Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un marchandage avec N. D. Auxiliatrice (I)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicole
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 10634
Age : 67
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Un marchandage avec N. D. Auxiliatrice (I)    Sam 19 Nov - 9:19:44


Un marchandage avec N. D. Auxiliatrice (I)


C'était le 16 novembre 1866. Don Bosco devait payer quatre mille francs, le soir même, aux entrepreneurs, et il n'avait pas le premier écu de cette somme. Dès le matin, l'économe de la maison a sollicité des bienfaiteurs et à grand'peine il a pu collecter mille francs...

Après dîner, Don Bosco prend son chapeau et sort espérant qu'il lui surviendrait quelque ouverture de la Divine Providence. Après plusieurs circuits faits au hasard, il se trouve devant la gare. Là il s'arrête, ne sachant où diriger ses pas. A ce moment,il est accosté par un domestique en livrée: "Monsieur l'abbé, ne seriez-vous pas Don Bosco ? - Oui, que puis-je pour vous?
- Mon maître m'envoie vous prier de venir le voir tout de suite.
- Allons voir votre maître. Est-ce loin?
- Non, il habite là au bout de la rue.
- Cet hôtel est à lui?
- Certainement. Monsieur est immensément riche; il pourrait bien faire quelque chose pour votre église."

On arrive à une très belle chambre. Un Monsieur d'un certain âge était couche dans son lit; il témoigne une grande joie à la vue de Don Bosco.
- "Mon révérend Père, j'ai grand besoin de vos prières; vous devriez bien me mettre sur pied.
- Vous êtes malade depuis longtemps?
- Il y a trois ans que je n'ai pas quitté ce lit de souffrance: je ne puis faire un mouvement et les médecins ne donnent aucun espoir. Si j'obtenais le moindre soulagement, je ferais bien quelque offrande pour vos Oeuvres.
- Cela tombe à merveille. Nous avons besoin aujourd'hui même, de trois mille francs pour l'église N.D. Auxiliatrice.
- Trois mille francs ! Vous n'y pensez pas mon Père. Si c'était quelques centaines de francs, on pourrait voir, mais trois mille !
- C'est trop ? fait Don Bosco, alors n'en parlons plus.
Et s'asseyant, il se met avec la plus grande tranquillité, à entamer une question politique.





« Le Bienheureux Don Bosco par A. Auffray », p. 237 à 239
Repris dans le Receuil marial du frère Albert Pfleger 1981





Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Un marchandage avec N. D. Auxiliatrice (I)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un marchandage avec N. D. Auxiliatrice (I) +(ll)
» quoi faire avec des poivrons ?
» Calcul de probabilité, tirage avec remise.
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Des sphères photographiées à Argèle sur mer avec un réseau de diffraction!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Une minute avec Marie-
Sauter vers: