Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mercredi 11 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mercredi 11 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour   Mer 11 Jan - 14:56:38




Mercredi 11 Janvier 2012
Textes de la messe de ce jour

Mercredi, 1ère Semaine du Temps Ordinaire

Férie



1ère lecture : Vocation prophétique de Samuel
( 1S 3, 1-10.19-21; 4, 1a )
Lecture du premier livre de Samuel

Le jeune Samuel accomplissait le service divin sous la direction du prêtre Éli.
Les oracles du Seigneur étaient rares à cette époque, et les visions, peu fréquentes.
Un jour, Éli dormait dans sa chambre (sa vue baissait et il ne pouvait plus bien voir).
La lampe de Dieu n'était pas encore éteinte. Samuel couchait dans le temple du Seigneur, où se trouvait l'arche de Dieu.
Le Seigneur appela Samuel, qui répondit :
« Me voici ! »
Il courut vers le prêtre Éli, et il dit :
« Tu m'as appelé, me voici. »
Éli répondit :
« Je ne t'ai pas appelé. Retourne te coucher. »
L'enfant alla se coucher.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel.
Et Samuel se leva. Il alla auprès d'Éli, et il dit :
« Tu m'as appelé, me voici. »
Éli répondit :
« Je ne t'ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »
Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur,
et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.

Une troisième fois, le Seigneur appela Samuel.
Celui-ci se leva. Il alla auprès d'Éli, et il dit :
« Tu m'as appelé, me voici. »
Alors Éli comprit que c'était le Seigneur qui appelait l'enfant, et il lui dit :
« Retourne te coucher, et si l'on t'appelle, tu diras : 'Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.' »
Samuel retourna se coucher.
Le Seigneur vint se placer près de lui et il appela comme les autres fois :
« Samuel ! Samuel ! »
et Samuel répondit :
« Parle, ton serviteur écoute. »

Samuel grandit.
Le Seigneur était avec lui, et aucune de ses paroles ne demeura sans effet.
Tout Israël, depuis Dane jusqu'à Bershéba, reconnut que Samuel était vraiment un prophète du Seigneur.
Le Seigneur continua de se manifester dans le temple de Silo ; c'est là que le Seigneur s'était révélé par sa parole à Samuel.
Et la parole de Samuel était adressée à tout Israël.


Psaume : Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté.
( Ps 39, 2abc.5ab, 7-8a, 8b-9, 10 )

D'un grand espoir j'espér a is le Seigneur :
il s'est pench é vers moi.
Heure u x est l'homme
qui met sa f o i dans le Seigneur.

Tu ne voulais ni offr a nde ni sacrifice,
tu as ouv e rt mes oreilles ;
tu ne demandais ni holoca u ste ni victime,
alors j'ai dit : « Voic i , je viens.

« Dans le livre, est écr i t pour moi
ce que tu ve u x que je fasse.
Mon Dieu, voil à ce que j'aime :
ta loi me ti e nt aux entrailles. »

J'ann o nce la justice
dans la gr a nde assemblée ;
vois, je ne retiens p a s mes lèvres,
Seigne u r, tu le sais.


Acclamation : Alléluia. Alléluia.

Jésus proclamait la Bonne Nouvelle
et guérissait son peuple de toute maladie.
Alléluia. (cf. Mt 4, 23)


Evangile : Jésus guérit les malades, se retire pour prier et poursuit sa mission
( Mc 1, 29-39 )
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean,
alla chez Simon et André. Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre.
Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade.
Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais.
La ville entière se pressait à la porte. Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva.
Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche.
Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent :
« Tout le monde te cherche. »
Mais Jésus leur répond :
« Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. »

Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais.


Commentaire du jour

Saint Vincent de Paul (1581-1660), prêtre, fondateur de communautés religieuses
Instruction du 16/08/1656 à deux sœurs envoyées à Arras

« Jésus s'approcha d'elle et la prit par la main »

C'est une belle chose de lire ce qui est rapporté de la belle-mère de saint Pierre dans l'Évangile. Cette bonne femme, étant malade d'une fâcheuse fièvre, entendait dire que notre Seigneur était en Capharnaüm, qu'il faisait de grands miracles, guérissant les malades, chassant les diables des possédés, et autres merveilles. Elle savait que son gendre était avec le Fils de Dieu et pouvait dire à saint Pierre : « Mon fils, votre maître est puissant et a le pouvoir de me délivrer de cette maladie ». Quelque temps après, voilà que notre Seigneur vint dans sa maison, où elle ne témoigne point d'impatience pour son mal ; elle ne se plaint point, elle ne prie point son gendre, non pas même notre Seigneur, car elle lui pouvait dire : « Je sais que vous avez la puissance de guérir toutes sortes de maladies, Seigneur ; ayez compassion de moi ». Pourtant elle ne dit rien de tout cela, et notre Seigneur, voyant son indifférence, commanda à la fièvre de la quitter, et au même instant elle fut guérie.

Dans toutes les choses fâcheuses qui nous arrivent, ne nous mettons point en peine, abandonnons tout cela à la Providence, et qu'il nous suffise que notre Seigneur nous voit et sait ce que nous endurons pour son amour et pour imiter les beaux exemples qu'il nous a donnés, particulièrement au Jardin des Olives, lorsqu'il accepta le calice... Car, bien qu'il ait demandé qu'il passe, si faire se pouvait, sans qu'il le boive, il ajouta aussitôt que la volonté de son Père soit faite (Mt 26,42).

Evangile au Quotidien
Evangelizo.org
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercredi 11 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lundi 9 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour
» Mardi 3 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour
» Mercredi 18 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour
» Mardi 10 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour
» Mercredi 11 Janvier 2012 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Textes de la messe de ce jour-
Sauter vers: