Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jeudi 12 Mai 2011 : Textes de la messe de ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jeudi 12 Mai 2011 : Textes de la messe de ce jour   Jeu 12 Mai - 14:06:58




Jeudi 12 Mai 2011
Textes de la messe de ce jour


Jeudi, 3ème Semaine du Temps Pascal
S. Nérée et S. Achille, martyrs S. Pancrace, martyr





1ère lecture : Philippe catéchise un Éthiopien et le baptise
Ac 8, 26-40
Lecture du livre des Actes des Apôtres

L'ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : « Mets-toi en marche vers le midi, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. »
Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, reine d'Éthiopie, administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer Dieu.
Il en revenait, assis dans son char, et lisait le prophète Isaïe.
L'Esprit du Seigneur dit à Philippe : « Avance, et rejoins ce char. »
Philippe s'approcha en courant, et il entendit que l'homme lisait le prophète lsaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu vraiment ce que tu lis ? »
L'autre lui répondit : « Comment pourrais-je comprendre s'il n'y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s'asseoir à côté de lui. Le passage de l'Écriture qu'il lisait était celui-ci :
Comme une brebis, on l'a conduit à l'abattoir, comme un agneau muet devant le tondeur, il n'ouvre pas la bouche.
A cause de son humiliation, sa condamnation a été levée. Sa destinée, qui la racontera ? Car sa vie a été retranchée de la terre.
L'eunuque dit à Philippe : « Dis-moi, je te prie : de qui parle-t-il ? De lui-même, ou bien d'un autre ? »
Alors Philippe prit la parole, et, à partir de ce passage de l'Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d'eau, et l'eunuque dit : « Voici de l'eau : qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ? »
Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l'eau tous les deux, et Philippe baptisa l'eunuque.
Quand ils furent remontés de l'eau, l'Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l'eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux.
Philippe se retrouva dans la ville d'Ashdod, il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passait jusqu'à son arrivée à Césarée.


Psaume : Peuples, bénissez notre Dieu !
Ps 65


Peuples, bénissez notre Dieu !
Faites retentir sa louange,
car il rend la vie à notre âme,
il a gardé nos pieds de la chute.

Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu'il a fait pour mon âme ;
quand je poussai vers lui mon cri,
ma bouche faisait déjà son éloge.

Venez et voyez les hauts faits de Dieu.
Béni soit Dieu
qui n'a pas écarté ma prière,
ni détourné de moi son amour !


Acclamation : Allaluia. Alléluia.

Tu es le pain venu du ciel, Seigneur Jésus.
Qui mange mange de ce paix vivra pour toujours. Alléluia. (cf. Jn 6, 51)




Evangile : Discours sur le pain de vie : le pain de la nouvelle Alliance
Jn 6, 44-51
Evangile de Jésus Christ selon saint Jean


Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des Juifs :
« Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi.
Certes, personne n'a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle.
Moi, je suis le pain de la vie.
Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas.
Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. »




Homélie

Pour célébrer l’Alliance nouvelle, pour réaliser la promesse, le Père céleste rassemble lui-même ses enfants dispersés. Il le fait par le Fils, vers qui il les attire. Le Père enseigne les hommes sur l’identité de son Christ et sa capacité à donner la vie au monde, selon ce que les prophètes avaient annoncé : « Ils seront tous instruits par Dieu lui-même ». C’est pourquoi Jésus peut dire « tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi », car il reconnaît en Jésus les enseignements de celui qui l’envoie et la vérité qu’ils contiennent. La manne était le signe de la Parole et de la Révélation, le pain venu du Ciel est la révélation définitive donnée aux hommes. Celui qui a reçu les enseignements du Père voit donc se lever le voile qui cachait le visage du Père et se découvrir celui du Messie. En effet, « personne n’a jamais vu le Père, sinon celui vient de Dieu », et c’est à cela qu’on le reconnaît, qu’il manifeste le visage du Père qui ne s’est fait connaître que par son enseignement.

Dans cette révélation, il n’y a pas seulement à voir, mais il y a aussi à manger. Quand le Père attire à Jésus les hommes, il le fait aussi en leur donnant la faim. Faim de la vérité, faim de la vraie vie que seul le Christ peut donner : « et moi, je le ressusciterai ».

Il y a donc dans ce mouvement de recherche mutuelle un dynamisme d’ouverture double. Pour accueillir ses enfants en son sein, Dieu se livre, se donnant en nourriture. Pour aller vers le Christ et entrer dans l’Alliance scellée de son sang, l’homme s’ouvre à l’appel de Dieu et se livre à sa volonté. « Je suis le pain vivant ». Tous les symboles sont dépassés, les incompréhensions tues. Il est le pain et la vie, le pain de vie qui se donne lui-même, en vérité et en totalité. « Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ». La vie entre en celui qui la mange et elle le transforme. L’Envoyé arrive au terme de sa quête et entre en celui qui mange, lui donnant d’entre dans la vie. Le Christ entre en lui et lui en Christ. Il s’agit d’une communion.

Que Dieu notre Père nous fasse la grâce de pouvoir ouvrir nos cœurs à ses enseignements, de nous laisser atteindre et interpeller par sa Parole. Qu’il fasse de nous des êtres d’écoute et d’accueil, de sorte que la porte de nos âmes s’ouvre large pour laisser entrer le Christ. Qu’il nous donne la liberté de ses enfants pour entrer en lui, entrer dans sa joie, et vivre de sa vie, à jamais.

Frère Dominique
Revenir en haut Aller en bas
 
Jeudi 12 Mai 2011 : Textes de la messe de ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samedi 3 Décembre 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 13 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 24 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 27 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 16 Juin 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Textes de la messe de ce jour-
Sauter vers: