Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A genoux sur le glaçon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10641
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: A genoux sur le glaçon    Mar 29 Jan - 7:46:17


A genoux sur le glaçon


C'était le 9 janvier 1820, un dimanche. La bise soufflait avec violence, et la Saône s'était mise à entraîner d'énormes glaçons : elle était effrayante. Trois bateliers qui avaient trop tardé à mettre leurs barques en sûreté furent tout à coup emportés sur les glaçons qui se bouleversaient. Deux de ces infortunés parvinrent à s'accrocher à une pile du pont de pierre et à se sauver.

Le troisième, nommé Pierre Guérin, coula à fond et les glaçons se refermèrent sur lui. Deux fois on vit reparaître sa tête, et deux fois on le vit s'engloutir de nouveau. Les innombrables spectateurs de cette tourmente frémissaient et gémissaient. Une troisième fois après avoir essayé de se cramponner aux masses glissantes qui échappaient à ses mains débiles, il réussit cependant à se hisser sur un énorme glaçon.

C'était un homme qui n'avait guère pratiqué sa religion. Soudain, les milliers de spectateurs qui couvraient les ponts et les quais, le virent se mettre à genoux sur le glaçon, se tourner vers Fourvière et implorer la sainte Vierge. Certes, elle fut fervente la prière de l'homme qui, sur le point de mourir, demandait à vivre. Ce spectacle électrisa la foule; tous se prosternèrent, les gendarmes ôtèrent leur chapeau, et l'on cria merci ! Mais le glaçon venant à être heurté, le batelier fut englouti, et le peuple de nouveau dans l'attente ; toutefois elle ne fut pas longue.

Un inconnu aux formes athlétiques, aux larges épaules, aux cheveux crépus, renversant tout pour se frayer un passage, se fait jour, s'élance dans une frêle barque, secoue, emporte la corde qui l'enchaîne, s'arme d'un aviron, pousse loin du rivage. La barque avançait lentement au gré des spectateurs, mais elle avançait. Les glaces refluaient ou se brisaient contre ses flancs comme aux piliers des ponts, à gauche, adroite, devant, derrière... Et lui, retenant son haleine, embrassant de ses yeux fixes un immense demi-cercle, demeurait immobile. Deux minutes, deux siècles, s'écoulent. Enfin, là, près de la nacelle se montre le batelier ; l'envoyé du ciel le saisit, le retire et le rend au rivage. Sa mission remplie, personne ne sut dire quelle direction avait prise l'inconnu.

Vers la fin de février, on vit cinq ou six cents personnes gravir la côte de Fourvière : c'était le corps des mariniers. A leur tête marchait leur camarade, portant à Notre-Dame son ex-voto, un tableau qui le représentait au milieu de la Saône, à genoux sur le glaçon.





Abbé Joseph Lémann
La Mère des chrétiens et la Reine de l'Église
Victor Lecoffre, libraire-éditeur, 1900, p. 522 - 524





Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
A genoux sur le glaçon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Protége genoux
» Un militant "gay" : "pendant plus d'une heure, les jeunes catholiques prièrent et chantèrent leur Dieu à genoux, les mains dans les mains, sous la pluie de nos déplorables lazzis"
» Mettez les genoux à terre...-Vierge Marie aux Coeurs Unis...
» Muffins de St valentin, glaçage Rose-Bonbon (VGL)
» Pourquoi la communion à genoux: Benoît XVI veut qu'elle soit reçue de cette façon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Une minute avec Marie-
Sauter vers: