas un instant à sa guérison possible. Où est la suggestion ? Elle prend du lait avec appétit et le garde, elle qui vomissait tout, depuis des mois.

On la porte à la grotte. Elle y prie, toujours étendue. Soudain, m'a-t-elle dit, deux mains la soulèvent sous les aisselles et l'assoient. Elle se retourne, étonnée. Personne derrière elle, sinon des malades inertes. Elle s'est donc trompée... Mais les mêmes mains prennent les siennes et les posent sur son ventre ballonné qui redevient normal.

De retour à la salle du Sacré-cœur, elle dit sa joie au R.P. Blancherie. Le docteur Géguan ne trouve plus de péritonite. Elle mange comme quatre, elle qui ne vivait qu'à la sonde depuis des mois. Levée sans aide, à 14 heures, elle part sans appui à la Grotte, aux piscines, à la procession du Saint Sacrement.





Chanoine Joseph Belleney (chapelain de Lourdes),
Le don de Lourdes
dans : Maria – études sur la Vierge Marie – sous la direction d'Hubert du Manoir, s. j. - Tome IV, 1956, p. 258-259





Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Deux mains la soulèvent et l'assoient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES COMPTINES D'Adèle : tout le monde a deux mains
» Polarité des mains
» En cette journée du 20 Mai "prions la Vierge Marie "
» UN COUP DE COEUR POUR CES REPRESENTATIONS DE BOUDDHA
» remittente vers progressive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Une minute avec Marie-
Sauter vers: