Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Lun 20 Juin - 16:52:58



Au Nom du Père - du Fils et du Saint Esprit Amen


Pain qui donnes la vie, Christ et Seigneur, louange à toi: je crois en Dieu....
Tu as nourri ton peuple du pain des anges ; tu leur as envoyé le pain du ciel, alléluia : Notre-Père....

Je suis le pain vivant qui descend du ciel. Qui mange de ce pain vivra pour toujours. Alléluia.Je vous salue Marie...
Au vainqueur, je donnerai la manne cachée, je donnerai un nom nouveau. Alléluia : Je vous salue Marie...
Prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur, offrez-lui l’encens et le pain, alléluia:Je vous salue Marie....

Gloria Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto.
Sicut erat in principio, et nunc et semper :

Et in sæcula sæculórum. Amen.

Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le
mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d’un si grand amour les
mystères de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir
sans cesse le fruit de ta rédemption.

Dt 8,2-16 ; 1 Co 10,16-17 ; Jn 6,51-58


1ère Dizaine :«
Le Seigneur ton Dieu t’a donné à manger la manne, cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue, pour te faire découvrir que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur. »
La manne, signe de la providence divine, manifeste que Dieu veut nourrir lui-même ce peuple de sa Parole, et ainsi l’éduquer, l’instruire, le conduire. Ce qui nourrit l’homme, ce n’est pas seulement le pain, qui est aussi un don de Dieu, mais également la Parole divine. Que Marie nous aide à ne jamais négliger cette dimension spirituelle de la nourriture qui fait vivre.


Méditation avant chaque AVE ou en clausule

1/Jésus qui avait promis de nous donner sa chair à manger et son sang à boire
en disant : " Le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde ".


2/Jésus qui avait un désir extrême de faire la Cène avec ses disciples pour instituer le Saint-Sacrement.

3/Jésus qui lava les pieds à ses apôtres pour marquer la pureté avec laquelle il faut s'approcher du Très-Saint-Sacrement.

4/Jésus qui après avoir mangé l'agneau pascal, qui était la figure de
l'eucharistie, a établi la réalité, prenant du pain et, levant les yeux
au ciel, le bénit, le rompit, le distribua à ces disciples en disant :
"Prenez et mangez ; ceci est mon corps qui sera livré pour vous ".


5/Jésus qui prit le calice en disant : " Ceci est mon sang qui sera répandu pour vous ".

6/Jésus qui a établi ses apôtres prêtres et leur a donné le pouvoir de
consacrer, d'offrir, et de distribuer son corps et son sang, en leur
disant : " Faites ceci en mémoire de moi ".


7/Jésus qui a institué l'eucharistie pour nous faire souvenir de sa mort et de
sa passion et nous en appliquer les mérites, en disant : " Toutes les
fois que vous mangerez de ce pain et que vous boirez de ce calice, vous
annoncerez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne ".


8/Jésus qui par la force de sa divine parole change le pain en son Corps et le vin en son Sang sans en changer les espèces.

9/Jésus qui est véritablement présent en personne avec ses deux natures partout où est le Très-Saint-Sacrement.

10/Jésus qui descend du ciel sur nos autels, où il adore sans cesse la Majesté
divine par les anéantissements de son humanité unie à la divinité.


Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont réellement présents par concomitance dans le Très-Saint-Sacrement.
2ème Dizaine :«
Jésus disait : « Moi, je suis le Pain vivant, qui est descendu du ciel: si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. (…) Tel est le pain qui descend du ciel : il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra éternellement. »
La manne n’était qu’un signe. Jésus est le vrai Pain, le Pain vivant. Le manger, c’est-à-dire d’abord recevoir sa Parole, c’est passer de la mort à la vie. Jésus seul donne la vie
éternelle. Merci Marie pour le don de Jésus, né à Bethléem (« Maison du Pain ») et déposé dans la mangeoire…




1/Jésus qui est prêtre selon l'ordre de Melchisédech, offrant dans la sainte
Messe son humanité à Dieu sous les espèces du pain et du vin.


2/Jésus qui est prêtre et victime, sacrifice et sacrificateur, offrant et
offrande, hostie pure et sans tache d'un prix infini, seule capable de
rendre à la Majesté divine une gloire proportionnelle à sa grandeur.


3/ Jésus qui dans une seule Messe rend à Dieu plus d'amour que tous les péchés ne lui ont fait d'outrage.

4/Jésus qui par une seule Messe rend à Dieu plus de gloire que les hommes et
les anges et que tout l'univers réuni ne peuvent lui en procurer.


5/ Jésus qui est vrai holocauste qui s'offre sans partage et sans réserve pour la gloire de son Père.

6/ Jésus qui est la victime de propitiation qui s'offre pour apaiser la colère de Dieu et nous le rendre propice.

7/Jésus qui est le sacrifice eucharistique que nous offrons en actions de
grâces des bienfaits que Dieu nous a accordés, et pour en obtenir de
nouveaux pour nous et pour toute l'Église.


8/Jésus que l'Église offre à Dieu comme unique victime digne de sa grandeur, et
qui s'offre elle-même avec lui comme étant le corps et
l'âme réunis à son Chef.


9/ Jésus qui a amassé le trésor des grâces par le sacrifice de la Croix et qui les distribue dans le sacrifice de la Messe.

10/ Jésus qui présente sans cesse à Dieu les souffrances de sa mort et de sa passion, et qui nous en applique le mérite.


Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont réellement présents par concomitance dans le Très-Saint-Sacrement.
3ème Dizaine :«
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi,je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. »
Jésus se donne à nous, corps et sang, en nourriture. Il est la nourriture par excellence, à côté de laquelle le reste n’est que sustentation purement terrestre. Manger Jésus, c’est recevoir la vie éternelle, et donc ressusciter. C’est porter nos vies et nos corps vers la gloire, au-delà de la terre. Contemplons Marie dans son Assomption : la vie éternelle donnée par Jésus s’est épanouie en résurrection.



1/Jésus qui nous invite à aller le recevoir dans son auguste sacrement en nous
adressant ces paroles pleines de tendresse : " Venez à moi, vous tous
qui êtes chargés, et je vous soulagerai ".


2.Jésus qui nous fait un commandement exprès de nous approcher de la sainte
table par ces paroles : " Si vous ne mangez la chair du Fils de l'Homme
et si vous ne buvez son sang vous n'aurez pas la vie en vous ".


3. Jésus qui nous ordonne de nous préparer avec soin à recevoir ce divin sacrement
par ces paroles de l'apôtre saint Paul : " Que l'homme s'éprouve
lui-même et qu'il mange ensuite de ce pain, car si quelqu'un mange de
ce pain ou boit le calice du Seigneur indignement, il boit et mange sa
condamnation, ne discernant pas le Corps du Seigneur ".


4. Jésus qui est le Bon Pasteur qui nourrit ses brebis de sa propre Chair et les abreuve de son Sang.

5. Jésus qui s'unit à nous afin que nous demeurions en lui et lui en nous.

6. Jésus qui se donne à nous afin que nous vivions pour lui, ainsi qu'il l'a dit lui-même : " Celui qui me mangera vivra en moi ".

7. Jésus qui est la vraie nourriture de nos âmes, qui conserve, augmente, affermit
la vie spirituelle de la grâce habituelle, et donne toutes sortes de grâces actuelles.


8. Jésus qui nous communique avec abondance les dons de son Esprit et les
affections de son sacré cœur et les qualités divines et surnaturelles de
son âme, les lumières, les grâces et les vertus de sa divinité même,
afin que nous soyons transformés en lui, étant tout remplis de Dieu et
ne vivant que pour Dieu.


9. Jésus qui est le remède des faibles, le pain des forts, et les délices des parfaits.

10.Jésus qui communique à nos corps un germe d'immortalité pour la résurrection glorieuse.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont réellement présents par concomitance dans le Très-Saint-Sacrement.

4ème Dizaine :«
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que
moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mange vivra par moi. »
Comme le Père lui est intérieur (« Je suis dans le Père et le Père est en moi » Jn 14,11), Jésus se rend intérieur à nos vies. Le manger, c’est le laisser vivre en nous, au point de pouvoir dire avec Paul : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2,20). Contemplons Marie en sa visitation, habitée par l’enfant Jésus. Elle nous invite à nous laisser habiter de la présence spirituelle et vivante de Jésus.




1. Jésus qui descend du trône de sa gloire sur l'autel à la voix du prêtre,
comme il est descendu dans le sein de la Vierge selon la parole de l'ange.


2. Jésus qui prend sur nos autels une nouvelle naissance sans père ni mère.

3. Jésus que la multitude des anges adorent prosternés devant nos tabernacles.

4. Jésus qui est exposé à l'adoration de tous les hommes, des grands et des
petits, des pauvres et des riches, comme il a été adoré par les bergers et les mages.


5. Jésus que l'Église présente à Dieu à la Messe comme vous l'avez présenté au Temple.

6. Jésus que les prêtres donnent aux fidèles comme vous l'avez donné au saint vieillard Siméon et à Anne la prophétesse.

7. Jésus qui rassasie la multitude du peuple chrétien du pain céleste qui se
multiplie tous les jours par la consécration comme il a rassasié la
multitude des Juifs dans le désert.


8. Jésus qui éclaire les aveugles, visite et guérit les malades, chasse les
démons, et opère sur nos âmes d'une manière invisible dans l'eucharistie
des prodiges plus merveilleux qu'il n'en a opéré dans sa vie mortelle sur les corps.


9.Jésus qui converse avec les hommes en les écoutant et en leur parlant par un
langage secret dans les visites qu'ils vont lui faire au Saint-Sacrement.


10. Jésus qui conserve le monde entier par sa divine présence au
Saint-Sacrement,où il renouvelle sa vie pauvre et cachée lorsqu'il est
renfermé dans nos tabernacles, et sa vie publique lorsqu'on l'expose à
l'adoration ou qu'on le porte en triomphe aux processions ou en viatique aux malades.


Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont réellement présents par concomitance dans le Très-Saint-Sacrement.


5ème Dizaine :
« Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part à un seul pain. »
Paul souligne l’unicité du Corps du Christ auquel communie la multitude. C’est pourquoi l’Église, corps du Christ, est dans l’unité par la puissance de cette nourriture. Prions avec Marie
pour l’unité de l’Église ; que Jésus hâte le jour où nous pourrons tous vivre une seule eucharistie, et communier ainsi au même calice.




1. Jésus qui est maintenant oublié, abandonné, délaissé seul dans le
Saint-Sacrement dans la plupart des églises, comme il a été abandonné de
ses disciples au temps de sa passion.


2.Jésus qui est tant de fois trahi par le baiser perfide des impies qui
s'approchent de la sainte table en état de péché mortel, comme il l'a été par Judas.


3. Jésus qui est livré, non plus aux Juifs comme autrefois, mais au démon qui
habite dans le cœur du pécheur qui le reçoit indignement dans la communion.


4. Jésus qui est devenu un sujet de mépris, d'opprobres, et de risées pour les libertins de nos jours, qui l'insultent jusqu'au pied des autels, comme les Juifs l'ont insulté sur la Croix.

5. Jésus qui entend toutes les impiétés et les blasphèmes des libertins et des hérétiques, comme il entendit ceux des Juifs.

6. Jésus devant qui les mondains fléchissent les genoux d'une manière presque aussi
outrageante que les soldats qui le couronnèrent d'épines dans le prétoire de Pilate.


7. Jésus qui voit du fond de nos autels nos irrévérences, nos distractions, et nos froideurs, et avec une patience aussi admirable que celle avec laquelle il souffrit tous les mauvais traitements des Juifs.

8. Jésus qui prie son Père pour nous dans le temps que nous l'offensons, comme il pria pour les bourreaux qui le crucifiaient.

9. Jésus que nous crucifions de nouveau par nos péchés, non plus sur le bois de la
Croix, mais dans un cœur corrompu et une conscience chargée de crimes.


10. Jésus qui s'immole de nouveau sur nos autels mystiquement, représentant sa mort
par l'état de mort où il paraît et par la séparation des deux espèces.


Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont réellement présents par concomitance dans le Très-Saint-Sacrement.




Prière finale
Nous vous offrons, ô mon Dieu, par les mains de la très sainte Vierge, ce chapelet que nous venons de réciter à l'honneur du Très-Saint-Sacrement, et nous vous prions de nous accorder par son intercession toutes les grâces que nous vous avons demandées.
Vierge Immaculée, toi qui aimes d'un amour parfait
Notre Seigneur dans le Saint-Sacrement,
nous te demandons d'obtenir pour nous les grâces
dont nous avons besoin
pour devenir de vrais adorateurs et adoratrices
de notre Dieu eucharistique.
Nous te supplions de nous aider à mieux le connaître,
à mieux l'aimer, et à centrer notre vie sur l'Eucharistie,
c'est-à-dire à transformer notre vie en une constante prière
d'adoration, d'actions de grâce, de réparation et d'intercession
à Notre Seigneur dans le Saint-Sacrement.
Amen !




diverses sources dont
charismata.fr
imagessaintes.canalblog.com



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Lun 20 Juin - 16:56:12

Neuvaine proposée par
Par Florian Racine :




1er jour de prière : Notre Dame de Guadaloupe, Mère de l’Eucharistie

Nous te louons et nous t’adorons, Jésus, car tu accomplis au Saint Sacrement ta promesse "je nous vous laisserai pas orphelin, je reviens à vous."(Jn 14, 18) "Car là où est votre trésor, là sera votre cœur."(Mc 6, 21) Puisque nous sommes ton trésor, tu es là au Saint Sacrement en personne avec ton Cœur
brûlant d’amour infini pour nous. Jésus, après ta résurrection, tu t’es assis à la droite du Père, d’où tu te rends présent parmi nous dans la Sainte Eucharistie, le ciel sur la terre.


"Mon cher enfant, je t’aime. Je veux que tu saches qui je suis. Je suis la très sainte vierge Marie, Mère du vrai Dieu qui donne la vie au monde et
maintient tout en existence. Il a créé toutes choses et demeure partout. Il est le Seigneur du ciel et de la terre. Je désire une église en cette endroit…""N’aie pas peur, ne suis-je pas ici, moi ta mère ? N’es-tu pas sous mon ombre et ma protection ?"
(Paroles de Notre Dame de Guadaloupe à Juan Diego)

Sur le tilma où Marie imprima son image, elle porte une ceinture noire, qui dans la mode Aztec annonce qu’elle est enceinte. Ainsi, accueillir Marie, c’est accueillir Jésus qui habite en elle. "Voici que la vierge concevra et enfantera un fils, et on l’appellera du nom d’Emmanuel, qui se traduit Dieu avec nous."(Mt 1, 23)A chaque messe, Jésus renouvelle sa naissance dans l’Eucharistie. "Je suis le pain vivant descendu du ciel"(Jn 6,) Marie, grâce à ton ‘oui’ il y a 2000 ans, tu donnes à tes enfants ton Fils Jésus dans la Sainte Eucharistie tous les jours.
"Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l’enveloppe, la
lune sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est
enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l’enfantement."(Ap 12, 1-2)


Sur le tilma, Marie devance le soleil, préparant ainsi la venue de Jésus, soleil spirituel des âmes et lumière du monde. De même que le soleil est la source de toute chaleur et lumière, le Saint Sacrement est le corps ressuscité de Jésus avec toute la puissance de sa résurrection, source de toute vie divine. Marie, viens préparer mon cœur pour la venue de Jésus dans la Sainte Communion et viens préparer notre communauté chrétienne pour sa venue dans l’adoration eucharistique perpétuelle. Notre célébration communautaire à la messe doit aller de pair avec des temps d’adoration eucharistique pour que notre amour pour Jésus soit complet.
"La piété du peuple chrétien a toujours vu un lien profond entre la dévotion à la Sainte Vierge et le culte de l'Eucharistie : Marie conduit les fidèles à l'Eucharistie."(Jean Paul II).L’adoration eucharistique perpétuelle est un petit coin du ciel sur la terre, puisque Jésus y est adoré sans cesse ici-bas, tout comme les anges et les saints l’adorent sans cesse au ciel. Marie enfante sur cette terre le règne eucharistique de son Fils par l’adoration perpétuelle pour une effusion de vie divine, apportant une plus grande révérence de la vie humaine

Mère de l’Eucharistie, nous prions pour tous ceux qui ne t’acceptent pas comme notre Mère car sans toi, nous ne pouvons pas croire en la présence réelle de ton Fils dans l’Eucharistie. Notre Dame de Guadalupe, nous prions aussi pour toutes les mères qui ne croient pas que leur enfant est, dès la conception, une image de Jésus que tu as porté dans ton sein. Notre Dame du Saint Sacrement, pendant toute cette neuvaine, nous plaçons l’intention suivante dans ton Cœur immaculé _______, et par tes mérites de co-rédemptrice, intercède pour nous auprès de Jésus Eucharistie, sachant que ton Cœur de Mère n’a jamais laissé un de tes enfants verser une larme en vain.

Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante, désormais
tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles. Saint est son Nom.
(Lc 1, 46-49)




Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)


Dernière édition par maryline le Mer 22 Juin - 5:30:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Mar 21 Juin - 5:27:55

Jour 2: Notre Dame de la Grâce - Médaille Miraculeuse



Loué sois-tu, Jésus, pour le don ultime de ton Sacré-Cœur, la divine
Eucharistie, source de toute grâce pour la vie divine. Fontaine
débordante de grâce se déversant sur ceux qui viennent en ta présence,
tu te fais pauvre par amour pour nous, te dépouillant de gloire et
majesté au Saint Sacrement pour nous enrichir de ta grâce et nous
revêtir de ta gloire chaque fois que nous allons au pied de ton autel.

"Venez au pied de cet autel. Là les grâces seront répandues sur tous ceux qui
les demandent, petits et grands. En particulier, les grâces seront
répandues sur ceux qui les demandent." "Je serai avec vous moi-même.
J’ai toujours un œil sur vous. Je vous accorderai beaucoup de grâces."
Alors
je vis la Vierge Marie, debout avec des habits blancs et des bagues sur
tous les doigts. Chaque bague contenait des diamants émettant des
rayons se répandant de tous cotés de sorte que je ne pouvais pas voir ses pieds

: "Ces rayons symbolisent les grâces qui sont données à ceux qui les
demandent. Les diamants dont les rayons ne descendent pas sont les
grâces que les âmes oublient de demander."(Notre Dame de la Grâce à
Sainte Catherine Labouré)


Dès le moment où le Verbe pris chair sous le Cœur de Marie, une relation
d’amour continuelle commença entre ces deux Cœurs, sous l’influence du
Saint Esprit, au point qu’ils battent ensemble et sont remplis des même sentiments et des même désirs.


"Notre Seigneur, Homme-Dieu, me fit voir son Cœur adorable, dans l’Hostie
sainte. Son Cœur et l’Hostie étaient parfaitement unis, tellement l’un dans l’autre que
je ne puis pas expliquer comment il m’était
possible de les distinguer l’un de l’autre. De l’Hostie émanait une
immensité de rayons de lumière. De son Cœur jaillissait une immensité de
flammes, lesquelles s’échappaient comme en torrents pressés. La très
sainte Vierge était là, si près de Notre Seigneur qu’elle était comme
absorbée par Lui, et pourtant, je la voyais distinctement de Lui… Toutes
les lumières de l’Hostie et toutes les flammes du Cœur de Jésus
passaient par le Cœur immaculé de la très sainte Vierge."(Bienheureuse Dina Bélanger)


Jésus confia à Marie le rôle de distribuer à son bon plaisir les grâces qu’il
a méritées pour nous au Calvaire. Marie, médiatrice de toute grâce, toi
qui connais nos besoins bien avant nous, donne nous la grâce de
toujours faire la sainte volonté du Père. Imprime ta médaille au plus
profond de notre cœur pour que l’Alliance entre ton Cœur et celui de ton
Fils accueille aussi le notre, sous le feu du même Esprit, pour la
gloire de Dieu le Père.

Marie, nous te prions pour ceux qui ne viennent plus chercher les grâces au pied de l’autel de la messe car l’Eucharistie est l’Agneau de Dieu qui
enlève le péché du monde. Et "du trône de l’Agneau jaillit le fleuve de Vie, limpide comme du cristal guérissant les nations."(Ap 22:1-2)
Notre Dame de la Grâce, Mère de l’Eucharistie, donnez-nous aussi la grâce _________ pour la gloire de Dieu.

"Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe
fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me
fait revivre. Il me conduit par le juste chemin. Pour l’honneur de son
nom. Si je traverse les ravins de la mort, Je ne crains aucun mal, car
tu es avec moi : Ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table
pour moi devant mes ennemis, Tu répands le parfum sur ma tête, Ma coupe
est débordante. Grâce et bonheur m’accompagnent Tous les jours de ma
vie, J’habiterai la maison du Seigneur Pour la durée de mes jours."(Ps 23)


Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Mer 22 Juin - 5:29:33

Jour 3: Notre Dame de Lourdes, le chemin vers l’Eau Vive



Jésus nous te rendons grâce pour la Très Sainte Vierge, l’Immaculée
Conception, qui fut préservée dès le premier moment de sa conception de
toute souillure de péché. Par ta sainte Mère, tu nous conduis, nous
pauvres pécheurs, aux sources des eaux de la vie pour nous guérir, nous
purifier et nous transformer en ton image même.


"Je suis l’Immaculée Conception" "Buvez à la fontaine et baignez vous dedans."
"Je veux une église construite là." "Embrasse le sol pour les
pécheurs. Demande la conversion et la repentance."

(Notre Dame de Lourdes à Ste Bernadette Soubirous)

Marie demande une église pour nous conduire à son Fils Jésus, présent en personne dans l’Eucharistie. Du tabernacle, il s’écrit de nouveau : "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi,et qu'il boive, celui qui croit en moi !"selon le mot de l'Écriture : De son sein couleront des fleuves d'eau vive."(Jn 7, 37) Des fleuves d’eau vive se déversent du Cœur de Jésus au Saint Sacrement : là se trouvent le salut et la vie. Ce fleuve d’eau vive est l’Esprit Saint que
Jésus répand sur ceux qui viennent en sa présence. Dans l’adoration, l’abondance de l’Esprit provenant du Saint sacrement est telle que non seulement nous buvons à cette eau vive, mais nous y sommes comme baigné.Chaque moment passé devant le Saint Sacrement approfondit notre union avec Jésus pour toute éternité.


De même qu’on ne peut se tenir sous le soleil sans recevoir ses rayons, on ne peut se tenir en présence du Saint Sacrement sans être guéri et sanctifié. Car si dans l’évangile, les malades allaient aux pieds de Jésus pour être guéris, Jésus nous appelle aussi aujourd’hui en sa présence eucharistique pour continuer ses miracles. "Là où je suis, je veux que vous aussi vous soyez."(Jn 14, 3) Si nous sommes fatigués et las, Jésus nous dit "Venez vous-mêmes à l'écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu."(Mc 6, 31)Si nous sommes affligés et épuisés, il nous appelle près de lui pour ressentir la douce qui provient du simple fait d’être en présence du même Jésus qui dit dans l’évangile : "Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai." (Mt 11, 28)

"Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau.
C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, le servant jour et nuit
dans son temple ; et Celui qui siège sur le trône étendra sur eux sa
tente. Jamais plus ils ne souffriront de la faim ni de la soif ; jamais
plus ils ne seront accablés ni par le soleil, ni par aucun vent brûlant.
Car l'Agneau qui se tient au milieu du trône sera leur pasteur et les
conduira aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux."(Ap 7, 14-17)



"Si votre corps est affaibli ou malade,
ne prenez-vous pas le temps de recourir au médecin qui doit vous guérir ?
Venez donc à Celui qui peut rendre à votre âme la force et la santé, et
donnez une aumône d’amour à ce Prisonnier divin qui vous attend,
vous appelle et vous désire"(Jésus à Josefa Menendez)

Notre Dame de Lourdes, Mère de l’Eucharistie, intercède pour ______ et pour tous ceux qui ont soif de l’amour de Dieu et ceux qui ne savent pas
qu’ils ont soif de l’eau vive venant du Cœur de Jésus au Saint Sacrement. Prions aussi pour tous les malades et les pauvres, ceux qui ont faim et soif. "Vous tous qui avez soif, venez
vers l'eau, même si vous n'avez pas d'argent, venez, achetez et mangez"(Is 55, 1)


"Comme languit une biche après les eaux vives,
ainsi languit mon âme vers toi,
mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant; quand irai-je et
verrai-je la face de Dieu? Mes larmes, c'est là mon pain, le jour, la
nuit, moi qui tout le jour entends dire Où est-il, ton Dieu? Oui, je me
souviens, et mon âme sur moi s'épanche, je m'avançais sous le toit du
Très-Grand, vers la maison de Dieu, parmi les cris de joie, l'action de
grâces, la rumeur de la fête. Qu'as-tu, mon âme, à défaillir et à gémir
sur moi? Espère en Dieu : à nouveau je lui rendrai grâce, le salut de ma face."(Ps 42)


Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Jeu 23 Juin - 8:08:56

4ème jour : Notre Dame de l’Espérance - Pontmain




Jésus, loué sois-tu au Très Saint Sacrement, toi l’Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde. Comme le blé est moulu avant de devenir du pain, tu acceptas d’être écrasé, brisé et transpercé sur la croix pour devenir notre pain vivant dans la Sainte Eucharistie. Comme l’agneau qui se
laisse mener à l’abattoir, tu pris sur toi notre châtiment pour nous rendre la paix et dans tes blessures nous trouvons la guérison. (Is 53, 5, 7)


En 1870, alors que l’armée prussienne était aux portes de Paris, Notre Dame de l’espérance dit à des enfants
"Mais priez, mes enfants, Dieu va bientôt vous répondre. Mon Fils se laisse toucher."




Les foules entières se pressaient contre Jésus pour le toucher, car de lui sortait une force qui les guérissait tous : " Tous ceux qui avaient des infirmités se jetaient sur lui pour le toucher. " (Mc 3, 10) "Jésus dit :"Qui est-ce qui m'a touché ? Quelqu'un m'a touché; car j'ai senti qu'une force est sortie de moi." et il dit à la femme " ta foi t’a guérie.""(Lc 8, 46)

Votre foi touche le Cœur de Jésus et libère sa puissance, son amour guérissant, sur vous, votre famille et le monde entier chaque fois que vous allez devant le Saint Sacrement dans une heure de prière. La puissance de Jésus au Saint Sacrement est décrite dans les Ecritures ainsi: "Et en tout lieu où il pénétrait, on mettait les malades sur les places et on le priait de les laisser toucher ne fût-ce que la frange de son manteau, et tous ceux qui le touchaient étaient sauvés."(Mc 6, 56)

L’adoration touche toute personne car elle touche le créateur qui touche toute personne. De chaque chapelle d’adoration, le monde entier reçoit son amour et sa lumière pour son salut. La puissance de construction de l’adoration est plus grande que la puissance de destruction de la bombe atomique, car si l’homme avec son esprit créé peut inventer une arme si puissante que la bombe atomique, combien plus puissante sera l’amour incréé de Jésus au Saint Sacrement pour établir la paix éternelle sur
l’humanité.




"Par l’adoration, le chrétien contribue mystérieusement à la transformation radicale du monde et à
la germination de l’Évangile. Toute personne qui prie le Sauveur
entraîne à sa suite le monde entier et l’élève
à Dieu. Ceux qui se tiennent devant le Seigneur remplissent donc un service
éminent ; ils présentent au Christ tous ceux qui ne le connaissent
pas ou ceux qui sont loin de lui ; ils veillent devant lui, en leur nom."( Bienheureux Jean Paul II)


Marie, espérance des découragés, des affligés et des désespérés, viens leur donner ton réconfort maternel et leur montrer la chemin vers ton Fils au
Saint Sacrement, lui l’Aimant divin qui se laisse toucher par notre foi et notre amour. Car quand nous élevons Jésus dans l’amour, il attire le monde entier à lui. "Et moi une fois élevé de terre, j’attirerai tous les hommes à moi."(Jn 12, 32) Notre Dame de l’Espérance, Mère de l’Eucharistie, nous vous demandons d’intercéder pour ______ et pour tous ceux qui ont un grand besoin de ton aide maternelle.


Jésus, tu es ma force au Saint Sacrement

Dieu est pour nous refuge et force,
Secours dans l’angoisse toujours offert.
Aussi ne craindrons-nous si la terre est changée,
Si les montagnes chancellent au cœur des mers

Lorsque mugissent et bouillonnent leurs eaux
Et que tremblent les monts à leur soulèvement.
Il est avec nous, le Seigneur de l’univers,
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !"(Ps 46)


Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Ven 24 Juin - 8:17:42

Jour 5: Notre Dame de La Salette, notre Avocate



Gloire à toi Jésus, pour le Saint Sacrifice de la Messe, par lequel l’œuvre de ta Rédemption nous est rendu présent. Aller à la messe, c’est aller au
pied de ta croix pour recevoir des torrents de bénédictions sur nous, nos familles et le monde entier. L’adoration découle de la messe et donne à ton saint Nom l’honneur qu’il mérite.


Marie dit en pleurant aux enfants Mélanie et Maximin :
"Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser aller la main de mon Fils. Elle est si lourde et pesante que je ne puis plus la retenir. Depuis le temps que je souffre pour vous autres! Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse. Et, pour vous autres, vous n'en faites pas cas. Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième, et on ne veut pas l’accorder au Seigneur. Ceux qui conduisent les charrettes ne savent pas parler sans y mettre le nom de mon Fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon Fils. Si la récolte se gâte, ce n'est qu'à cause de vous autres. Si vous vous convertissez, les pierres deviendront des piles de blé. Vous serez bénis si vous retournez à l’église…"




La plus grande douleur jamais ressentie fut la douleur de Marie à la vue de Jésus crucifiée. Quand nous pensons comment elle s’est tenu en pleurs
au pied de la croix en pleurs, la plus grande joie depuis toujours serala joie de Marie à la vue de Jésus glorifié. Comme l’homme l’a totalement abandonné il y a deux mille ans,maintenant dans l’adoration perpétuelle, le Père céleste attire tous les hommes pour l’entourer parce que seulement ceci lui donne la louange qu’il mérite, l’honneur et la gloire digne à son saint nom, car dans chaque heure d’adoration nous disons avec gratitude: "digne est l’agneau immolé de recevoir tout honneur, louange et gloire, dans l’adoration incessante pour tout qu’il a fait pour notre salut."(Ap 5,12; 5,9 ; 7,15) "O roi des nations qui ne te craindrait et ne glorifierait ton nom, car toi seul es saint et toutes les nations viendront se prosterner devant toi."(Ap15,4)


C’est l’amour de Dieu pour l’homme qui a créé le monde, ce sera l’amour de l’homme pour le Fils de Dieu au Saint Sacrement qui recréera le monde et
fera un nouveau et plus glorieux paradis sur terre. Car quand nous proclamons Jésus Roi en lui donnant la gloire qui revient à son nom par
l’adoration perpétuelle, il alors prendra possession de son royaume de paix et établira son règne d’amour, où il n’y aura plus de pleurs, de peines, ni de douleur, et Dieu essuiera toutes larmes du visage de l’homme (Ap 21, 4) parce que les larmes de Marie auront cessé de couler. Car, si la haine de l’homme pour Jésus a fait couler les larmes de Marie à flots continus, alors seulement l’amour incessant de l’homme pour Jésus par l’adoration perpétuelle sera la cause de sa joie éternelle. Alors, toute la création cessera de pleurer et de se lamenter avec Marie ; mais à la place, la création se réjouira avec Marie dans un ciel nouveau et une terre nouvelle recréés par Jésus quand, dans sa joie immesurable d’être aimé par les hommes, il accomplira sa promesse "voici, je fais tout chose nouvelle."(Ap 21:5)


"Aujourd’hui, l’exposition solennelle
du Saint Sacrement est la grâce et le besoin de notre temps. La société
sera restaurée et renouvelée lorsque tous ses membres se grouperont
autour de notre Emmanuel." (St. Pierre Julien Eymard)





Notre Dame de La Salette, notre Avocate, nous te prions pour ______. Intercède auprès de ton divin Fils et pour que toutes les nations viennent adorer Jésus dans l’Eucharistie lui donnant ainsi la gloire que mérite son saint Nom pour le renouvellement de notre société, où les pierres seront changées en piles de blé.

Jésus, que tes demeures sont désirables au Saint Sacrement :
"Que tes demeures sont désirables, Seigneur, Dieu de l’univers ! Mon âme soupire et languit après les parvis du Seigneur, mon cœur et ma chair
crient de joie vers le Dieu vivant. Heureux les habitants de ta maison, ils te louent sans cesse. Heureux les hommes dont la force est en toi.
Un jour dans tes parvis en vaut mille ailleurs, et j’ai choisi : le seuil de la maison de mon Dieu plutôt que la tente de l’impie. "(Ps 84)





Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Sam 25 Juin - 6:57:53

Jour 6: Marie, Mère de l’Adoration - Knock



O Jésus Eucharistie, Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde, nous
t’adorons jour et nuit car tu es digne de recevoir tout honneur, toute
gloire et toute louange pour tout ce que tu as fait pour notre salut. (Ap5, 12 ; 5, 9 ; 7, 15)


L’église portait cette inscription : "Ma maison sera une maison de prière pour toutes les nations. Voici la porte du Seigneur : le juste entrera." Sous des trombes d’eau, quelques villageois virent devant l’église une croix avec un autel sur lequel se tenait un agneau. Un peu plus bas se trouvaient Marie, Saint Joseph et Saint Jean l’évangéliste. Ils étaient tous parfaitement silencieux devant l’agneau. Des anges entouraient l’autel en adoration.


St.Jean l’évangéliste décrit dans l’Apocalypse une vision similaire : un trône central avec l’agneau entouré d’une multitude d’êtres en adoration
incessante. De même que devant le trône une mer de cristal symbolisait les grâces émanant de l’agneau (Ap 4,6), de même les trombes d’eau de
l’apparition de Knock représentent les torrents de grâce que Jésus déverse sur ceux qui viennent en sa présence au Saint Sacrement.
L’Apocalypse décrit le grand combat entre la femme, Marie avec ceux qui adorent l’agneau contre le dragon avec ceux qui adorent son image. Mais
les compagnons de l’agneau "l’ont vaincu par le sang de l’Agneau et par la parole dont ils ont témoigné."(Ap 12, 11)Par la messe et l’adoration, Jésus déverse son précieux sang sur le monde repoussant ainsi le règne de Satan. L’adoration, prolongement de la messe, est la prière suprême à laquelle Marie nous invite. Jésus n’a pas sauvé le monde par ses miracles ni ses guérisons, mais bien par sa mort sur la croix. De même, par l’adoration, nous nous unissons à la croix pour que le mystère de la rédemption soit manifesté aujourd’hui, apportant ainsi le salut du monde.


St.Jean se pencha sur le coté de Jésus et ressenti cet amour personnel, intime et infini que Jésus avait pour lui.Voilà pourquoi il se décrit comme le disciple que Jésus aimait. En allant devant le Saint Sacrement,Jésus nous révèle son amour profond et intime pour que nous puissions nous décrire aussi comme le disciple que Jésus aime. St. Joseph représente l’Eglise entière qui doit se trouver en adoration "pour que tout genou fléchisse et proclame Jésus est Seigneur."(Ph 2, 10)

Lorsque nous faisons sur terre ce qui se fait au ciel, adorer Dieu continuellement, alors Jésus instaurera son règne d’amour ici-bas. Car l’Eucharistie est notre ciel sur terre. Par son incarnation, le Fils de Dieu s’est uni à chaque personne, de sorte que "par sa puissance de soumettre toute chose à lui-même"(Ph 3, 21), "le monde créé est destiné à être assumé par l’Eucharistie"(Jean Paul II)où tout et chacun sera rendu parfait dans le feu d’amour divin.

"La proximité avec le Christ, dans le silence de la contemplation, n’éloigne pas de nos contemporains mais, au contraire, elle nous rend attentifs et ouverts aux joies et aux détresses des hommes, et elle élargit le cœur aux dimensions du monde. Elle nous rend solidaire de nos frères en humanité, particulièrement des plus petits, qui sont les bien-aimés du Seigneur. Par l’adoration, le chrétien contribue à la transformation radicale du monde…"
(Bx Jean Paul II)




Notre Dame de Knock, Mère de l’Eucharistie, intercède auprès du Sacré Cœur pour ____ ainsi que pour ceux qui refusent d’adorer l’Agneau et qui ne
luttent pas avec toi pour la victoire de l’Agneau, car tous les hommes sont tes enfant chéris et tu nous veux tous avec toi pour toute l’éternité.

Mon Seigneur Eucharistique
Vers toi j’ai les yeux levés, vers toi qui es au ciel,
comme les yeux de l’esclave vers la main de son maître,
comme les yeux de la servante vers la main de sa maîtresse,
Nos yeux, levés vers le Seigneur notre
Dieu, attendent sa pitié.
(Ps 123)





Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Dim 26 Juin - 8:15:30

Jour 7:Notre Dame de Fatima, Mère de la Réparation



"Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère
et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui
n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne Vous aiment pas."

(Prière que l’ange enseigna aux enfants de Fatima)


"Offrez sans cesse au Très Haut des prières et des sacrifices.""Prenez et buvez le Corps et le sang de Jésus, horriblement outragé par des hommes ingrats. Faites réparation pour les crimes et consolez votre Dieu.""Voulez-vous vous offrir vous-même à Dieu et accepter toutes les souffrances qu’il souhaite vous envoyer en réparation pour les péchés et pour la conversion des pécheurs ?""A la fin, mon Cœur immaculé triomphera."(Paroles de Notre Dame de Fatima aux enfants)


A Fatima, il pleuvait fort, symbole des larmes, des larmes copieuses de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. Il y avait de la boue partout, comme la corruption de tout ce que nous voyons aujourd’hui. Puis le soleil commença à tourner, avec des rayons de couleur descendant sur la
terre. Ceci prédit la venue de la gloire du Saint Sacrement. La pluie s’est arrêtée, la boue a disparu et tout était radieux comme si rien
n’avait été mouillé ou boueux. Soixante dix mille personnes étaient présentes. Le monde entier verra ceci : " Puis, je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre ont disparu... Voici la demeure de Dieu avec les hommes... il essuiera toute larme de leurs yeux : de mort il n’y en aura plus, de peur, de cris, de peines, il n’y en aura plus, car l’ancien monde s’en est allé. "(Ap 21:1-4)



L’ange de Fatima nous enseigne cette prière à réciter prostré devant le Saint Sacrement : "Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément,et je vous offre les très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus-Christ présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il estlui-même offensé. Par les mérites infinis de son très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs. "


"J’ai soif et d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint Sacrement. Voici ce Cœur qui vous aime tant, je vous supplie de m’aimer
en retour.
"Alors, "je régnerai par la toute puissance de mon Cœur et vous verrez la magnificence de mon amour."(Jésus à Sainte Marguerite Marie)
Le Saint Sacrement n’est pas une chose mais une personne avec un Cœur battant d’amour infini pour vous. Il a soif de notre foi qui reconnaît sa présence au Saint Sacrement et de notre amour qui nous pousse à lui rendre visite au tabernacle. Jésus explique qu’il souffre plus aujourd’hui, du fait des ingratitudes des hommes envers son sacrement d’amour, que tout ce qu’il a souffert pendant la passion. Voilà pourquoi son Cœur est entouré d’une couronne d’épines. A chaque heure sainte passée en sa présence, vous changez les épines autour de son Cœur en fleurs et consolation, lui donnant une joie indescriptible.


"L’Eglise et le monde ont un grand besoin de culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement d’amour. Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l’adoration, dans la contemplation pleine de foi et prête à réparer les grandes fautes et les grands délits du monde. Que notre adoration ne cesse jamais."(Bx Jean Paul II)


Marie, aide nous à trouver le temps pour adorer Jésus en réparation de tant d’indifférence et d’ingratitude envers son Sacré Cœur au Saint Sacrement. Lorsque nous récitons le rosaire en présence du Saint Sacrement, nous aimons Jésus avec ton Cœur immaculé et nous offrons à Jésus la parfaite adoration que tu lui a donnée de sorte que Jésus regarde notre adoration comme si elle venait de ton Cœur même, O Marie notre Mère. Mère Bien-aimée, nous te prions d’intercéder pour _________.

"Pose-moi comme un sceau sur ton cœur, comme un sceau
sur ton bras. Car l'amour est fort comme la Mort, la passion inflexible comme
le Shéol. Ses traits sont des traits de feu, une flamme du Seigneur.
Les grandes eaux ne pourront éteindre l'amour, ni les fleuves le submerger.
Qui offrirait toutes les richesses de sa maison pour acheter l'amour, ne recueillerait que mépris.
"(Ct 8, 6-7)




Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Lun 27 Juin - 7:13:50

Jour 8: Notre Dame de Banneux, Vierge des Pauvres




Jésus, nous te louons et te bénissons au Saint Sacrement, car c’est le sacrement allant à la recherche des hommes
"pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, pour annoncer aux captifs la
délivrance, aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés…"(Lc 4, 18)


Marie dit à Mariette "Je suis la Vierge des pauvres. Je suis venu réconforter
les souffrants.""Place tes mains dans l’eau. Cette source est réservé à
toutes les nations, pour soulager les malades.""Je voudrais une petite chapelle.""Crois en moi et je croirai en toi. "



Marie nous emmène au Sacré Cœur pour y placer nos mains et boire l’eau vive
qui en découle, source de salut pour les nations. Après sa résurrection,
Jésus dit à Thomas : "Avance ta main et mets-la dans mon côté et ne
devient pas incrédule, mais croyant. Tu crois parce que tu m’as vu.
Bienheureux ceux qui ont cru sans avoir vu."(Jn 20 29).
Jésus vous
appelle bienheureux car vous croyez en sa présence réelle dans la Sainte
Eucharistie sans avoir vu. Si le monde est triste et malade
aujourd’hui, c’est qu’il ne connaît pas Jésus au Saint Sacrement et
combien il nous aime ici. Marie Madeleine se tenait en pleurant près du
tombeau car elle ne savait pas où était Jésus. Et il
lui demanda : "Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?"(Jn 20 11-15)
Jésus se tenait juste là, et pourtant elle ne le reconnaissait pas. De
même, Jésus se trouve juste là au Saint Sacrement et pourtant tant de
chrétiens ne savent pas qu’il est là.
C’est pourquoi le Pape dit :
"Ce n’est pas par les sens que nous le percevons et que nous entrons en contact avec lui. Sous les apparences de l’hostie sacrée, c’est la foi et l’amour qui nous conduisent à reconnaître le Seigneur car "nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision"(2 Cor 5, 7) et "la puissance qui a triomphé du monde, c’est notre foi."(1 Jn 5, 4)


Dans l’Ancien Testament, Dieu a prescrit au peuple de regarder le serpent de
bronze pour être guéri. (Nb 21) Aujourd’hui, le Père céleste nous
interpelle par le pape à regarder son Fils bien-aimé exposé au Saint
Sacrement pour que le monde entier soit guéri. (Jn 6, 40) Car la valeur
d’une simple heure sainte se mesure par le degré de l’amour que Jésus a
pour nous au Saint Sacrement qui est infini, car il dit "Comme le Père m’a aimé, ainsi je vous ai aimé."(Jn 15, 9)



Sur la croix, Jésus a pris notre place. Nous prenons la place de celui qui a
le plus besoin de la miséricorde de Dieu lorsque nous venons au Saint
Sacrement, faisant ainsi descendre le précieux sang de Jésus sur cette
personne, qui au lieu de se perdre revient à Dieu. Le fondement biblique
où la foi d’une personne obtient le salut d’une autre se trouve dans le
passage où des gens apportèrent un paralysé à Jésus.
L’écriture dit : "Voyant leur foi, il dit : "Homme, tes péchés te sont remis.""(Lc 5, 20) Jésus
ne regarde pas la foi du paralysé, mais celle de ses amis. De même,
lorsque Jésus voit votre foi en venant à lui au Saint Sacrement, il
pardonne celui qui a le plus besoin de la miséricorde divine.



"Pendant mon adoration privée du Saint Sacrement solennellement exposé sur
l’autel, il m’a semblé voir une multitude d’âmes se précipitant vers
leur perdition éternelle. Quelques-unes étaient sur le bord du
précipice, sur le point d’y tomber. Jésus m’a dit que je pouvais sauver
ces âmes par une prière fervente. Après mon adoration, j’ai vu ces âmes
vaincues par la grâce divine, quittant le camp de Satan."

(Bienheureuse Dina Bélanger)



Prions avec Marie, Vierge des Pauvres, pour _____ et ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde de Dieu. "C’est la volonté
de celui qui m’a envoyé que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné."(Jn 6:39)



"Les eaux de la rivière réjouissent
la cité de Dieu, elles sanctifient les demeures du Très Haut.
Dieu est en elle, elle ne peut chanceler, Dieu la secourt au tournant du matin
; des peuples mugissaient, des royaumes chancelaient, il a élevé
la voix, la terre se dissout. Il est avec nous, le Seigneur de l’univers,
Citadelle pour nous, le Dieu de Jacob!"(Ps 46)






Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   Mar 28 Juin - 11:14:42

Jour 9 : Notre Dame, pilier de l’église - Vision de Don Bosco



Jésus, nous te remercions de nous laisser ta présence
aimante au Saint Sacrement ainsi que ta Sainte Mère pour nous guider
sur cette terre d’afflictions et de persécutions.


"La mer est recouverte par une rangée formidable de navires en formation de bataille. Ils sont tous lourdement armés avec des canons, des bombes
incendiaires et des armes à feu de toutes sortes et se dirigent vers un Navire imposant, plus puissant que tous les autres, avec le Pape à la proue.
Comme ils se rapprochent, ils tentent de l’éperonner, de le mettre en feu et de l’endommager autant que possible. Les vents et les vagues sont
en faveur des ennemis. Au milieu de cette mer sans bornes, deux solides colonnes, peu éloignées l’une de l’autre, s’élèvent haut dans le ciel : l’une est surmontée par une statue de la Vierge Immaculée aux pieds de laquelle se trouve une inscription : Secours des Chrétiens ; l’autre beaucoup plus grosse et solide, supporte une Hostie de grande taille et porte en dessous l’inscription de Salut des croyants. Dès que le Navire s’amarre aux deux colonnes, les ennemis sont dispersés et un grand calme recouvre la mer."


Après la chute originelle, Dieu promit aux hommes la victoire de la nouvelle Eve, Marie et sa descendance sur le Diable : "Je mettrai une hostilité entre toi (Satan) et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon."(vulg Gn 3, 15) A l’Assomption, Marie est élevée bien plus haut que Lucifer avant sa chute. Un simple clin d’oeil suffirait à Marie pour envoyer Satan et ses démons en enfer pour toute l’éternité. Mais Marie veut vaincre Satan sur son propre terrain, l’orgueil, par l’humilité des ses enfants. Voici l’arme terrible à double tranchants que Dieu mets à notre disposition, le chapelet et l’Eucharistie.

La première colonne est Jésus-Eucharistie, source de toute grâce pour le salut du monde. A la messe, nous offrons l’obéissance de Jésus, l’Agneau
immolé pour nous, de sorte que le Père ne regarde pas la désobéissance des hommes mais bien l’obéissance de son Fils sur la croix. Dans l’adoration, nous offrons l’humilité de Jésus qui se dépouille plus encore qu’il y a deux mille ans en venant sous les apparences du pain et vin de sorte que le Père ne regarde pas notre orgueil mais l’humilité de Jésus. La deuxième colonne est la Vierge Marie, notre toute puissante Mère qui nous présente le chapelet comme la chaîne avec laquelle elle ligotera Satan et ses démons pour les envoyer en enfer pour toujours.
"Priez le chapelet sans cesse" nous demande-t-elle. Car c’est l’arme des humbles et des petits qui forment le talon de Marie avec lequel elle écrasera la tête du Serpent.

Père éternel, l’Église est aujourd’hui attaquée de toute part. Tu nous montres le chemin de la victoire : l’Église doit s’amarrer à l’Eucharistie et à Marie par la dévotion au Cœur de Jésus et au Cœur de Marie. Ainsi les cœurs seront réchauffés et convertis, ton royaumed’amour et de paix sera installé sur la terre pour toujours. Le triomphe du Cœur immaculé sera le règne du Sacré Cœur dans toutes les paroisses par l’adoration perpétuelle. "Je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle - car le premier ciel et la première terre ont disparu, il n'y en a plus - Je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu ; elle s'est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux."(Ap 21, 1-2)


Prions pour le triomphe du Cœur Immaculé de Marie et le règne du Sacré Cœur de Jésus dans tous les cœurs par l’adoration perpétuelle,
triomphes pour l’Église qui malgré toutes les persécutions, ne sera jamais vaincu mais resplendira avec toute la gloire et la lumière de l’Agneau vainqueur du monde. "Il n’y aura plus besoin de soleil, car l’Agneau sera la lumière."(Ap 21, 23) Notre Dame, Mère de l’Eucharistie, nous te prions d’intercéder pour _______, car nous savons que tu ne nous laisses jamais sans le secours de ton aide maternelle.


"Tes œuvres me comblent de joie : devant
l’ouvrage de tes mains je m’écrie : "Que tes œuvres sont
grandes, Seigneur, combien sont profondes tes pensées !" L’homme
borné ne le sait pas, l’insensé ne peut le comprendre. Les
impies croissent comme l’herbe, ils fleurissent, ceux qui font le mal,
mais pour disparaître à tout jamais. Le juste grandira comme un
palmier, il poussera comme un cèdre du Liban."Ps 92






Notre Dame du Saint Sacrement, priez pour nous. (trois fois)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapelet et neuvaine en l'honneur du Saint Sacrement
» Neuvaine en l'honneur de Notre-Dame du Très Saint-Sacrement Par le Père Pierre Julien Eymard
» Neuvaine en l'honneur de Notre-Dame du Très Saint-Sacrement Par le Père Pierre Julien Eymard
» Neuvaine en l'honneur de Notre-Dame du Très Saint-Sacrement Par le Père Pierre Julien Eymard
» PRIÈRE EN HONNEUR DE SAINT GEORGES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Les Chapelets :: Le Chapelet "classique"-
Sauter vers: