Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méditation du Jeudi 17 Janvier 2013 Saint Antoine, Abbé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10591
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Méditation du Jeudi 17 Janvier 2013 Saint Antoine, Abbé   Jeu 17 Jan - 7:47:12

Le lépreux purifié



Evangile selon St Marc chapitre 1, 40-45

Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l'instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. »

Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte qu'il n'était plus possible à Jésus d'entrer ouvertement dans une ville. Il était obligé d'éviter les lieux habités, mais de partout on venait à lui.

Prière d'introduction

Je viens vers Toi, Jésus, Toi qui es venu vers moi. Loué sois-Tu, Parole vivante, qui guéris nos blessures et nous remplis d'amour.

Demande

Accorde-moi la grâce, Seigneur Jésus, d'aimer davantage et d'ainsi guérir les lèpres de mon coeur.

Points de réflexion

1. Dès les premiers jours de sa mission, Jésus guérit les malades. Il a pitié de nos infirmités. Le ministère public de Jésus ne commence et ne s'épuise pas à nous faire la morale. Nous savons très bien, devant un "homme" de son calibre, irréprochable depuis le début, source de toute sainteté (Dieu fait homme), que nous devons nous convertir. Et ce qui nous met en marche n'est pas un discours, mais l'oeuvre de son amour.
Voilà en quoi consiste le Royaume qu' Il annonce: Dieu a eu pitié de nos misères et de nos peines physiques, morales et spirituelles et Il intervient. Au lieu de donner de bons conseils, Il vient nous guérir.

2. L'action de Jésus n'a pas pour objet de se donner en spectacle, de façon à ce qu'elle fasse le scoop dans les palais, dans les temples ou sur les places publiques. Elle veut être discrète et, de cette manière, efficace - "Le bruit fait peu de bien et le bien ne fait pas de bruit" disait saint François de Sales. Que son action soit une affaire entre celui qui en bénéficie et Dieu et qu'elle ne soit connue que par ses prêtres, institués pour faire le pont entre les deux, telle est la volonté expresse du Christ. Au prêtre ont été confiés le discernement et l'autorité.
Mais avant tout, Jésus veut montrer l'authenticité de son autorité pour que son projet soit reconnu, avec évidence, comme venant de Dieu. La lèpre, à l'époque, était une maladie incurable; elle consistait en la pourriture de la chair, en commençant par les extrémités, pour rejoindre des parties plus centrales du corps et attaquer, finalement, les organes vitaux. Seule la puissance de Dieu pouvait guérir, là où la médecine ne trouvait plus de solution.

3. Ce qui vaut pour la vie du corps, vaut aussi pour la vie de l'âme. Des plaies d'égoïsme et de haine peuvent enclencher la pourriture dans notre comportement et dans nos relations: et si notre conscience, notre discernement ou la capacité d'aimer en sont touchés, ayant perdu toute sensibilité, nous périrons dans la pourriture de notre infirmité spirituelle. C'est pour cela qu'il sera important de rester toujours attentifs et sensibles au mal de nos frères et à ne pas les condamner pour leurs défauts, mais à les accueillir, comme l'a fait Jésus, pour les embaumer de notre amour.
Et soyons attentifs aussi à la possibilité d'en être atteints nous-mêmes, si nous nous séparons de Jésus et de son Eglise, ou si nous tombons dans le piège du moralisme et le jugement, quel que soit la tendance ecclésiale-spirituelle ou la couleur politico-religieuse. C'est à Jésus de juger, et son jugement n'est que miséricorde.

C'est Lui, en définitive, qui nous délivre du mal.

Dialogue avec le Christ

Jésus, si Tu veux, Tu peux me guérir des mauvaises habitudes, de l'esclavage du péché, de la lèpre dans mon coeur. Guéris-moi, afin que je sache Te servir d'un coeur plus généreux et libre.

Résolution

Lecture d'un passage d'épître de Saint Paul.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Jeudi 17 Janvier 2013 Saint Antoine, Abbé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation du Jeudi 13 Juin 2013 Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur de l'Eglise
» Sainte Roseline Vierge, Saint Antoine Abbé, commentaire du jour "L'Eglise, Epouse du Christ"
» Méditation du Jeudi 25 Avril 2013 Saint Marc, évangéliste
» Méditation du JEUDI SAINT
» 13 juin fête de Saint Antoine de Padoue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Méditations-
Sauter vers: