Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lundi 25 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Lundi 25 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour   Lun 25 Juil - 15:32:51



Lundi 25 juillet 2011
Textes de la messe de ce jour


Saint Jacques, apôtre

Fête







1ère lecture : La faiblesse et la force de l'Apôtre
( 2 Co 4, 7-15 )
Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens


Frères, nous, les Apôtres, nous ressemblons à des gens qui portent un trésor dans des poteries sans valeur; ainsi, on voit bien que la puissance extraordinaire que nous avons ne vient pas de nous mais de Dieu.
A tout moment, nous subissons l'épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés ; nous sommes désorientés, mais non pas désemparés ;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés ; terrassés, mais non pas anéantis.
Partout et toujours, nous subissons dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre corps.
En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre existence mortelle.
Ainsi la mort fait son oeuvre en nous, et la vie en vous.
L'Écriture dit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé. Et nous, les Apôtres, animés de cette même foi, nous croyons, nous aussi, et c'est pourquoi nous parlons.
Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous.
Et tout ce qui nous arrive, c'est pour vous, afin que la grâce plus abondante, en vous rendant plus nombreux, fasse monter une immense action de grâce pour la gloire de Dieu.


Psaume : Ceux qui sèment dans les larmes moissonnent en chantant.
(125, 1-2ab, 2cd-3, 4-5, 6 )

Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,*
nous étions comme en rêve !

Alors notre bouche était pleine de rires,
nous poussions des cris de joie.

Alors on disait parmi les nations :
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » *

Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
nous étions en grande fête !

Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.

Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.

Il s'en va, il s'en va en pleurant,
il jette la semence ; *
il s'en vient, il s'en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes.


Acclamation : Alléluia. Alléluia.

Heureux ceux que le Seigneur a choisi du milieu du monde
pour qu'ils portent du fruit, un fruit qui demeure.
Alléluia. (cf. Jn 15, 16)




Evangile : Le Christ révèle à Jacques la vraie gloire de l'Apôtre
( Mt 20, 20-28 )
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu


La mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s'approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Voilà mes deux fils : ordonne qu'ils siègent, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton Royaume. »
Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. »
Il leur dit : « Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père. »
Les dix autres avaient entendu, et s'indignèrent contre les deux frères.
Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave.
Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. »





Homélie

Jésus annonce la mort de Jacques, le disciple qui, avec son frère, prétend à une belle place dans le Royaume du Christ. Cette mort est advenue assez vite, en 43 — nous en trouvons le témoignage en Ac 12,2. Jésus oriente les deux frères vers une attitude juste.

En ne regardant que l’avenir, ils s’imaginaient déjà auréolés d’une gloire tirée de la royauté de Jésus. Jésus, lui, marche vers sa glorification ; il médite plutôt les versets écrits jadis par le prophète Isaïe. Il y a découvert la coupe, sa coupe, symbole de la souffrance du Serviteur, chemin vers Jérusalem, passage vers la vie à ouvrir aux hommes. À tous les hommes. Jésus invite ses disciples à se démarquer des grands de ce monde, qui ne connaissent que le jeu du pouvoir et de la domination, mais il révèle aussi qu’il vient payer la rançon pour la multitude. Pour les petits et pour les grands de ce monde également.

Ainsi, le Royaume dans lequel Jacques et tous les disciples désiraient tant figurer en bonne place n’exclut aucun homme. Jésus ne décourage pas Jacques et Jean, il les corrige. Par la question qu’il leur pose, il les invite à un désir plus grand et plus pur, il les motive à vouloir davantage et à s’orienter vers le bien qu’il leur réserve. Puis, en élargissant la conversation à l’ensemble du cercle des disciples, Jésus s’adresse à tous les hommes, les grands de ce monde compris, pour leur enseigner le vrai sens de la hiérarchie, celui qui naît de l’amour du prochain.

Nous recevons la recommandation de Jésus de la même manière. Non pas comme l’exclusion de certains, parce qu’ils exercent de façon écrasante et erronée un pouvoir — au sens large, nous en avons tous beaucoup —, mais comme le refus d’être complice avec l’esprit qui anime les puissants que Jésus dénonce. Au lieu de rêver aux perfections imaginaires que nous manifesterons sans doute, rappelons-nous les refus de boire à la coupe que Jésus nous propose et remettons-nous, sans délai, sur le chemin menant à seule gloire qui vaille : celle qui vient du Père.

Frère Dominique

Revenir en haut Aller en bas
 
Lundi 25 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lundi 11 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Mercredi 6 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Vendredi 8 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Samedi 2 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Samedi 3 Décembre 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Textes de la messe de ce jour-
Sauter vers: