Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nuit du 18 au 19 juillet 1830 (I)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10636
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: La nuit du 18 au 19 juillet 1830 (I)    Mar 17 Juil - 7:37:44


La nuit du 18 au 19 juillet 1830 (I)


Au soir du 18 juillet 1830, c'est précisément sœur Marthe qui donne l'instruction au séminaire. C'est la veille de la fête de Monsieur Vincent. Elle évoque chaleureusement la piété du fondateur envers la Vierge Marie. Catherine boit ses paroles. Elle a vu Monsieur Vincent. Elle a vu Notre Seigneur... Elle n'a pas vu la Sainte Vierge. Et la voilà emportée par un nouvel élan : « Je me suis couchée avec la pensée que cette même nuit, je verrais ma Bonne Mère. il y avait si longtemps que je désirais la voir ! »

Et c'est ce qui arrive :
«Enfin, à 11 heures et demie du soir, je m'entendis appeler par mon nom :
- Ma soeur, ma soeur!
- M'éveillant, j'ai regardé du côté où j'entendais la voix qui était du côté du passage. Je tire le rideau. Je vois un enfant habillé de blanc, âgé à peu près de quatre à cinq ans, qui me dit : — Levez-vous en diligence et venez à la chapelle, la Sainte Vierge vous attend! - Aussitôt la pensée me vient - Mais on va m'entendre! — Cet enfant me répond : (il répond à sa pensée) — Soyez tranquille, il est 11 heures et demie, tout le monde dort bien. Venez, je vous attends. Je me suis dépêchée de m'habiller, et me suis dirigée du côté de cet enfant, qui était resté debout, sans avancer plus loin que la tête de mon lit. Il m'a suivie, ou plutôt je l'ai suivi, toujours sur ma gauche, portant des rayons de clarté partout où il passait. Les lumières étaient allumées partout où nous passions : ce qui m'étonnait beaucoup. Mais bien plus surprise, lorsque je suis entrée à la chapelle... la porte s'est ouverte, à peine l'enfant l'avait touchée du bout du doigt.»

En racontant ingénument son aventure, Catherine ne se doute pas qu'elle réitère celle de saint Pierre, dans les Actes des Apôtres (12, 6-1 1) lorsqu'il fut libéré de sa prison : «Pendant la nuit... l'ange du Seigneur survint... le fit lever... D'elle-même la porte s'ouvrit devant eux... Il croyait rêver...»





René Laurentin
Vie authentique de Catherine Labouré (1980)

Lire aussi :
Récit des apparitions à la rue du Bac




Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit du 18 au 19 juillet 1830 (I)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du 18 au 19 juillet 1830 (IV) (Catherine Labouré)
» 2008: Dans la nuit du 30 au 31 juillet triangle (dans l'aube)
» Nuit des Etoiles samedi 13 juillet 2013 à Bommes
» Nuit du 16 au 17 juillet 2008 - 2:30 du matin (Arcturus)
» Notre Dame d'Akita, nuit du 5 au 6 juillet : l'ange gardien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Une minute avec Marie-
Sauter vers: