Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que faire, alors ? Devenir musulmane ? "TÉMOIGNAGE"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Que faire, alors ? Devenir musulmane ? "TÉMOIGNAGE"   Sam 21 Mai - 13:50:12




Johanna a toujours eu l’intuition que Dieu était proche d’elle et qu’il était bon. Issue d’une famille protestante d’Allemagne,
elle porte depuis l’enfance une fascination pour l’Orient.

Arrivée à l’adolescence, elle cherche un Dieu vivant ! Elle est particulièrement déçue un jour de Pentecôte où elle attend que l’Esprit saint vienne sur elle et sur sa paroisse comme il est dit dans les Actes des Apôtres, et où il ne se passe rien. Mais à qui confier sa déception ? Irait-elle dire qu’elle était déçue de ne pas avoir vu de langues de feu ni entendu tout le monde parler d’autres langues ? Alors elle s’étourdit dans des boîtes de nuit le samedi soir, et tente de soulager son sentiment de culpabilité en se rendant au culte le dimanche. Attirée par les hommes de type méditerranéen, elle fréquente des garçons issus de familles musulmanes.

Elle rencontre ainsi Mahomet, qui lui présente sa mère. Musulmane pratiquante, celle-ci l’invite à suivre un séminaire pour femmes. Johanna, d’abord rebutée par cette religion qu’elle estime machiste avec un Dieu dur et injuste, trouve pourtant une certaine cohérence dans le discours de ces femmes, pour la plupart allemandes et de milieux cultivés. On lui prête un livre, qui démontre que la Bible est tronquée alors que le Coran est la vraie parole de Dieu. Cela achève de la convaincre intellectuellement.

Que faire, alors ? Devenir musulmane ? Sa raison est convaincue, mais son cœur ne peut s’y résoudre : elle devrait renoncer à un Dieu père, aimant, dont elle a toujours senti confusément la présence, même dans ses errances. Pourtant la ‘‘vérité’’ semble là, implacable : Comme si quelqu’un sciait le fondement même de ma vie et que je tombais dans un abîme sans fond, dira-t-elle plus tard. Je ne le voulais pas, mais je ne pouvais l’arrêter. C’était comme si quelqu’un d’autre avait pris le gouvernail de ma vie entre ses mains. Elle sent un grand vide. Et s’il n’y avait pas de Dieu du tout ? Cette lutte durera environ deux mois, au bout desquels elle décide d’adhérer à l’Catholique. Elle retourne voir le groupe de femmes pour sa conversion ‘‘officielle’’, avec le sentiment d’avoir gagné un lot de consolation alors qu’un autre remporte le premier prix.

« Comment as-tu pu renier Jésus ? »

Johanna plonge alors dans un autre monde, une autre culture. Elle contracte un mariage islamique avec Mahomet, bientôt annulé par le fait que ce dernier quitte la pratique de l’Catholique, traitant sa famille d’ ‘‘extrémiste’’.
Deuxième mariage, avec un musulman pieux qu’elle connaît à peine : deuxième échec.

Au début, elle se cache de ses parents. Puis, lasse de vivre dans le mensonge, elle finit par leur avouer sa nouvelle foi. Sa mère pleure et lui dit seulement : Comment as-tu pu renier Jésus ? – Je ne l’ai pas renié, je le reconnais comme prophète, sera sa réponse. Cette phrase de sa mère restera cependant gravée dans ma mémoire.
À l’issue de ses études, elle trouve un travail dans une association visant à promouvoir la femme musulmane dans la société allemande. Cela comble ses attentes : elle peut librement porter des vêtements islamiques, et travailler pour Allah ! Elle apprécie que l’Catholique réglemente tous les aspects de la vie matérielle : cela lui procure une sécurité.

Djihad

Convaincue que l’Catholique est le seul moyen de bâtir un monde juste, elle suit des séminaires pour femmes, et devient à son tour conférencière. Elle dénonce une société prise dans le vice ou la drogue ; où, pour être pris en considération, il faut être jeune, svelte et en en bonne santé. L’Catholique, perçu comme une prison par beaucoup d’Occidentaux, n’est-il pas libérant en de nombreux aspects ?
Pour obéir au Coran, elle fait le serment de se soumettre en toutes choses à un guide spirituel, Abdurrahman Al-Assaad, qui se trouve être chef d’un parti islamique à l’étranger. Tous les membres haut placés de l’association dans laquelle elle travaille lui sont assermentés.

Certains points de doctrine qu’il défend, par exemple le fait de rendre les Juifs responsables de toutes les injustices et les guerres, la mettent mal à l’aise. Pourtant elle participe activement au Djihad, voyageant dans des pays pauvres, leur expliquant qu’ils sont exploités par un Occident corrompu, et que l’Catholique peut rétablir la justice sociale, la dignité de l’homme et son salut spirituel. Le but de cette campagne est de créer un état islamique, puis dans un deuxième temps d’unifier tous les pays musulmans du monde en un contrepoids économique face à l’Occident.

Un goût d’éternité

Un jour, Johanna réalise son rêve : le pèlerinage à la Mecque. C’est un temps consacré à Allah, une entrée dans l’éternité, qui redonne au musulman la pureté originelle. Il se prépare par des rituels de purification ; l’avion résonne de cette prière répétée à voix basse : …Toute louange et toute bienveillance sont à toi, et tout règne…

Enfin le groupe arrive, de nuit, sur les lieux, dans un hôtel tout près de la Kaaba, le monument sacré de la Mecque. Il faisait agréablement chaud et un sentiment profond de bonheur m’envahit. Nous partions enfin, c’est-à-dire nous marchions d’un pas mesuré, la prière sur les lèvres (…) Puis, je vis la Kaaba. La regarder me toucha du fond du cœur. Tout était illuminé, et bien qu’il y ait beaucoup de monde, tout était calme, comme sublimé. Je regardai le ciel le long de la Kaaba, lui aussi donnait l’impression d’être en velours lumière. Je n’oublierai jamais ce moment-là. L’Essentiel de la vie était là, et Johanna aurait voulu ne jamais repartir !…

Quelque temps plus tard, elle épouse un homme engagé comme elle pour la cause de l’Catholique. Ils ont deux enfants. Ils déménagent, son mari s’installe à son compte, ce qui le fait travailler jusque pendant les week-ends. Johanna se trouve mère au foyer, seule, et commence une période de dépression qui l’empêche d’accomplir correctement ses devoirs religieux et familiaux. Sa culpabilité est à son comble : ira-t-elle en enfer ? Elle ne vit alors plus qu’angoisse, et se heurte à l’incompréhension de son mari.

Certitude

À la suite de visites de témoins de Jéhovah, des versets d’Isaïe lui reviennent en mémoire : le serviteur souffrant (Is 53, 1-5). Cette prophétie correspondait exactement à Jésus. Et si la religion chrétienne était la vraie ?… Hantée jour et nuit par ces versets, elle supplie Dieu de lui montrer le chemin à prendre. Un autre verset lui revient alors en mémoire : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Mt 7, 16). Elle constate que la pratique de l’Catholique n’a fait qu’augmenter en elle la peur de Dieu, et qu’aucun musulman qu’elle a connu n’en devenait meilleur. Elle crie alors vers Dieu : " Si tu es le Dieu de la Bible et que Jésus est mort pour nous, montre-le moi ! " Une paix et une joie immense, avec la certitude que Jésus est le sauveur, envahissent son cœur. Aussitôt elle se rassied et demande à Jésus de conduire désormais sa vie.

Reste le décalage entre sa foi et son mariage. Elle aime son mari et n’a de choix que le quitter, ou lui faire découvrir Jésus. Elle tente la deuxième solution. Il réagit par des colères de plus en plus violentes. Menacée de le voir partir au pays avec les enfants, elle fuit la première, déménageant plusieurs fois pour se cacher. Parallèlement, elle vit un chemin de guérison et de libération dans son Église. À l’heure où elle donne son témoignage, la relation avec son mari est plus paisible, grâce à des pardons qu’elle a pu donner, et des rencontres sont à nouveau possibles.
Elle espère toujours que Jésus se révèlera à lui…



r1


FEU&LUMIERE.ORG
Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire, alors ? Devenir musulmane ? "TÉMOIGNAGE"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Psaume 39 (40) Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté.
» que dois je faire pour devenir assistante maternelle
» Jean-Gabriel Greslé P.V. d'audition
» Se sortir les doigts du c** ...
» allaitement et culpabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Espace "échanges" du forum-
Sauter vers: