Forum Religion Catholique

Forum convivial pour partager notre foi, nos prières, accueillir tous les Catholiques qui souhaitent découvrir ou redécouvrir notre belle Religion
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jeudi 24 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jeudi 24 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour   Jeu 24 Mar - 17:22:26



Jeudi 24 Mars 2011

Jeudi, 2ème Semaine de Carême
de la férie


1ère lecture : Dieu rendra a chacun selon les fruits qu'il porte
Jr 17, 5-10
Lecture du livre de Jérémie

Parole du Seigneur : Maudit soit l'homme qui met sa confiance dans un mortel, qui s'appuie sur un être de chair, tandis que son coeur se détourne du Seigneur.
Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée et inhabitable.

Béni soit l'homme qui met sa confiance dans le Seigneur, dont le Seigneur est l'espoir.
Il sera comme un arbre planté au bord des eaux, qui étend ses racines vers le courant : il ne craint pas la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; il ne redoute pas une année de sécheresse, car elle ne l'empêche pas de porter du fruit.
Le coeur de l'homme est compliqué et malade ! Qui peut le connaître ?
Moi, le Seigneur, qui pénètre les coeurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon ses actes, selon les fruits qu'il porte.

Psaume : Heureux l'homme qui met sa foi dans le Seigneur.
Ps 1

Heureux est l'homme
qui n'entre pas au conseil des méchants,
qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre
planté près d'un ruisseau,
qui donne du fruit en son temps,
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu'il entreprend réussira,
tel n'est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille
balayée par le vent :
au jugement, les méchants ne se lèveront pas,
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.


Acclamation

Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance.
Heureux vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés !
Ta parole, Seigneur, est vérité, et ta loi, délivrance. (Lc 6, 21)



Evangile : Lazare et le riche : la justice de Dieu
Lc 16, 19-31
Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

Jésus disait cette parabole :
« Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux.
Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies.
Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c'étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies.
Or le pauvre mourut, et les anges l'emportèrent auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi, et on l'enterra.
Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; il leva les yeux et vit de loin Abraham avec Lazare tout près de lui.
Alors il cria : 'Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l'eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.
— Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : Tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c'est ton tour de souffrir.
De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne vienne pas vers nous.'
Le riche répliqua : 'Eh bien ! père, je te prie d'envoyer Lazare dans la maison de mon père.
J'ai cinq frères : qu'il les avertisse pour qu'ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture !"
Abraham lui dit : 'Ils ont Moïse et les Prophètes : qu'ils les écoutent !
— Non, père Abraham, dit le riche, mais si quelqu'un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.'
Abraham répondit : 'S'ils n'écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu'un pourra bien ressusciter d'entre les morts : ils ne seront pas convaincus.' »


Homélie

L’homme sans nom, riche autrefois, attend de Dieu qu’il le tirer d’affaire, de préférence par un miracle éclatant, en tous cas en empruntant les moyens qu’il a déterminés. Mais il est illusoire de penser que Dieu puisse intervenir avec éclat dans la vie de celui qui ne met pas toute son énergie à se conformer à la l’évangile, à se convertir. Non pas parce que Dieu ne pourrait pas le faire — il est libre de ses dons —, mais, la parabole nous l’explique, parce qu’une apparition ne changerait rien. En effet, il n’y a pas d’avenir spirituel pour celui qui persévère dans la réalisation de sa volonté propre. Dieu est puissant dans nos vies à la mesure de la confiance que nous plaçons en lui, conformément à notre abandon à sa sainte volonté.

C’est bien pourquoi nous méditons la Parole chaque jour. Nous savons déjà ce qu’enseigne l’évangile, mais chaque jour un enseignement est à écouter, chaque jour la Parole est à accueillir. Dans cette écoute, par cet accueil, nous la rendons libres de nous transformer.

Tout est dans cet accueil. La preuve en est que nous connaissons l’exigence et l’urgence de notre conversion, mais que nous avons encore tant d’attachement à nos richesses. Écoutons la mise en garde de Jésus. Considérons comment ces richesses peuvent nous isoler de nous-mêmes au point de nous faire perdre notre nom, au point de nous séparer de Dieu par un grand abîme. Si la peur des bouleversements qu’entraîneront assurément nos renoncements nous retenait encore, la parabole nous dit qu’il vaut mieux vivre aujourd’hui le bouleversement de l’évangile que de connaître demain le renversement qu’a subi l’homme riche.

Seigneur Jésus, en ce jeudi, découvre-nous les secrets de Gethsémani ; donne-nous l’esprit d’abandon qui permet de vivre dans la foi le renversement que représente ta Passion ; donne-nous la force qui permet de toujours préférer la volonté de notre Père des Cieux. Nous verrons alors ta puissance à l’œuvre dans ce mystère d’humilité, nos yeux s’ouvriront sur le vrai miracle, celui qui nous sauve : le don de ta vie que tu fais pour nous. Permets que nous sachions nous abandonner à notre tour à ta volonté de salut pour tous les hommes, qu’ils voient en nous le témoignage dont ils ont besoin pour accueillir en plénitude ta Parole et ta vie.

Frère Dominique

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeudi 24 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vendredi 18 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 31 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 3 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 24 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Mardi 1er Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Religion Catholique :: Lectures du jour :: Textes de la messe de ce jour-
Sauter vers: