Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mercredi 6 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mercredi 6 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour   Mer 6 Juil - 16:07:22




Mercredi 6 juillet 2011
Textes de la messe de ce jour


Mercredi, 14ème Semaine du Temps Ordinaire

Ste Marie Goretti, vierge et martyre




1ère lecture : Les fils de Jacob se trouvent devant le frère qu'ils ont vendu autrefois
( Gn 41, 55-57; 42, 5-7a.17-24a )
Lecture du livre de la Genèse


La famine avait atteint tout le pays d'Égypte, et le peuple réclama du pain à Pharaon. Mais Pharaon dit à tous les Égyptiens : « Allez trouver Joseph, et faites ce qu'il vous dira. » La famine s'étendait à tout le pays. Alors Joseph ouvrit toutes les réserves et vendit du blé aux Égyptiens. Mais la famine s'aggrava encore dans le pays. De partout on vint en Égypte pour acheter du blé à Joseph, car la famine s'aggravait partout.

Les fils de Jacob, parmi beaucoup d'autres gens, vinrent donc pour acheter du blé, car la famine sévissait chez eux, au pays de Canaan. C'était Joseph qui organisait la vente du blé pour tout le monde, car il avait pleins pouvoirs dans le pays. En arrivant, les frères de Joseph se prosternèrent devant lui, la face contre terre. Dès qu'il les vit, il les reconnut, mais les traita comme des étrangers et leur parla avec dureté.
Il les retint sous bonne garde pendant trois jours. Le troisième jour, il leur dit : « Faites ce que je vais vous dire, et vous aurez la vie sauve, car je crains Dieu. Si vous êtes de bonne foi, que l'un d'entre vous reste détenu dans cette prison. Vous autres, partez en emportant ce qu'il faut de blé pour éviter la famine à votre clan. Puis vous m'amènerez votre plus jeune frère : ainsi vos paroles seront vérifiées, et vous ne serez pas mis à mort. » Ils acceptèrent, et ils se disaient l'un à l'autre : « Hélas ! nous expions ce que nous avons fait à Joseph notre frère : nous avons vu dans quelle détresse il se trouvait quand il nous suppliait, et nous ne l'avons pas écouté. C'est pourquoi nous sommes maintenant dans la détresse. » Roubène prit la parole : « Je vous l'avais bien dit : 'Ne commettez pas ce crime contre notre jeune frère !' Mais vous ne m'avez pas écouté, et maintenant nous devons répondre de son sang. » Comme il y avait un interprète, ils ne se rendaient pas compte que Joseph comprenait tout. Alors Joseph se retira pour pleurer.


Psaume : Seigneur, ton amour soit sur nous, comme notre espoir est en toi.
( 32, 2-3, 10-11, 18-19 )

Rendez grâce au Seigneur sur la cithare,
jouez pour lui sur la harpe à dix cordes.
Chantez-lui le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l'ovation.

Le Seigneur a déjoué les plans des nations,
anéanti les projets des peuples.
Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son coeur subsistent d'âge en âge.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.


Acclamation : Alléluia. Alléluia.

Le règne de Dieu est venu jusqu'à vous : croyez à la Bonne Nouvelle !
Alléluia. (Mc 1, 15)




Evangile : L'appel des douze Apôtres et leur envoi en mission
( Mt 10, 1-7 )
Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, appelé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « N'allez pas chez les païens et n'entrez dans aucune ville des Samaritains.
Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël. Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche. »




Homélie

Dans l’évangile d’hier, nous avions vu que Jésus s’était ému jusqu’aux entrailles pour les foules dispersées car elles ressemblaient à des brebis sans berger. Pour palier à ce manque, Jésus, décide de leur envoyer « douze » de ses disciples qu’il choisit et appelle personnellement.

L’envoi des apôtres en mission revêt un caractère à la fois collégial et personnel. En effet, même si tous sont appelés à partager la même mission, l’appel qui repose sur chacun est unique en raison de son unicité. La mission de proclamer la proximité du Royaume de Dieu en communion les uns avec les autres sera exercée par chacun selon ce qu’il est.

Il y a à la fois quelque chose de solennel et d’émouvant à se représenter le défilé de ces douze visages devant nous et à entendre résonner le prénom de chacun : « Simon, appelé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra ».
Tous différents, il y en a pour chacun et sûrement nous retrouverons-nous de manière privilégié dans l’un ou l’autre : dans Pierre pour les plus vifs et les plus entreprenants, dans Jean pour les plus contemplatifs� Il n’est pas impossible aussi que nous découvrions un peu de nous-mêmes dans chacun d’eux. Qu’est-ce à dire si ce n’est que dans ces « Douze » sont déjà présents tous ceux qui, dans les siècles qui suivront, reprendront le flambeau en devenant, à leur tour, témoins de la Bonne Nouvelle du Royaume, à la suite de Jésus.

S’il est clair que pour Matthieu les « Douze » représentent les douze tribus du peuple de Dieu, la totalité de l’Israël définitif par lequel le salut atteint tous les hommes, leur symbolisme ne s’arrête pas là. Ne pourrait-il pas aussi s’étendre à la totalité des hommes aux oreilles desquels résonne l’appel à la mission et à la totalité que représente chacun d’eux avec tout ce qu’il est dans chacune des dimensions de son humanité ?

A travers l’élection de chacun des « Douze » s’exprime l’appel universel adressé par le Christ à tout homme. A travers le particulier de chacun des apôtres, l’universalité de cet appel se dit de la façon la plus significative. En chacun des « Douze », c’est le peuple d’Israël qui, sans cesser d’être ce qu’il est, s’élargit aux dimensions de l’humanité entière en découvrant son accomplissement en Jésus, personne à la fois particulière et universelle.

Tous, nous sommes appelés à devenir des apôtres du Christ, selon nos vocations respectives. Et parce que l’appel des apôtres naît du cœur de la Trinité, c’est le mystère de la douceur, de l’humilité et de l’amour même de Dieu dont nous devons être les dépositaires.

« Seigneur, puisse le découragement ne pas nous accabler devant l’abîme qui existe entre ce que nous sommes aujourd’hui et ce à quoi tu nous appelles. En appelant les Douze, tu nous apprends aussi que tout apostolat commence d’abord par s’accepter et se laisser aimer tel que l’on est ».

Frère Elie
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercredi 6 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercredi 6 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Vendredi 8 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lundi 11 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Samedi 2 Juillet 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Samedi 3 Décembre 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Textes de la messe de ce jour-
Sauter vers: